Poèmes

par

VIVIANE DEHAESE

Que peut-il y avoir au bout ?


Le chemin est au bout


L'horizon est au bout


Ton amour est au bout


Le trépas est au bout


Le plaisir est au bout


L'amitié est au bout


La vieillesse est au bout


La souffrance est au bout


Pourquoi doit-il y avoir une fin


Aux belles utopies et aux câlins ?


Chère lassitude, tu m'as bien eue


Je respire le fond d'un verre qui pue


Dans la ruelle, je déambule


Je devine les créations nulles


Pourquoi me dissimuler la fin


Derrière le rouge d'un bon verre de vin ?


Pourquoi doit-il y avoir une fin


Aux ébats nocturnes des lendemains ?


Derrière moi, tout est déjà usé


Et je n'ose plus relire le passé


J'aperçois des ombres aux fenêtres


Tour à tour, mourir ou renaître


En silence, je vous attends dehors


Et oui, je suis votre croque-mort

Viviane Dehaese

A/II/19796


Petit Gavroche


Petit Gavroche je vous oublie


Petit Gavroche je vous aimais


Petit Gavroche je pars loin


Ami de mon imagination tu m'anémies


L'univers est si grand que je souffre de parcimonie


Mon cheval las est rentré dans ses écuries


Cœur qui ne sait plus trouver un salutaire rayon


Peine de marcher vers un éternel nouvel horizon


Car quelque j'y ai perdu la sainte raison


Plaisir de connaître le cataclysme des âmes


Alors que je sais que le trépas est infâme


Androginie des idées reconnue comme un blâme


Mais qu'importe si tel est mon patibulaire sort


J'errerai donc dans le pouilleux cimetière des remords


Même si nos pensées vivent dans un commun accord


Petit Gavroche je vous évoque


Petit Gavroche je vous réprouve


Petit étranger je reviendrai après Transfixion

Viviane Dehaese

A/II/19796


Morituri te salutant


Après une lutte invincible


De ses larmes, je suis cible


L'Empereur complice décide


Que la foule bleue me lapide


Mélodrame renversé du pouce


Le sang haineux m'éclabousse


Lacérer mon coeur pour un Dieu


En ma soeur, m'envoler aux cieux


Crier mon innocence ne me sert


Le fauve du doute gave le désert


Mort en moi, Sodome expire


Lynchée, de plaisir je soupire


L'ombre couvre les spectateurs


Et noie les âmes de son odeur


Je suis Roi, je suis Dame, je suis damnée


Invincible, Il n'abandonnera jamais la fée de ses errances.

V. Dehaese

A/II/19796


Les Pas du Temps


Je compte les pas du temps


Temps perdu, nuits perdues


Je pleure tes bras d'enfant


De stries, je suis vêtue


Voilà l'heure du malheur


La pendule à l'envers


Sable mon univers


Bien moralisateur


Endors-toi, souviens-toi


Mes rêves sont vivants


Vaisseaux nés de mon sang


Regarde, je suis là


Je ralentis le temps


Temps d'amour, nuit de nues


Je sens tes bras d'enfant


Oui, je suis revenue

Viviane Dehaese

A/II/19796


Et Hop !


Et Hop ! Je craque une allumette


Désir fou du feu


Et Hop ! Je craque une allumette


Flamme, je te veux





Silence, tu rougis, en douceur tu prends ton pied


En apercevant la haute tour s'embraser


Te cache pas, tu fais l'amour avec le danger


Et tes yeux s'ouvrent dans la tourmente du brasier





Comme Satan, tu connais bien la danse de l'enfer


Que tu savoures toute seule au milieu du désert


Puisque la passion et la fournaise vont de pair


Honte, tu souris d'avoir ce goût si pervers





Tout est fini, tu te réveilles, plus qu'une fumée


Ton regard s'affaiblit et ta bouche est serrée


Après la volupté, le froid revient d'emblée


Et furtivement tu disparais dans la nuée

Viviane Dehaese

A/II/19796
Depuis sa mise en ligne vous avez été
468

visiteurs à consulter cette page

Vos commentaires

le premier de tes poemes est maladroit,les autr st plus intressants surtt petit gavroche,t'ecris depuis longtemps?
sabrina
lockie@multimania.com
jour de sa mise en ligne

Vos commentaires
peuvent sauver
Viviane Dehaese

Cliquez
Commentaire
Nom
Mail
Recopier le code:
Le champs commentaire est obligatoire
Les commentaires apparaissent immédiatement

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar