Hp Blues

par

JEAN-CLAUDE RENOUX

HP Blues

C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
Gigantesque matrice à modeler les êtres
Et transformer les fous et les autres avec
Les souvenirs remontent comme une lancinance
Les souvenirs remontent comme une lancinance

Côté cour des miracles, côté jardin des arts
Côté cour des miracles, côté jardin des arts
Vaguaient tristes Pierrot livides de déraison

Ces monstres il est vrai avaient l’allure bizarre
Ces monstres il est vrai avaient l’allure bizarre
Ils prêtaient à rire jaune mémoire des dérisions

Captifs d’une lune blême et solitaire
Captifs d’une lune blême et solitaire
Ils erraient sans raison en un terrain bien terne

Baladins de l’ennui sur cette étrange terre
Baladins de l’ennui sur cette étrange terre
Qui appelait déjà le sobre cimetière

Regardez celui-ci et ses dents déchaussées
Regardez celui-ci et ses dents déchaussées
Ses gencives épaisses et ses lèvres gonflées

Il bave des filets neuroleptilisés
Il bave des filets neuroleptilisés
Un vague pantalon tient par une ficelle

Et si il chie encore on lui mettra une robe
Et si il chie encore on lui mettra une robe
La chemise flottante a-t-elle eu des boutons

Hébété dans le noir quand de gré ou de force
Hébété dans le noir quand de gré ou de force
Il faut bien qu’il y passe il s’en étonne encore

Regardez celui-là, ça y est il s’agite
Regardez celui-là, ça y est il s’agite
Ah ça faisait longtemps, ça va être sa fête

Blouses blanches qui s’assemblent, c’est signe de mauvais temps
Blouses blanches qui s’assemblent, c’est signe de mauvais temps
Un peu d’animation en cette fin de semaine…

Et une gifle part avant que l’on y pense…
Et tout cet univers qui m’enserre la tête
Et tout cet univers qui vibre dans ma tête
Et tout cet univers et ce vide dans ma tête
Je n’y peux rien, je n’y peux rien
Et par où commencer…

C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
Gigantesque matrice à modeler les êtres
Et transformer les fous et les autres avec
Les souvenirs remontent comme une lancinance
Les souvenirs remontent comme une lancinance





Depuis sa mise en ligne vous avez été
1140

visiteurs à consulter cette page

Vos commentaires
peuvent sauver
Jean-Claude Renoux

HP Blues

C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
C’était il y a 30 ans, l’HP d’Aix en Provence
Gigantesque matrice à modeler les êtres
Et transformer les fous et les autres avec
Les souvenirs remontent comme une lancinance
Les souvenirs
Commentaire
Nom
Mail
Recopier le code:
Le champs commentaire est obligatoire
Les commentaires apparaissent immédiatement

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar