Ttx-75 En Famille CARON270

RICHARD CARON

Ttx-75 En Famille


Aux éditions FLEUVE NOIR


Visitez leur site

485

Lectures depuis
Le jeudi 28 Novembre 2013

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Ttx-75 en famille

sur
Amazone

fleche
fleche

Richard CARON




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Hommage à Georges Lautner, à travers le roman qui servit de base à son vingtième film “Il était une fois un flic” réalisé en 1971. L'adaptation était signée par le cinéaste et par Francis Véber, alors à l'aube d'une carrière brillante. Les rôles principaux sont tenus par Michel Constantin, Mireille Darc, le jeune Hervé Hillien, Michael Lonsdale, Venantino Venantini, Robert Dalban, Henri Guybet, Jean-Jacques Moreau, Daniel Ivernel, Robert Castel. Il est à noter que le roman de Richard Caron est déjà dédié à Francis Véber. En réalité, ce film était à l'origine un synopsis écrit pour le cinéma, sous le titre “La Couverture”, par R.Caron et F.Véber. Comme ils ne purent vendre leur idée de scénario, avec l'accord de Francis Veber, Richard Caron en tira ce roman intitulé “TTX 75 en famille” (1968). Plusieurs années plus tard, le synopsis intéressa Georges Lautner, et F.Véber participa à l'adaptation du livre tiré de son sujet d'origine.

Ce film connut un beau succès. On a le voir, le roman situé au Moyen-Orient diffère largement du scénario, qui a pour décor la Côte d'Azur. Néanmoins, on retrouve dans le livre des scènes similaires avec l'épouse et l'enfant. Par exemple, chacun de son côté, le héros et son “fils” ont tous deux été impliqués dans des bagarres, résultat : “Nous avions lui et moi le même œil au beurre noir et des déchirures aux vêtements, veste, chemise et pantalon, assez semblables...” Ce qui se termine par leur double éclat de rire, comme dans le film. Dans un autre passage comparable, l'enfant a fait un cauchemar, et son “père” doit lui raconter une histoire pour s'endormir. Par contre, si le film garde les prénoms de Christine (l'épouse) et de Bertrand (le fils), le reste des identités sont différentes. Même leur fonction change, l'agent secret Jasper Wood devient le commissaire Campana, se faisant appeler Louis Lopez.

L'intrigue du roman :

Jasper Wood est agent de la CIA, basé à Paris, chargé de missions dans toute l'Europe et au-delà. Âgé d'une trentaine d'années, c'est un célibataire athlétique. Son supérieur Harold lui confie une nouvelle mission. Sous couvert de commerce d'automobiles, l'agent américain Edward Forester est en poste à Arzoun, au Moyen-Orient. Ce pays arabe est un ancien protectorat français, mais est censé rester un pays ami des États-Unis. De fait, il s'agit d'un pays charnière entre l'URSS et l'influence occidentale. Forester a récemment disparu, probablement prisonnier dans les geôles locales. Bien qu'il ne connaisse rien à ce métier, Jasper Wood sera engagé sous le nom français de Gaspard Dubois, en tant que chef-cuisinier au Grand Hôtel d'Arzoun. Harold a pensé qu'il lui fallait également une couverture familiale afin de passer inaperçu.

Âgée de vingt-huit ans, Christine Molynieux est veuve d'un officier du Renseignement américain. Employée de bureau à l'ambassade des États-Unis, elle n'a pour seule famille que son fils Bertam, neuf ans. Le gamin sera rebaptisé Bertrand, quand Christine et lui vont jouer le rôle de l'épouse et du fils de l'agent. Jasper Wood n'est guère enchanté, car il a vite constaté que ce môme facétieux était “un affreux jojo”. D'ailleurs, Bertrand se fera remarquer à la douane, en arrivant à Arzoun. Jasper et sa famille s'installent au Grand Hôtel, appartenant à Ismet Aket, informé de la mission en cours. La clé de l'affaire semble être Tatiana, la chanteuse du club de l'hôtel. Elle était la maîtresse de Forester. Son autre amant n'est autre que le colonel Azak, le tout-puissant chef de la Sécurité. Il faudra se méfier de l'espion russe Davidov et de Jef Durand, agent des services secrets français.

Quelques ajustements sont nécessaires entre Jasper Wood, sa “femme” et son “fils”. Il ne veut pas que Christine s'occupe de lui, ni touche à ses affaires personnelles. Mais il doit se comporter en père, accompagnant le petit Bertrand au lycée, ou intervenant quand le môme a des ennuis suite à un incident avec un autre élève. Tatiana a été poignardée chez elle, certainement par Davidov, bien que la maison fut surveillée par Jef Durand. Abdul, l'assistant de Forester, a disparu. Le père de jeune homme est forcé d'aider le colonel Azak pour qu'il n'arrive rien à son fils. Puis c'est Ben Marmhoud, adjoint de Forester pour le commerce de voitures, qui est éliminé. Dans son rôle de cuisinier, Jasper Wood essaie de ne pas paraître suspect aux yeux de Jef Durand. À cause de Karen, la nouvelle artiste Est-Allemande du club de l'hôtel, l'agent de la CIA risque des ennuis avec le colonel Azak. Christine n'est pas non plus à l'abri du danger...

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com
 

livrenpoche
Chercher richard caron



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar