Le Temps De Tourments CONNOLLY513

JOHN CONNOLLY

Le Temps De Tourments


Aux éditions PRESSES DE LA CITE


Visitez leur site

335

Lectures depuis
Le lundi 20 Aout 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le temps de tourments

sur
Amazone

fleche
fleche

John CONNOLLY




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Charlie Parker n’est pas mort. Même s’il pense être passé un instant de l’autre côté. Avec ses inquiétants amis Angel et Louis, Charlie Parker a repris son activité de détective privé. Une mission pour le compte d’Edgar Ross, son contact au FBI. Faire arrêter l’insoupçonnable Roger Ormsby, cruel kidnappeur d’enfants, et sauver une fillette, c’est dans les compétences de Parker et de ses acolytes. Pour qu’il avoue ses crimes, on le menace de le laisser entre le mains du Collectionneur, cet effrayant mort-vivant face auquel Roger Ormsby comprend qu’il ne fera pas le poids. Affaire réglée, encore que l’agent du FBI Ross se demande s’il est bon de continuer à faire appel à Charlie Parker.

Sortant d’une prison du Maine, encore suivi en probation, Jerome Burnel a besoin des services du détective. Ils se rencontrent dans un bar de Portland, où l’ex-prisonnier raconte ses mésaventures à Parker. Jerome Burnel fut d’abord, involontairement, un héros. Alors qu’il faisait une pause dans une station-service, l’endroit fut attaqué par des braqueurs. Armé, Burnel tira sur les voleurs. Malgré les témoignages, Burnel n’est pas sûr d’avoir abattu celui qui se faisait appeler Henry Forde. Avec Barry Brown, leur complice Gideon, et une femme nommée Corrie, ils attiraient des hommes seuls, avant de les faire chanter, usant de violences. Les braquages faisaient aussi partie de leurs méfaits.

Après cet acte de bravoure, Jerome Burnel fut accusé de pédophilie, quand on retrouva chez lui du matériel pornographique impliquant des mineurs. Il s’est toujours déclaré innocent, refusant même un arrangement avec la Justice. C’était un coup monté, il répète qu’il a été piégé. Après sa libération, Burnel reste fiché, ayant peu de recours. Il compte sur Charlie Parker, lui proposant une piste. En Virginie-Occidentale, il existe un territoire vivant en complète autarcie, fermé aux étrangers, possédant un système de défense infranchissable, qu’on appelle l’Entaille. Certains délinquants qui pensaient s’y introduire l’ont payé de leur vie. Ces derniers jours, la police du comté a de nouveau ramassé les cadavres de deux dealers près du secteur de l’Entaille.

Le détective n’ignore pas que les habitants de ce territoire pratiquent le culte du Roi Mort. Tout ce qui touche à ces sujets – ésotérisme et surnaturel, autour de la mort – ça excite sa curiosité sans lui faire peur. Lui-même se sent protégé par l’âme de sa fille Sam. Charlie Parker recontacte Gordon Walsh, policier de l’État du Maine, qui le revoit à contrecœur. Le soi-disant Henry Forde est-il vraiment mort ? Walsh ne peut le certifier. Le détective ne peut guère espérer d’aide de l’avocat de Burnel. Par contre, il lui apparaît de plus en plus évident – même s’il est peut-être déjà trop tard pour sauver Burnel – que c’est en s’attaquant à l’Entaille, qu’il obtiendra des réponses…

(Extrait) “Parker avait changé. Pour commencer, il avait maigri, il avait plus de rides et plus de blanc dans les cheveux. Il semblait aussi plus taciturne, plus distant, mais Dave supposait que se faire tirer dessus, mourir et être ramené à la vie plusieurs fois pouvait avoir ce genre d’effet.

Son regard surtout était différent. S’il est vrai que les yeux sont les fenêtres de l’âme, celle de Parker brûlait d’une flamme nouvelle. Son regard recelait une conviction tranquille que Dave ne lui connaissait pas auparavant. Il s’agissait d’un changement fondamental : Parker était revenu non pas plus faible mais plus fort qu’avant, à la fois plus et moins que ce qu’il avait été.”

Depuis “Tout ce qui meurt” (2001), Charlie Parker – ex-policier du NYPD – a vécu plusieurs aventures où il a frôlé la mort. “Le temps de tourments” est le quatorzième titre de cette série. Déjà dans “Sous l'emprise des ombres” (2015), à travers l’exemple de la ville de Prosperous, l’auteur évoquait la suprématie des cultes parallèles. On est ici dans un autre cas avec l’Entaille, dont les habitants revendiquent (depuis le 18e siècle) d’appartenir à un monde différent. Si cette enclave se dépeuple quelque peu, des vieux briscards comme Oberon Olhouser ou Cassander Hobb restent vigilants pour la protéger, ayant foi dans le culte improbable du Roi Mort. Rien de pire que ce genre de fanatisme.

Au delà du contexte, c’est la vie chaotique de Charlie Parker – ponctuée de moments critiques, mais aussi de réussites – qui sert de fil conducteur au récit. Il n’a pas oublié la mort de ses proches, et pense qu’appliquer la justice (à sa manière) est la seule façon pour lui de rester vivant. Parker est un personnage introspectif, ce qui ajoute de la force à l’image qu’il nous renvoie. Voilà pourquoi le lecteur ne le juge pas, bien que la violence s’inscrive dans ses méthodes. Ce nouvel épisode est encore et toujours passionnant.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
john connolly



La Maison Des Miroirs

La Proie Des Ombres

Le Chant Des Dunes

Prière D'achever

Sous L'emprise Des Ombres

Tout Ce Qui Meurt

livrenpoche
Chercher john connolly



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar