BURON198

FERNAND BURON


Aux éditions APRES LA LUNE

743

Lectures depuis
Le vendredi 4 Mars 2011

fleche Soutenez RayonPolar en achetant

sur
Amazone

fleche
fleche

Fernand BURON




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Paysan à la retraite, Fernand Buron est âgé de soixante-quinze ans. Il vit avec son épouse Odette à Saint-Martin-des-Besaces, dans le Calvados. Ils ont trois enfants, dont un fils au Québec, et sept petits enfants. Fernand est connu et apprécié de tous dans sa commune rurale. De tradition gaulliste, il s’est efforcé d’être un honnête homme toute sa vie, n’agressant jamais personne. Quand un grave incident l’a traumatisé, il a souhaité rester anonyme.

Le 28 février 2008, séjournant à Paris, Fernand flane au Salon de l’Agriculture. Des officiels approchent, qui n’intéressent guère cet esprit indépendant qu’est Fernand. L’un d’entre eux veut lui serrer la main. “Touche moi pas, tu me salis” répond spontanément Fernand. Dans la vraie vie, on ne serre pas la main du premier passant rencontré, c’est bien normal. L’homme hargneux lui répond d’un cinglant “Casse-toi, pov’con !”. La scène a été filmée par les caméras de télé, puisque l’interlocuteur involontaire de Fernand n’était autre que le Président de la République. Fâcheuse image pour ce dernier. Ne laisser dans la mémoire collective des Français que cette formule, ce serait un faible bilan pour un quinquennat présidentiel. Pourtant, c’est ce qui risque de se produire.

Fernand Buron a accepté de répondre à un long entretien dans “Casse-toi, pov’con ! (Éd.Après la Lune). En préambule, Jean-Jacques Reboux analyse ce sérieux incident dans le contexte de la France actuelle. Il pense qu’un certains nombre de “pov’cons” se sont sentis insultés par la réaction présidentielle impolie. Il nous explique en quoi Fernand Buron est une victime, un maillon de cette “multitude découragée, déprimée, mais pas résignée, tout comme des millions de compatriotes qui n’en peuvent plus de ce que ce pouvoir destructeur et ce président arrogant, indigent, infligent à leur pauvre France”.

Dans l’interview qui suit, Fernand revient sur les circonstances de l’affaire, et nous donne son opinion sur l’état de notre pays. Encore choqué, on comprend que ses propos soient vifs à l’encontre du Président de la République. Fernand possède un caractère affirmé. Il confirme être d’accord avec Stéphane Hessel, l’auteur de “Indignez-vous”. Homme d’expérience et de bon sens, qui ne mâche pas ses mots, Fernand va plus loin. Il préconise une vingtaine de mesures pour améliorer la vie des Français. Propositions qui sembleront révolutionnaires aux plus conformistes, sans doute. Malgré tout, elles ne sont pas stupides.

Certes, le courageux Fernand est quelque peu radical dans ses propos. Citoyen paisible, il reste certainement habité par un trouble psychologique. En réalité, on n’est pas bien sûr qu’il se nomme Fernand Buron, ni qu’il habite précisément à Saint-Martin-les-Besaces en Normandie, ni même qu’existe quelque part un vrai Fernand Buron. Il est possible que ses idées assez provocatrices soient dues à quelque perturbateur. Néanmoins, l’incident d’origine s’est produit, la formule “Casse-toi, pov’con !” a marqué la population. C’est pourquoi la lecture de ce petit livre peut être conseillée à nos concitoyens qui s’estiment insatisfaits.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
fernand buron



Casse-toi Pov’con

livrenpoche
Chercher fernand buron



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar