hebnie de Jeanne DESAUBRY


Hebnie DESAUBRY630

JEANNE DESAUBRY

Hebnie


Aux éditions SKA


Visitez leur site

645

Lectures depuis
Le jeudi 10 Mai 2024

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
hebnie
sur
Amazone


fleche
fleche

Jeanne DESAUBRY




Une lecture de
L A

L A  
« Ton Dieu, il s’en fout ! Il se fout de toi et de tes prières. »
Ainsi parlait Omar à sa mère qui le nommait Hebnie -Aime-moi!-
Omar c’est un jeune déscolarisé qui a grandi dans la cité Beauvoir dont les murs partiront prochainement en monceaux, une racaille aux dires de certains. Mais c’est aussi un garçon amoureux de Mélissa, la belle, la très belle Mélissa.
Et sa mère c’est comme la prunelle de ses yeux. C’est pour elle qu’il traine avec de mauvais garçons et qu’il fait le guetteur parce qu’il faut bien que quelqu’un ramène de la tune à la maison, parce qu’il faut de la tune pour payer les dialyses.

Omar et sa mère appartiennent à ceux que l’on désigne pudiquement sous le terme défavorisé et vivant dans des quartiers éponymes
« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir »… Cachez cette misère que je ne saurais voir, cachez la sous des termes au mieux neutre au pire culpabilisant, mais exonérant les puissants.

Omar c’est ce jeune qui circulant en scooter est renversé par une ambulance. C’est ce jeune qui emprunte un téléphone à un infirmier en blouse bleu une barbe de trois jours et des yeux cernés et qui tente désespérément de joindre sa mère, pour qu’elle ne s’inquiète pas.

C’est du Jeanne Desaubry, et tous ceux qui ont lu du Jeanne Desaubry savent que son écriture soulève des déferlements de justesse, des flots d’humanisme, des torrents d’espoirs, des conflagrations qui ne laissent pas indifférent.


Mais alors qui est cette voix à l’impertinence crade qui s’exclame :
« — Elle est naze ton histoire, elle n’a pas de fin, elle finit en eau tiède, on ne sait pas ce que deviennent les personnages… »
Qu’importe qui elle est puisqu’elle contraint Jeanne Desaubry à poursuivre la narration de belle manière ! En proposant deux possibles « fin ». L’une qui comblera d’aise les tenants du déterminisme social : racaille tu es, racaille tu finiras ; l’autre qui enthousiasmera tous ceux qui n’ont pas perdu espoir et veulent croire à un avenir radieux ou du moins heureux.

Autres titres de
jeanne desaubry



Chemins Buissonniers

Chroniques D’elles

Dunes Froides

Hacking !

Hosto

La Compil

La Viande Hurle

Le Passé Attendra

Le Régisseur

Le Roi Richard

L’incendie D’halloween

Point De Fuite

Poubelle's Girls

Super N
livrenpoche
Chercher jeanne desaubry



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar