Les Origines De L'amour DESAI373

KISHWAR DESAI

Les Origines De L'amour


Aux éditions L'AUBE NOIRE


Visitez leur site

638

Lectures depuis
Le vendredi 3 Avril 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les origines de l'amour

sur
Amazone

fleche
fleche

Kishwar DESAI




Une lecture de
JEANNE DESAUBRY

JEANNE DESAUBRY

Voilà un roman que je n’ai envie de défendre que pour de mauvaises raisons.

Car disons-le : il est soit mal écrit, soit mal traduit. Je penche pour la première option car ses imperfections résident entre autres dans des sauts temporels de l’intrigue dont on ne sait plus par moment si elle se déroule sur des mois ou des jours. Il y a aussi l’héroïne. Comment savoir si elle est crédible ou pas ? Difficile en tout cas de s’identifier à cette femme qui passe son temps à picoler (ça encore…), enquêtant vaguement, se prétendant immariable mais cherchant l’amour avec un cœur de midinette que ne renieraient pas les studios de Bollywood…

Oui, Bollywood car c’est là que réside l’intérêt de ce roman qui se déroule certes en partie à Londres, mais surtout à Mumbai (Bombay) et Delhi. Peinture sans illusion d’une Inde où règne de manière endémique la corruption, où rien ne résiste à l’appétit du lucre. Portrait du statut misérable des femmes et des enfants, de la folie prégnante et apparemment indépassable du système des castes.

La fable est intéressante : détournement d’embryons, traitements illégaux via des cellules-souches, location de ventre de femmes exploitées comme mère porteuses pour quelques poignées de roupies. Et puis l’interrogation, pour finir, la mise en regard des sociétés occidentales et indiennes.  Si vous ne le saviez pas, vous percevrez combien les systèmes culturels de références sont à des années lumières les uns des autres.

Donc même si ce roman est bourré d’imperfections, si l’intrigue est un peu téléphonée, les personnages assez peu convaincants, une fois sorti de l’héroïne : assistante sociale bougonne et fleur bleue, on peut faire un voyage intéressant et s’interroger sur nos propres positions. Adoption par des couples homosexuels, mères porteuses, FIV. Tout ce que permet l’argent, détresse humaine exploitée par des gens avides alors que des enfants crèvent dans les caniveaux des rues menant aux cliniques.

Un roman bourré de bonnes intentions. Un bon roman ? À vous de décider, je suis peut-être trop sévère.

Du même auteur vient de paraitre « La Mer d’Innocence ».  Dans ma pile à lire… qui s’est effondrée…

Retrouvez
JEANNE DESAUBRY
sur
jeanne.desaubry.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher kishwar desai



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar