Petits Braquages Entre Amis

par

NELLY BRIDENNE

     Joseph est charpentier. Sa femme, Marie, attend un enfant : un garçon.  "Comment allons-nous l'appeler ? Pourquoi pas Emile-Louis ?"  Ainsi fut fait. (Pour la petite histoire, Emile-Louis naquit à Auxerre, délicieuse cité de l'Yonne.) A 18 ans, il a quitté sa province, le cœur léger et le bagage mince, avec un CAP de tailleur de pierres en poche. Et a débarqué à Belleville.  LE GANG DES POILUS Son bagage est mince, certes, mais lourd : il trimbale dans sa sacoche un marteau et un burin. Et il va intéresser par sa dextérité, quelques petits gars du quartier : une bande de cinq copains qui se  connaissent depuis l'enfance. Très joueurs, ils adorent se déguiser, surtout pour attaquer des banques.  Moustachus, barbus, perruqués, on les a baptisés le "gang des poilus". Rien à voir avec 14-18.  De vrais zouaves, ils s'affublent de surnoms capillaires : Big moustache, Landru, Louis XVI…  (Ils ne manquent ni d'humour, ni de culture.)  8 secondes pour ouvrir un coffre, aidé d'un marteau et d'un burin : c'est la hold-up attitude ;  deux casses dans la même journée, 3500 coffres forcés en trois ans et ça vire au braquage circus. Ils raflent tout : le cash, l'or, les bijoux. Leur fourgue, Dédé la Joncaille, écoule le surplus.  Notre équipée sauvage affectionne aussi les "tirelires" : les fourgons bancaires. On dit d'eux qu'ils roulent tous en BMW, un rêve de gosse. Leur groupe est très soudé, aucune  balance.  Une devise simple : pas de sang, pas de violence, on prend l'oseille et on se tire.  A la Spaggiari, leur modèle. Mais le dernier braquage dégénère : un employé a voulu jouer les héros.  Prise d'otages dans la banque, la Brigade (pas légère) de la Répression du Banditisme accourt  et avec elle, les gars du GIGN : une dizaine de Dark Vador bouchant toutes les issues.  Nos tontons flingués se rendent, l'équipe est coffrée.   L'ETAPE ZONZON Emile-Louis est solidaire et lors du "rien que toi, moi, nous", l'interrogatoire par un flic, il reconnaît  les faits, mais ne dénonce personne. Les lendemains déchantent certes, toutefois, il n'a aucun regret, (non, rien de rien, non, il ne regrette rien) il en a profité largement.  Ils sont tous envoyés à Fleury, en attendant leur jugement.  Leur avocat, Maître Labranche (sur un arbre perché) est lui-même un ancien braqueur.  Il comprend donc leur motivation, mais son plaidoyer n'est pas convaincant. Les peines sont lourdes. Emile-Louis partage quelques temps sa cellule avec un certain Maurice Batignol, un gars sympa,  avec qui il va se faire la belle. Hors de question pour notre "poilu" de tirer 10 ans dans cette taule. Il considère l'évasion comme un devoir et va la pratiquer six fois. D'où son nouveau surnom :  l'anguille. En fait, le gang n'a pas été entièrement démantelé et les prisonniers bénéficient de l'aide financière  et matérielle de leurs complices, à l'extérieur. La dernière escapade d'Emile-Louis est spectaculaire, elle s'effectue par hélicoptère, "à la Française". Il va rester en cavale quelques années, bien planqué.  (Il est tout simplement retourné chez lui, à Auxerre, d'où son dernier sobriquet : le disparu de  l'Yonne…)  
 
Depuis sa mise en ligne vous avez été
1157

visiteurs à consulter cette page

Vos commentaires
peuvent sauver
nelly bridenne

Commentaire
Nom
Mail
Recopier le code:
Le champs commentaire est obligatoire
Les commentaires apparaissent immédiatement

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar