Bas Les Masques ASPE224

PIETER ASPE

Bas Les Masques


Aux éditions ALBIN MICHEL


Visitez leur site

667

Lectures depuis
Le samedi 13 Novembre 2016

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Bas les masques

sur
Amazone

fleche
fleche

Pieter ASPE




Une lecture de
COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE
Qui a assassins la sublime Katja au cours d'une folle nuit de carnaval à Blankenberge près de Bruges ?

Nul ne sait où est passé Joris, le suspect N°1, dernier à avoir vu la victime, et sa mère prétend ne pas savoir où il se trouve. Cette femme dépressive a un passé mystérieux : enceinte très jeune d'un homme dont elle n'a jamais révélé l'identité, elle a accouché à l'étranger, avant de revenir sans enfant. Doris, qui est son deuxième enfant, est né lui aussi de père inconnu...

Entre deux bocks de Duvel et quelques péripéties conjugales, le commissaire Van Inn et son adjoint Versavel mènent l'enquête.

L'AUTEUR

Pieter Aspe est l'auteur de la série des enquêtes du commissaire Van In, best-seller en pays flamand (adaptée à la télévision), qui comptent plus de 40 volumes. Depuis Le Carré de la vengeance (2008), tous ses romans sont parus chez Albin Michel.



Une autre lecture du

Bas Les Masques

de
CLAUDE LE NOCHER

CLAUDE LE NOCHER

Le commissaire Pieter Van In est policier à Bruges, en Belgique. Il est entouré de son ami et collègue Guido Versavel, homo assumé, et de leur assistante Carine. Van In est le mari d’Hannelore Martens, juge d’instruction. Le couple a deux enfants, Simon et Sarah. Van In est un époux maladroit, qui ne lutte guère contre son addiction alcoolique et fume trop. Si Versavel essaie de l’amener à un meilleur équilibre de vie, c’est loin d’être gagné. En cette période de carnaval, un meurtre a été commis à Blankenberge, ville du bord de mer située à une demie-heure de Bruges. Luc Catrysse, inspecteur de police local, est chargé de cette enquête. La jeune et très séduisante Katja Geenen a été étranglée dans la rue. Fêtarde bien connue ici, elle participait évidemment au carnaval.

Erwin Nolens, le petit-ami de Katja, nettement plus âgé qu’elle, est sous le choc quand il apprend sa mort. Il se trouvait cette nuit-là chez son ami l’homme d’affaires Benjamin Vermeersch, ce qui lui fournit un alibi. Le dernier ayant vu vivante Katja semble être Joris Mareel, un jeune homme sans charme et désargenté. Il est actuellement introuvable. Luc Catrysse connaît fort bien Mme Mareel, la mère de Joris, avec laquelle il eut une liaison il y a quelques années. La vie de cette femme fut autrefois agitée. Pour en savoir plus, Van In et Hannelore prennent le ferry pour l’Angleterre. À York, il est confirmé qu’un enfant de Mme Mareel fut adopté par un couple mixte, une Belge mariée à un Anglais. Aujourd’hui quadragénaire, cet homme vit en Belgique, où il occupe un poste important.

Bien qu’ayant tenté de fuir à bord d’un canot à moteur, Joris Mareel a été rattrapé, avant d’être interrogé par Van In et Versavel. Comme Luc Catrysse, qui plaide la cause du jeune Mareel, les policiers brugeois penchent plutôt pour son innocence. Néanmoins, quand Joris braque une épicerie pour un beau butin et s’achète une moto afin de circuler librement, on peut s’interroger sur son comportement. De son côté, l’arrogant Erwin Nolens a été pris en flagrant délit avec une prostituée, car un pyromane avait entrepris de causer un incendie au domicile du fiancé de Katja. Nul doute que quelqu’un a voulu se venger de Nolens. Qui reste évasif sur ses relations intimes, hormis Katja. Vus les éléments récents recueillis par la police, l’alibi de Nolens apparaît beaucoup moins fiable.

Le commissaire Van In et Hannelore Martens décident de s’installer quelques temps à Blankenberge, afin de mieux comprendre l’affaire et l’ambiance de la station côtière. Lorsque Benjamin Vermeesch disparaît, ça ne trouble guère sa stupide épouse vivant dans leur luxueuse propriété. Pourtant, l’homme d’affaires est réellement en danger, tandis qu’une grosse rançon est réclamée, fut-ce par un amateur…

(Extrait) “Van In prit sa veste au portemanteau et s’habilla pensivement en marchant vers la porte. Il se trompa de manche. Au cours de sa carrière, il avait déjà enquêté sur plusieurs dizaines d’affaires de meurtre et il les avait résolues pour la plupart, mais un coupable lui était rarement tombé tout cuit dans la main comme ça. Quelque chose lui disait que Joris Mareel était innocent. Aussi était-il bien décidé à investiguer tous azimuts. La question était : si ce n’est pas Joris Mareel, qui ? Il circulait tant de rumeurs alimentées par la haine et la rancune à Blankenberge qu’une chatte n’y aurait pas retrouvé ses petits.”

On retrouve avec grand plaisir le commissaire Van In et ses proches pour cette nouvelle enquête, la 17e parue en France depuis 2007. C’est un personnage fort attachant, car s’il a des défauts, ceux-ci ne sont pas rédhibitoires. Il abuse de la bière (belge), c’est sûr. Il se montre parfois susceptible, exact. Côté couple, il dort plus souvent sur le canapé que dans le lit conjugal, en effet. Ce n’est pas qu’il se sente en état d’infériorité : c’est la complexité des rapports homme-femme qu’il maîtrise mal, car il arrive que tout aille pour le mieux entre Hannelore et lui. D’ailleurs, en ce qui concerne les relations compliquées, il va être servi lors de cette affaire.

Blankenberge étant une ville d’à peine vingt mille habitants, on ne sera pas surpris que des liens se tissent assez facilement. Néanmoins, concernant les principaux protagonistes, il ne s’agit pas de simples amitiés entre concitoyens. En observant la population autant qu’en essayant de régler un cas d’enlèvement, Van In et Versavel cherchent à éclaircir les secrets de chacun. Un solide roman d’enquête dans la très belle tradition, avec la tonalité propre aux intrigues de Pieter Aspe.

Retrouvez
CLAUDE LE NOCHER
sur
action-suspense.over-blog.com


Une autre lecture du

Bas Les Masques

de
L A

L A

Durant le carnaval à Blankenberge, la bière coule à flots et il n’est pas exceptionnel au petit matin de découvrir quelques restes de dérapages. Mais jamais on n’avait retrouvé le cadavre d’une noceuse.
Qui a étranglé belle Katja ? Serait-ce le jeune Joris, la dernière personne vue en sa compagnie, à moins que ce ne soit Erwin Nolens avec lequel elle entretenait une relation intime ?
Mais l’un a un solide alibi en la personne de Benjamin Vermeesch, un important homme d’affaires, et l’autre un sérieux avocat en la personne de Luc Catrysse, le chef de la police de Blankenberge.
Et l’énigme se complique lorsque Vermeesch disparait et qu’une rançon est réclamée par un inconnu qui affirme l’avoir kidnappé.
Est-ce à dire que Van In, Hannelore et Versavel sont au bout de leurs surprises ? Que nenni ! L’enquête leur réserve quelques autres étonnements, comme le fait que Luc Catrysse a été l’amant de Mme Mareel, la mère de Joris, une étrange femme au passé mystérieux.

Les tripeux du commissaire Van In, de son fidèle adjoint Versavel et de Hannelore, sa pétillante épouse, seront au fait de leur joie en lisant ce 17e tome des enquêtes de leurs héros préférés. Les autres, ceux qui suivent épisodiquement les enquêtes de ce commissaire imaginé par Pieter Aspe ou qui découvrent le personnage pour la première fois, seront happés, dès les premières pages, par l’intrigue qui mêle avec vivacité le sordide et l’humour. Et les uns et les autres, de rebondissements en révélations, déboucheront sur un dénouement aussi imprévisible que tranchant

Autres titres de
pieter aspe



Chaos Sur Bruges

Dernier Tango à Bruges

Faites Vos Jeux

La Femme Tatouée

La Mort à Marée Basse

Le Collectionneur D'armes

Le Message Du Pendu

Le Tableau Volé

Les Masques De La Nuit

Pièce Détachée

livrenpoche
Chercher pieter aspe



 
 



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar