L'homme Du Paradis BOUIN449

PHILIPPE BOUIN

L'homme Du Paradis


Aux éditions PRESSES DE LA CITE


Visitez leur site

784

Lectures depuis
Le vendredi 3 Juillet 2015

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
L'homme du paradis

sur
Amazone

fleche
fleche

Philippe BOUIN




Une lecture de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Archibald Sirauton est un ancien magistrat, reconverti dans la viticulture en Bourgogne. Il est maire de Saint-Vincent-des-Vignes, une bourgade à cinquante-cinq kilomètres au nord de Lyon. Avec son chien Tirbouchon, il habite le manoir hérité de ses parents. Bougonne, sa gouvernante, a assurément mérité son sobriquet. Filoche, son employé, est un repris de justice revenu dans le droit chemin. Archibald est fiancé à Xavière Sifakis, comédienne entrevue sur les écrans et au théâtre. Actuellement, Xa (c'est ainsi qu'on l'appelle) est en répétition à Lyon pour une pièce de Molière dirigée par Paul Deflers. Un grand metteur en scène, mais intransigeant. Bien que laïc par son état d'esprit et par sa fonction de maire, Archi s'accorde plutôt bien avec Hippolyte Goma, le curé local venu d'Afrique.

Ce qui agite depuis peu la population du cru, c'est un site Internet baptisé "Village en folies". Par ses propos venimeux, le rédacteur vise non seulement Archi et son entourage, mais plusieurs autres villageois. Photos à l'appui si le besoin s'en fait sentir, le corbeau dénonce de supposés défauts de chacun. Au manoir, les proches d'Archi tentent de dresser le portrait de l'auteur du site. Bon photographe, écrivant sans faute, c'est sans doute un type dans la force de l'âge, fortiche en informatique et vivant dans la région. Au bistrot de Saint-Vincent-des-Vignes, les habitants s'échauffent et les bigotes visées râlent. On est d'accord avec Archi pour ne pas mêler les flics à cette affaire. Néanmoins, le sujet finit par faire le buzz auprès des internautes, dont les réactions sont bassement sarcastiques.

Pour avoir "profané" un symbole respecté des villageois, l'anti-clérical Brulebois est la cible de la population, après avoir été dénoncé par "Village en folies". Se réfugiant au manoir, il est finalement pris en charge par le curé Goma. Il devient difficile pour Archi de raisonner ses administrés. Et puis, il suit une autre affaire, concernant quelque peu sa compagne Xa. Le metteur en scène Deflers a été assassiné dans son bureau, au théâtre. Un buste de Molière à disparu, peut-être l'arme du crime. Si le capitaine de police Bordas, ami d'Archi, est toujours fiable, le commissaire Poussin voit là une occasion de briller. Il soupçonne en tête Lydie Grandchamp, comédienne et amante de la victime. Heureusement, des témoins favorables à la suspecte évitent au policier de se fourvoyer dans cette voie.

Un personnage non-identifié traînait dans cette partie de la salle appelée "le paradis". Il se manifestera bientôt anonymement sous le pseudonyme de Valère, personnage de Molière. L'inconnu veut "récupérer son bien", sans préciser lequel. Ce qui ne fait pas forcément de lui un tueur. Kortas, producteur de spectacles, est retrouvé mort dans son appartement de luxe, assassiné de la même façon que Deflers. Il est certain que ce ne sera pas la dernière victime. Le commissaire Poussin interroge à nouveau la troupe de comédiens. De son côté, Archi suit une piste basée sur des limonaires pour retrouver l'énigmatique Valère. Il faut encore avancer sur le site "Village en folies", qui les attaquent de nouveau, Xa et lui…

Après “Le vignoble du Diable” et “Les chais des ambitieux”, on retrouve avec un plaisir certain l'univers bourguignon et lyonnais d'Archibald Sirauton. S'il affiche une part de désinvolture, l'ex-juge devenu vigneron n'en est pas moins un homme responsable et un enquêteur avisé. Il ne néglige pas les tirages de cartes divinatoires de Bougonne, mais se fie à son cartésianisme pour réfléchir et résoudre les problèmes. La tranquille tradition vinicole et villageoise est ici bousculée par l'aspect négatif d'Internet : “Ces intouchables s'appellent les tchateurs anonymes. Sous le couvert de leurs pseudos, ils détruisent et salissent en toute impunité… Dès que l'un d'eux trouve un sujet à démolir, c'est aussitôt l'hallali. On ne sait pas de quoi il s'agit, mais qu'importe, marrons-nous, haro sur le baudet. Le lynchage est ouvert à l'abri des procès.” Modernité et médiocrité vont de pair, quand les vils instincts se déchaînent.

C'est encore une excellente comédie policière que nous propose Philippe Bouin, écrivain confirmé ayant, depuis quinze ans, deux douzaines de romans à son actif. Au théâtre comme au village, on nous présente une belle galerie de personnages typiques, prêtant à sourire. L'aspect criminel, c'est dans le petit monde théâtral (autour de la belle Xavière) qu'il prend forme ici. Mystérieux crimes et individu ambigu rôdant dans les parages : il est bon qu'Archibald Sirauton y mette son grain de sel (non pas son grain de raisin) afin que le commissaire, trop confiant en ses propres talents, ne se fourvoie pas. Un suspense très agréable, entre humour et énigme.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

L'homme Du Paradis

de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Collection Terres de France.  Parution 11 juin 2015. 320 pages. 20,00€.

Bon anniversaire à Philippe Bouin, né le 23 mars 1949.

Internet offre des possibilités inouïes en matière d'information sur la vie privée jusque dans le moindre petit village.

Ainsi Saint-Vincent-des-Vignes, paisible petite commune nichée dans le Beaujolais à quelques dizaines de kilomètres de Lyon, n'échappe pas à ce nouveau système de cafardage malsain. Village en folies, journal électronique sans concession, publie chaque jour les travers des habitants, lesquels ont été prévenus de ce nouveau mode de communication local. On n'arrête pas le progrès !

Prévenu, Archibald Sirauton, au nom prédestiné puisqu'il s'est reconverti comme vigneron, premier édile de la petite cité et ancien magistrat, ne peut laisser faire cet anonymographe perturbateur.

Mais bientôt Archibald va être confronté à une autre enquête, qui le touche de près, puisque Xa, sa chère et tendre Xa, comédienne de profession et amante à temps complet, lorsque sa vocation d'artiste lui en laisse le temps, est accusée de meurtre. Le crime s'est déroulé lors de la répétition d'une pièce de Molière, dans un théâtre lyonnais. Le metteur en scène est assassiné, et comme si cela ne suffisait pas, son remplaçant également.

Archibald, heureusement pour lui, ne se prélasse pas dans les Vignes du Seigneur, et cette double affaire va requérir toutes ses facultés d'enquêteur amateur.

Saint-Vincent-des-Vignes est un petit village comme tous les autres, un peu Clochemerle, avec ses habitants qui boivent ensemble des canons, mais qui ne manquent pas de se dénigrer, avec ses bigotes et ses anticléricaux, ses boute-en-train, ses grognons, ses malotrus et ceux qui sont toujours prêts à aider leur prochain.

Parmi ce petit monde, qu'observe d'un œil perplexe le chien de Sirauton, il est à noter qu'entre le curé, le père Goma originaire d'un pays d'Afrique et donc regardé parfois avec suspicion par ses paroissiens, et Archibald règne une entente plus que cordiale, amicale même. Nous sommes loin de l'animosité qui oppose Don Camillo et Peppone, au contraire. Et s'ils ne sont pas cul et chemise, ils se comprennent à demi-mot et se complètent dans leurs démarches.

Philippe Bouin, avec ce nouvel opus nous propose une tranche de vie villageoise mais également un aperçu des coulisses théâtrales qui ne manque pas de piquant. Une double enquête, rurale et urbaine, que mènera à bien notre vigneron dont la vêture intrigue ses concitoyens, mais comme l'on dit, ce n'est pas l'habit qui fait le moine.

Placé résolument sous le signe de l'humour, L'homme du Paradis nous plonge dans une atmosphère bon enfant, un peu comme aimait les décrire Charles Exbrayat dans ses romans de terroir situés la plupart du temps dans le Lyonnais. Et comme pour Charles Exbrayat je placerai Philippe Bouin du côté des Epicuriens et non loin de Rabelais qui disait : Pour ce que rire est le propre de l'homme...

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher philippe bouin



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar