La Chasse Aux Lions ASSOLLANT297

ALFRED ASSOLLANT

La Chasse Aux Lions


Aux éditions CHARLES DELAGRAVE

173

Lectures depuis
Le mercredi 3 Juillet 2019

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La chasse aux lions

sur
Amazone

fleche
fleche

Alfred ASSOLLANT




Une lecture de
PAUL MAUGENDRE

PAUL MAUGENDRE

Roman posthume édité chez le libraire-éditeur Charles Delagrave en 1892. 107 pages. Réédition La Bibliothèque électronique du Québec. Collection A tous les vents. Version numérique : 77 pages.

Plus dangereux que la chasse aux papillons !

Avoir un bon copain, chanson connue, cela peut aider dans la vie, mais Pitou et Dumanet, le narrateur, l’apprendront rapidement durant leur séjour en Algérie. Ils ne sont pas en vacances mais en villégiature forcée aux frais de l’état. Ce sont des militaires qui sont en poste du côté d’Alger, dans les années 1840 ou 1850, et on pourrait les considérer comme des comiques troupiers avant l’heure.

Pitou est natif des environs d’Issoire et Dumanet de Dardenac près de Libourne, et ils s’entendent comme larrons en foire, même si parfois quelques divergences de point de vue s’élèvent entre eux. Mais jamais bien de rien méchant. Ils sont jeunes, la vingtaine environ, n’ayant quasiment jamais vécus loin de leur village natal, et se montrent quelque peu naïfs, même si Pitou reconnait que son ami Dumanet possède une longueur d’avance sur lui question jugeote. Et souvent ils se retrouvent chez la mère Mouilletrou afin de déguster un rafraîchissement bien mérité.

Alors que les deux amis discutent, notamment des lions sensés garder les portes du désert, ce qui amène Pitou à répéter un calembour du capitaine Chambard : ce ne sont pas des lions mais des cloportes… On s’esclaffe et on passe à autre chose, car soudain des cris épouvantables retentissent : Le lion, le lion… cris proférés par trois cents Arabes. Environ.

Malgré les réticences de Pitou, Dumanet décide d’aller voir comment c’est fait un lion. Ils s’avancent donc entre vallées et montagnes et au bout de quelques centaines de mètres, ou plusieurs kilomètres, ils entendent du bruit provenant d’un arbre. Un Arabe tombe du chêne et se plaint du lion qui a mangé sa femme et ses deux vaches. Mais il regrette surtout la perte de son âne.

Il suivait le lion qui tenait Fatma, sa femme, entre ses dents, et c’est une grande perte. Mais moins que celle de son bourricot. Car Fatma et le bourricot portaient dans des paniers du bois, lui se contentant de les suivre. Ali le bourricot a réussi à s’enfuir et Ibrahim en est fort marri.

Et voilà, la chasse au lion commence, ou plutôt aux lions, car bientôt la femelle et ses deux petits arrivent à la rescousse. Et une femelle en colère, cela peut se terminer en eau de boudin. Les deux amis ont toutefois des ressources, et on ne sait jamais, ils peuvent compter sur le capitaine Chambard et ses troupes pour les aider dans leur entreprise, même s’ils préféreraient démontrer qu’à eux deux ils peuvent se montrer les maîtres du désert et de ses habitants léonins.

Une courte et amusante histoire dans laquelle les deux amis échangent beaucoup. Des souvenirs, nombreux, narrés avec humour, et parfois naïveté surtout de la part de Pitou.

De nos jours, si un auteur rédigeait un tel épisode exotique, nul doute qu’il éviterait d’employer des mots comme moricaud, alors qu’à l’époque cela était langage courant et ne prêtait à aucune sorte de racisme. C’était l’époque de la colonisation française, mais cela est narré de façon bon enfant, joyeusement, sans arrière-pensée. Juste un moment de détente, et l’on n’aura de cesse de rapprocher cette histoire celle de Tartarin de Tarascon, même s’il n’y a aucun point commun, ou plutôt si les points communs se réduisant à une chasse au lion et au décor algérien.

Retrouvez
PAUL MAUGENDRE
sur
leslecturesdelonclepaul.over-blog.com/
 

livrenpoche
Chercher alfred assollant



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar