scintillements de AYERDHAL


Scintillements AYERDHAL228

AYERDHAL

Scintillements


Aux éditions AU DIABLE VAUVERT


Visitez leur site

147

Lectures depuis
Le mardi 14 Decembre 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
scintillements
sur
Amazone


fleche
fleche

 AYERDHAL




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE  

Intégrale des nouvelles. Parution 14 novembre 2016. 720 pages. 23,00€. Version numérique : 9,99€.

De l'au-delà, Ayerdhal nous donne de ses nouvelles.

Disparu le 27 octobre 2015, Marc Soulier, plus connu sous le nom de plume d'Ayerdhal, nous revient avec quarante nouvelles dont dix sont totalement inédites. La première, Mat, mat, mat, fut écrite en collaboration avec son frère Bruno en 1986 et neuf autres sont des textes posthumes. Si certaines de ces nouvelles ont connu de nombreuses rééditions dans des recueils, d'autres furent publiées dans des revues plus ou moins confidentielles et donc introuvables pour la plupart des lecteur, à moins que ceux-ci soient abonnés à tous les fanzines existant ou ayant existés.

Un livre de souvenirs, un ouvrage en hommage à celui qui fut l'un de nos meilleurs représentants de la science-fiction. Et quelques heures de détente empreintes de pessimisme mais au bout, peut-être la rémission.

Suivez-moi dans quelques-uns de ses textes :

Mat, mat, mat.

C'est le jour de la finale du concours d'échecs et tous les habitants de la métropole se passionnent pour cette ultime rencontre. Alpha est confronté à Bêta. Alpha gagne. Qui perd ? Bêta bien sûr. Mais Bêta n'accepte pas cette défaite et sa réaction est plutôt bêta.

Construite comme un jeu de rôle, cette nouvelle laisse entrevoir toutes les possibilité littéraire d'Ayerdhal mais également son imaginaire et plus insidieuse son sens de la révolte. Et le thème du jeu d'échecs n'est pas fortuit.

Lettre d'Anamour.

Publié en 1992, dans Planète à vendre N°14R, Amhan2, ce court texte est une figure de style que s'est imposée Ayerdhal. Sous forme épistolaire, l'auteur construit de nouveaux mots en associant et tronquant des noms. Le lecteur va s'amuser à retrouver ce qui se cache l'un dans l'autre. Le thème en est la solitude, une femme écrivant à son amant qu'elle n'a pas vu depuis de longs mois, envoyé qu'il est en mission dans l'espace. C'est aussi une imploration.

Scintillements.

Première publication dans le recueil collectif Escales sur l'horizon, proposé par Serge Lehman au Fleuve Noir en 1998, cette nouvelle, qui donne son titre à ce recueil, a connu de nombreuses rééditions,.

Depuis plus de six-cents ans, les Terriens et les Batiks sont en guerre. La guerre n'est pas une affaire de civils, déclare, avec justesse, le narrateur, le professeur Edgin, xénologue. Ses travaux portent exclusivement sur les communautés descendantes des humains génétiquement modifiés pour la survie en milieu hostile. Et à cause de ce statut il est convié par des militaires pour les accompagner sur Trense 6-14, un satellite de Transe 6, une base des Batiks en phase avancée de terraformation. Equipé pour affronter la légère différence d'atmosphère, Edgin accompagne un colonel dans l'exploration de ce satellite refuge des Batiks. Seulement celui-ci semble désert, ce qui est anormal.

La guerre, l'affrontement entre civilisations différentes, une forme de rébellion, et surtout le besoin de liberté, tels ont les thèmes de cette nouvelle. Et quand on ne peut plus gagner, au lieu d'être réduit en esclavage, il reste encore un solution, un palliatif, une alternative. Celle qui est choisie demande toutefois du courage.

Ce que taisent les Miroirs.

Paru uniquement dans Science-fiction - Agenda 1999 par Eden production en 1998.

Cela fait six ans que Lya Sixtine est partie, quittant son amant, son maître, celui l'avait façonnée. Or, lorsqu'elle revient, elle est tout étonnée d'être reconnue par les passants. Une nouvelle qui s'apparente plus au domaine du fantastique mais dont la genèse est évidemment scientifique et fait rêver de nombreux savants, et industriels, mais qui est encore en phase de développement. Cependant, lorsque l'on constate la rapidité de certains progrès technologiques, l'on peut se demander si ceci ne va pas devenir à court terme plus une catastrophe qu'une avancée bénéfique pour la planète.

Ayerdahl avait-il un côté visionnaire ? Par définition tout auteur qui écrit de la science-fiction, qui imagine l'avenir, qui extrapole ce qui existe déjà, mais qui dénonce justement les méfaits, pas encore enregistrés mais cela ne saurait tarder, est un visionnaire. Et peut-être est-ce pour cela que les romanciers d'anticipation et de science-fiction sont parfois mal perçus, restant confinés dans un domaine qui semble peu accessible au lecteur lambda. Avant que cela soit à la mode, puis lorsque ce sont devenus des thèmes majeurs, Ayerdhal a évoqué à travers ses textes la colonisation et l'écologie, mais toujours dans un esprit de liberté, de rébellion, un peu côté anar nourri à la colère. Sa prose reflète toutefois une tendresse, parfois diffuse, mais toujours présente.

Après une belle mais courte préface signée Pierre Bordage, suivent donc les quarante nouvelles qui composent ce recueil dans l'ordre de leur parution d'origine, plus les inédits, puis, afin de mieux connaître l'auteur, neuf entretiens qui ont été réalisés pour la plus grande partie par Actusf. Des entretiens dans lesquels Ayerdhal se dévoile sans fard, sans langue de bois, sans chercher à choquer mais sans vouloir passer la brosse dans le sens du poil uniquement pour faire plaisir. Ayerdhal était un homme de convictions qu'il assumait pleinement. On peut avancer sans flatterie aucune que c'était un humaniste.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/

Autres titres de
ayerdhal



Bastards

Le Cycle De Cybione
livrenpoche
Chercher ayerdhal



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar