Des Croix Sur La Mer COATMEUR475

JEAN-FRANCOIS COATMEUR

Des Croix Sur La Mer


Aux éditions ALBIN MICHEL


Visitez leur site

221

Lectures depuis
Le mardi 2 Janvier 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Des croix sur la mer

sur
Amazone

fleche
fleche

Jean-francois COATMEUR




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Juin 1991. 220 pages.

Réédition Pocket N°4601. 215 pages. Parution 1991.

Hommage à Jean-François Coatmeur décédé dans la nuit du 11 décembre 2017 à l’âge de 92 ans.

Deux jours de la vie d’un homme. Deux jours, c’est court, cela passe très vite, ou très lentement, selon les circonstances, mais au bout du compte, deux jours ne représentent que quelques gouttes d’eau dans la mare de l’existence.

Deux jours qui marqueront de leur empreinte Palu, l’infirmier. Deux journées ressenties différemment par deux femmes que rien ne rapproche et qui porteront en elle un secret.

Le vendredi 4 août 1944, dans un petit village de pêcheurs du Finistère, les Allemands commencent à se replier. Ils grouillent dans la région, ils tournent, ils s’affolent excités, énervés, se conduisant comme des fourmis dont on vient de raser d’un coup de pied rageur la fourmilière.

Dans le village, tout le monde s’active. Les drapeaux sont sortis des armoires, la photo du Maréchal est décrochée de sous le crucifix, les gamins confectionnent des mitraillettes à l’aide de bouts de bois.

Marie s’inquiète, elle a fricoté avec l’ennemi, uniquement pour assurer la pitance à son père, malade, hargneux, grincheux, et que la reconnaissance n’étouffe pas.

Palu l’infirmier ne veut pas et ne se sent pas concerné par les problèmes de Marie. Il a déjà bien du mal à gérer les siens. Avec sa femme, ce n’est plus le grand amour. D’ailleurs ils font chambre à part. Palu a été atteint dans sa dignité, pourtant Françoise essaie, maladroitement, d’effacer les stigmates qui perdurent au fond de sa pensée en un leitmotiv lancinant.

Le lendemain, samedi 5 août, Palu est mandé par Valentin, un être simple d’esprit, pour soigner sa mère. En cours de route, ils seront faits prisonniers par les Allemands.

En compagnie de cinq autres otages, il va vivre de longues heures de déprime, d’angoisse, de faux espoirs, de réminiscences. Surveillés par des Allemands démoralisés, mais toujours aussi virulents, les prisonniers restent pendant des heures devant un mur, au soleil, attendant une hypothétique délivrance, une volte-face de l’ennemi qui joue son va-tout.

Palu revit certaines scènes, parfois pénibles, parfois grotesques et pathétiques de son existence. Sa jeunesse, son adolescence, sa rencontre avec Françoise, son mariage.

Il rêve aussi, cauchemarde, extrapole, imagine des situations. Mais surtout il est tenaillé par une idée fixe. Et seule Marie, celle qu’il avait repoussé la veille, va pouvoir exaucer, mener à bien une mission délicate, le délivrer d’une vengeance qui depuis des mois le taraude.

Palu, c’est le quidam par excellence. Il exerce son métier avec sincérité, mais ce n’est pas un héros. Bien sûr, il a pensé un moment entrer dans la Résistance. Mais les faits se sont greffés sur ses velléités, et depuis il se conduit en passif. Mais pour autant, il n’a pas trahi. Ni traître, ni héros, Palu est un homme simple.

Et c’est simplement que Jean-François Coatmeur nous fait découvrir son parcours du combattant du cœur.

Jean-François Coatmeur qui pour une fois délaisse le genre dans lequel il s’est brillamment illustré, le roman policier et noir, nous fait partager les affres, les peines, les angoisses, les espoirs également de ceux qu’on appelle les petites gens, confrontés à des situations auxquelles ils ne sont pas préparés.

Tout en finesse, Jean-François Coatmeur nous conte deux jours dans la vie d’un homme. Deux jours qui résument toute une vie, qui marquent un tournant dans la carrière littéraire de l’auteur déjà riche de prix et de succès en librairie.

Issu d’un souvenir personnel, quand l’auteur a été aligné, le 5 août 1944, par des soldats allemands à quelques mètres de la maison familiale à Pouldavid.

Ce roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique en 2014 par Luc Beraud, avec dans les rôles principaux : Laurent Malet, Isabelle Renault et Marie Guillard.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
jean-francois coatmeur



Aliena

Chantage Sur Une Ombre

Des Feux Sous La Cendre

La Fille De Baal

Le Mascaret

Les Noces Macabres

Les Sirènes De Minuit

L’ouest Barbare

On L'appelait Johnny

Une écharde Au Cœur

livrenpoche
Chercher jean-francois coatmeur



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site d�di� au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de s�ries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection N�o et sont sign�es de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar