souviens-toi de Véronica BALDI


Souviens-toi BALDI712

VERONICA BALDI

Souviens-toi


Aux éditions EMAP

243

Lectures depuis
Le lundi 18 Aout 2020

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
souviens-toi
sur
Amazone


fleche
fleche

Véronica BALDI




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Collection Nous Deux N°53. Editions EMAP. Parution 5 août 1997. 126 pages.

Quand Giova Selly, bien connue des amateurs de la collection Spécial Police du Fleuve Noir, écrivait pour Nous Deux sous un autre pseudonyme.

Dans le quartier de Brixton, au sud de Londres, s’érigent des immeubles industriels reconvertis en lofts, squats et autres. C’est aussi le quartier des musiciens, comme en témoignent les nombreuses scènes musicales qui y proliférèrent et dont Paul Simomon, le bassiste des Clash qui a grandi dans ce quartier, en a fait une chanson revendicative : The guns of Brixton.

Au moment où débute cette histoire, dans Crescent Studios, un jeune groupe de musiciens, Dandelion, répète leurs nouveaux morceaux. Une musique infernale agresse un porteur de dépêches mais le travail avant tout. D’autant qu’il est envoyé par Jupiter Records.

Sont présents dans la pièce Ruppert, aux claviers, Warren, le bassiste, Duncan, le guitariste, et Stella, la chanteuse. Manque le batteur qui vient de partir. Le pli est accompagné d’un paquet contenant une bouteille de champagne. Leur premier disque, tout fraîchement mis en vente, vient d’atteindre la 21e place au Top 75, ce qui est presqu’un exploit pour un groupe encore inconnu du grand public quelques jours auparavant.

Leur maison de disques leur demande instamment d’enregistrer un 33 tours le plus tôt possible c’est-à-dire immédiatement. Seul Duncan est contre, car il n’a pas fini de peaufiner la musique et les textes. Il refuse de se précipiter au risque de faire éclater le groupe. Ce qui d’ailleurs se produit.

Cinq ans plus tard, Duncan qui était parti courir le monde, à la découverte d’autres cultures musicales, rentre au pays. Chez lui, dans la campagne anglaise. Son père se meurt et son frère Malcolm le réceptionne à l’aéroport. Le chauffeur de la vieille limousine familiale, une Daimler, le retrouve avec une joie non feinte. Lord Duncan est de retour au pays et tout le monde apprécie l’arrivée du fils prodigue. En cours de route, il demande au chauffeur de s’arrêter et il court acheter un journal, dont la première page a attiré son attention. Il y est question de Stella, la chanteuse du groupe qui depuis a fait du chemin, enregistrant quelques disques qui ont obtenu un franc succès. Sauf le dernier qui patine dans les profondeurs du classement.

Le journal promet des révélations sur Stella, et pas forcément à son avantage. Le journaliste avec lequel elle a eu un entretien est réputé pour déstabiliser ses interlocuteurs, de plus depuis le départ de Duncan, ses autres anciens compagnons de groupe ont changé de carrière.

Ruppert signe les chansons de Stella tandis que Warren s’est improvisé son imprésario. Mais Ruppert ne possède pas le talent de Duncan, seule la voix, et la beauté de Stella l’ont propulsée au firmament. Or les deux hommes ont fomenté, afin de relancer la carrière de Stella, un coup fourré. Une idée bête qui reste en travers de la gorge de Duncan. Ruppert doit faire publier un ouvrage épicé sur Stella. Une belle mentalité se dégage de ces deux compagnons de partition !

Duncan décide de mettre les pieds dans le plat. Et il va troquer ses habits de Lord pour enfiler les frusques de musicien qu’il portait à Londres et durant son périple. Il ne ménage pas ses effets, ce Lord en barre !

Une incursion dans le Londres des musiciens, et dans l’univers des groupes parfois éphémères. La mésentente alliée au comportement délictueux et voraces de quelques membres, et c’est comme ça qu’un groupe promis à un bel avenir se dissous, éclate en pleine ascension vers le succès. Souvent le chanteur se retrouve seul à la barre, les exemples dans la vie réelle ne manquent pas.

Si Véronica Baldi situe le décor de ce roman dans le quartier de Brixton, temple de la musique rock, punk, reggae et autres, ce n’est pas innocent car de nombreux groupes qui y ont éclos. Mais elle a débuté comme artiste lyrique avant de se tourner vers l’écriture et fut directrice artistique des troupes comme le Théacanto à Paris.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
véronica baldi



Un Homme Effondré
livrenpoche
Chercher véronica baldi



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar