High Sierra BURNETT640

W.R. BURNETT

High Sierra


Aux éditions 10/18


Visitez leur site

321

Lectures depuis
Le dimanche 16 Septembre 2018

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
High sierra

sur
Amazone

fleche
fleche

W.r. BURNETT




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER
En Amérique, vers 1940. À Chicago, âgé de trente-sept ans, Roy Earle sort de prison après six ans de détention. Il est loin, le temps de l’enfance heureuse, pour ce natif de Brookfield, dans l’Indiana. Encore que, dès cette époque, son entourage s’interrogeait sur l’avenir de ce gamin à la stature puissante, parfois violent, présentant un fort risque de "mal tourner". En effet, quelques années plus tard, Roy Earle fit partie du gang de John Dillinger, célèbre truand mort depuis, qui avait pleine confiance en lui. C’est le caïd McGann (dit "Big Mac") qui est intervenu pour que Roy Erle soit amnistié. En échange, il propose à Roy de diriger un hold-up en Californie, à Tropico Springs. Selon son indicateur employé d’un hôtel de luxe, Louis Mendoza, il y aurait beaucoup de bijoux à rafler.

Roy Earle traverse le désert en voiture pour rejoindre la région de Los Angeles, mais c’est vers la montagne – où ses complices l’attendent dans des chalets leur servant de planque – qu’il met le cap. Entre-temps, sur sa route, il croise le vieux Pa’ Goodhue, ancien fermier de l’Ohio, qui compte s’installer Los Angeles avec son épouse et leur petite-fille Velma. Si Roy s’intéresse à Velma, ce n’est pas tant pour son charme (elle est ravissante) mais parce qu’elle est handicapée par un pied bot. Roy sympathise avec Pa’ Goodhue et sa famille, qu’il recontactera à L.A., avant de continuer son chemin vers la montagne. Il n’est pas surpris que Babe et Red, les complices, soient des tocards qui ne seront sûrement pas à la hauteur lors du hold-up. Seule Marie, la copine de l’un d’eux, lui paraît fiable.

Un peu paumée et solitaire, la jeune femme de vingt-deux ans vient de San Francisco. Un jeu de séduction s’opère avec Roy. Celui-ci, comme Marie, s’attache au chien errant Pard. Roy voudrait écarter Marie des dangers qui s’annoncent, en l’envoyant à L.A., mais elle n’a pas l’intention de le quitter. Roy s’occupe par ailleurs du cas de Velma : une opération de son pied bot est onéreuse (400 $), mais il va la financer – en exigeant une avance à Big Mac. Bien que ça renforce les liens amicaux entre Pa’ Goodhue et Roy, ce dernier n’oublie pas qu’il a avant tout un hold-up à organiser. Selon Louis Mendoza, la police patrouille désormais à Tropico Springs et l’hôtel dispose maintenant d’un gardien. Des obstacles que ne craint guère Roy Earle, qui est plus incertain sur les compétences de ses complices.

Il a fallu patienter, dans leur planque à la montagne, avant que les coffre-forts de l’hôtel soient remplis de bijoux. Moins agressifs qu’à son arrivée (y compris envers Marie), Babe et Red semblent prêts à assurer leur rôle – ce dont doute encore Roy. Louis les prévient quand vient le jour J. Avec Marie (et le chien Pard), la petite bande descend à Tropico Springs. Si Roy est obligé de tirer sur le gardien de l’hôtel, et si Louis doit filer avec eux, le butin du hold-up sera aussi conséquent que prévu. Roy et Marie vont s’enfuir de leur côté. Toutefois, la police est rapidement sur la trace de Roy Earle…

(Extrait) “Marie ferma la porte. Pard salua Roy d’un aboiement, puis il sauta sur le lit et se mit en boule. Roy s’allongea sur le dos et se mit à somnoler. Il entendait Marie s’affairer dans la cuisine et préparer le petit-déjeuner. Un sentiment de bien-être l’envahit. C’était sacrément agréable d’être couché avec Pard à ses pieds et une chouette fille comme Marie dans la pièce à côté. "Nom de Dieu" se dit Roy "Je n’ai jamais été aussi heureux quand j’étais marié. Je vieillis, sans doute. Quand on a un peu roulé sa bosse, on a plus envie de s’amuser. On a juste envie de se reposer. De toutes façons, j’ai jamais eu l’impression d’être marié quand j’étais avec Myrtle. La moitié du temps, elle était sortie (…)"

Son rêve lui revint à l’esprit, mais il avait perdu beaucoup de sa force maintenant que le soleil brillait, que les oiseaux piaillaient gaiement, et que les voix tranquilles de pêcheurs montaient du lac.”

Si les passionnés de Littérature Policière ont retenu ce roman, c’est en partie que “High Sierra” a été adapté à l’écran en 1941 par le cinéaste Raoul Walsh, et l’auteur, William Riley Burnett, avec Humphrey Bogart, Ida Lupino, Alan Curtis, Arthur Kennedy, Joan Leslie, dans les rôles principaux (titre français : “La Grande Évasion”). C’est le cinquième titre écrit par William Riley Burnett (1899-1982), qui a précédemment connu un gros succès avec “Little Caesar”. On est là dans la meilleure tradition du roman noir, ça va sans dire, mais bien au-delà d’une banale "histoire de truands". Certes, il y aura un braquage avec ses suites. Néanmoins, l’ambiance est nettement plus riche que ça.

Roy Earle est un personnage singulier, un authentique "dur à cuire" (un "tough guy"). Il en porte la vocation depuis son enfance, avant d’appartenir à un gang prestigieux. Truand chevronné un peu fatigué, Roy se montre froid et distant (selon les cas, méprisant) vis-à-vis de ses interlocuteurs du banditisme. Son caractère profond est beaucoup plus complexe. En sympathisant avec le vieux Pa’ Goodhue, il ne cherche pas une famille, ni a séduire la jeune Velma. Quand il se fait protecteur pour la belle Marie, c’est avant tout qu’il déteste la brutalité de ses complices, autant que leur amateurisme. Tels sont les moments que l’on retient en priorité à la lecture de ce livre, où tous les protagonistes ont leur importance (l’auteur décrit avec finesse leur comportement ou leur passé). Voilà un roman à ne surtout pas sous-estimer, dont la structure et l’écriture sont remarquables.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com

Autres titres de
w.r. burnett



Le Petit César

Tete De Lard

Un Homme à La Coule

livrenpoche
Chercher w.r. burnett



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar