Ennemie Intime DREWS385

CHRISTINE DREWS

Ennemie Intime


Aux éditions ALBIN MICHEL


Visitez leur site

606

Lectures depuis
Le jeudi 11 Juin 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Ennemie intime

sur
Amazone

fleche
fleche

Christine DREWS




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Mariés depuis près de quinze ans, Katrin et Thomas Ortrup ont un enfant de trois ans, Leo. Ils ont déménagé depuis peu de Cologne à Münster, où vivent les parents de Katrin. Son père médecin et sa mère très croyante lui ont donné une éducation stricte. Elle s'accorde depuis l'âge adulte moins de rigueur. La blonde Katrin est psychothérapeute, employée dans un cabinet. Thomas est très pris par son métier, dans l'industrie. Le déménagement bouscule un peu la famille Ortrup. Au jardin d'enfant de Leo, Katrin fait la connaissance de Tanja Weiler, et de son petit Ben. Tanja lui apparaît plus dynamique que la moyenne des mères. Tandis que Thomas part pour un voyage d'affaires à Lima, au Pérou, Katrin réalise qu'elle est enceinte. Elle n'a pas le temps d'en parler avec son mari.

Âgé de soixante-et-onze ans Franz Wiesner, le père de Katrin, décède brusquement bien qu'il ait été envoyé aux Urgences. Possible que la récente mort de sa chatte bien-aimée l'ait choqué. Thomas est obligé de revenir rapidement de Lima, pour les obsèques de son beau-père. Le temps de la cérémonie, Katrin confie son fils Leo à la garde de Tanja. Celle-ci a du retard, ensuite, pour lui ramener l'enfant. Katrin se rend à l'adresse de son amie, tombant sur la véritable Mme Weiler, la vraie mère de Ben. Tanja Meyer, c'est son identité, était la baby-sitter de son fils : elle a démissionné le matin même. Inquiète et paniquée, Katrin alerte immédiatement la police de Münster. Peter Käfer et sa collègue Charlotte Schneidmann commencent à enquêter, interrogeant tous les témoins potentiels.

À trente-neuf ans, la policière Charlotte est une femme revendiquant son indépendance, célibataire plutôt fêtarde. Même si son dernier amant est assez agréable, son refus de tout engagement reste intangible. Élevée sans père par une mère alcoolique, Charlotte a vécu un épisode traumatisant dans sa jeunesse. Elle essaie maladroitement d'interroger le petit Ben. La ravisseuse a laissé peu de traces. Pourtant, une photo de groupe où l'on devine Tanja pourrait aider les enquêteurs. Serait-elle diabétique comme les gens sur ce cliché ? C'est plutôt un moyen de révéler à Katrin que Patrick a eu une maîtresse. La secrétaire de son mari porte alors plainte pour agression sexuelle. Malgré les dénégations de Patrick, qui parle de calomnie, Katrin préfère se réfugier chez sa mère en attendant la suite.

Pour Charlotte et Peter Käfer, un trafic d'enfants paraît fort incertain. Un témoin pense avoir vu Leo crasseux près d'une ferme des environs. Le duo de policier se doit de vérifier. Ils s'intéressent au club Alecto, ancienne boîte de nuit que Thomas fréquenta quinze ans plus tôt. Des boucles d'oreilles semblent relier Tanja et une défunte employée de ce club, Annabell. Si la chatte du père de Katrin a été martyrisée, les deux policiers estiment utile de faire exhumer et autopsier le corps de Franz Wiesner. Il s'avère qu'il a effectivement été empoisonné à l'insuline. Katrin s'adresse à Margarethe Brenner, l'ex-secrétaire de son père, tandis que Charlotte et Peter Käfer avancent lentement dans leurs investigations…

Quelle qu'en soit la forme, c'est très fréquemment la vengeance qui motive les crimes, la rancœur expliquant la préméditation. C'est donc un suspense s'inscrivant dans la tradition classique qu'a écrit ici cette auteure allemande. Il est vite établi qu'il ne s'agit pas d'un cas simple de "stalking", d'enlèvement par une femme "en mal d'enfant". Aucune demande de rançon non plus, Christine Drews glissant sur cet aspect pour nous le faire oublier. Roman d'enquête toutefois agrémenté de considérations psychologiques personnelles, tant pour Katrin, la mère de l'enfant disparu, que pour Charlotte, au passé perturbé.

Pour ce qui est du décor, Münster (en Westphalie, à ne pas confondre avec notre Munster en Alsace) apparaît comme une agglomération typique d'Allemagne. Les lecteurs français n'ont pas de raison d'être déroutés par le contexte. Par exemple, le choix des patronymes allemands (Meyer, Wiesner, Brenner, Schneidmann…) est destiné à situer les personnages. (Pour l'anecdote, notons que l'usage des chèques bancaires a longtemps été rare dans ce pays, les Allemands préférant les billets, voire les grosses coupures.) Malgré un suspense très présent, l'auteure ne dramatise pas la disparition du petit Leo. L'essentiel étant qu'on le retrouve, et que l'on comprenne les motivations de cet acte. Un excellent polar.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Ennemie Intime

de
COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Katrin vient d'emménager à Munster avec son mari et leur petit garçon de trois ans, Leo. A l'école, elle fait la connaissance de Tanja, la mère de Ben, un gamin du même âge, qui devient une amie et un soutien.

 

Quand le père de Katrin meurt brusquement d'une crise cardiaque, la jeune femme s'écroule. Le jour de l'enterrement, Leo a de la fièvre, et elle demande à Tanja de le garder. Mais quand elle va le chercher en fin de journée, c'est une inconnue qui ouvre la poste. Tanja n'était que la nounou de Ben, elle a démissionné et de Leo nulle trace... Pour la police, aucun doute, l'enlèvement a été prémédité.

 

Alors, qui est Tanja et pourquoi a-t-elle kidnappé le petit garçon ?

 

 

 

L'AUTEUR

 

Aprés des études de littérature et de psychologie, Christine Drews écrit des scénarios pour le cinéma et la télévision.

 

Ennemie intime est son premier roman.

 

 

 

 

 

 

livrenpoche
Chercher christine drews



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar