Le Polar De L'été CHOMARAT506

LUC CHOMARAT

Le Polar De L'été


Aux éditions MANUFACTURE DE LIVRES

345

Lectures depuis
Le lundi 2 Juillet 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le polar de l'été

sur
Amazone

fleche
fleche

Luc CHOMARAT




Une lecture de
RENE BARONE

RENE BARONE

4° de couverture :

-Moi aussi, dit-elle, je vais écrire. Pas des polars, bien sûr. De la littérature.

Je m’abstiens de répondre quoi que ce soit. Cela nous entraînerait trop loin. Je pose quand même une question :

- Quoi comme littérature ?

- Je ne sais pas encore. J’aimerais écrire quelque chose de vraiment universel, un truc qui touche tout le monde. Tous ces livres avec des meurtres, des scènes de sexe, des grossièretés, en fait c’est loin de la vraie vie.

- Il n’y a pas de meurtres dans mon livre. Et pas de grossièretés. Enfin très peu.

 

***

 

Pas un vrai polar dans la mesure où il n’y a pas pas de meurtre, pas d’enquête, pas de flic. En fait, si, il y a une enquête, celle du “héros” de ce roman qui recherche un vieux polar qu’il a lu autrefois : Pas de vacances pour les durs, car il envisage de le plagier pour en faire le polar de l’été.

C’est cette recherche qui sert de MacGuffin à ce livre avec des rencontres amusantes, improbables, émouvantes.

Et je dois avouer que je me suis ré-ga-lé !

Drôle, inventif, décontracté, pétillant.

Avec des réparties qui font mouche :

- Je me demande comment une femme aussi admirable a pu avoir des enfants comme vous.

- Je pense qu’elle s’y est prise comme la plupart des gens, dis-je en me glissant derrière le volant.

Un autre :

- Tu ne peux pas rester tranquille cinq minutes ?

- Je suis tranquille. Je suis tranquille à l’année. Ma vie affective est aussi morne et répétitive qu’un économiseur d’écran.

Et, bien sûr, on y parle “polar” :

Tout ça parce que j’ai un jour balancé un livre d’André Caroff dans une poubelle.

Ou bien :

- Le polar, en France, c’est pas compliqué. Faut que ce soit social.

- Social ?

- Ou rural.

- Comment ça rural ?

- Pourquoi faut-il toujours que tu compliques tout ?

Encore :

Je me penche sur la vitrine, mettant mes mains en pare-soleil. (...) Tout ce que j’aperçois, c’est un fatras de vieilles Série Noire et de vieux Fleuve Noir qui courent sur les étagères. Quelques uns sont signés André Caroff, forcément. Je baisse la tête comme un écolier pris en faute. Peut-être que ce n’était pas André Caroff. C’était peut-être Marc Arno ou Monsieur Suzuki et ses filles en nuisettes translucides.

Un vrai bonheur de lecture !

 

livrenpoche
Chercher luc chomarat



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar