Délocalisations Blues

par

JEAN-CLAUDE RENOUX

Délocalisations blues

J’me pointe à l’usin’ de chaussures
Je dis, j’me pointe à l’usine de chaussures
L’gardien m’dit, on est fermé, on a licencié
En Chin’, c’est moins cher, question rentabilité
Mon gars, c’est l’progrès, fallait délocaliser

J’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Je dis, j’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Y m’sort que dans mon cas, y faut positiver
Que j’ai d’la chanc’ d’pouvoir m’former, me cultiver
Que j’vais r’bondir, à mon âge, y faut s’accrocher

J’me pointe à l’usin’ d’produits d’beauté
Je dis, j’me pointe à l’usine d’produits d’beauté
L’gardien m’dit, on est fermé, on a licencié
En Ind’, c’est moins cher, question rentabilité
Mon gars, c’est l’progrès, fallait délocaliser

J’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Je dis, j’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Y’m’ sort que dans mon cas, y faut positiver
Que j’ai d’la chanc’ d’pouvoir m’former, me cultiver
Que j’vais r’bondir, à mon âge, y faut s’accrocher

J’me pointe à l’usin’ d’pâtée pour chats
Je dis, j’me pointe à l’usine d’pâtée pour chats
L’gardien m’dit, on est fermé, on a licencié
L’Brésil, c’est moins cher, question rentabilité
Mon gars, c’est l’progès, fallait délocaliser

J’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Je dis, j’vais voir l’cousin d’ma femme, un gars qui s’y connaît
Y‘m sort que dans mon cas, y faut positiver
Que j’ai d’la chance d’pouvoir m’former, me cultiver
Que j’vais r’bondir, à mon âge y faut s’accrocher

Voilà, m’sieur l’jug’, j’vous ai tout expliqué
Je dis, voilà m’sieur l’juge, j’vous ai tout expliqué
J’pensais qu’le cousin d’ma femme, il était surdoué
Quand j’l’ai j’té par la f’nêt’, j’pensais pas qu’il allait voler, pas voler
Mais rebondir, oui, rebondir, ça j’l’pensais
Ben y s’est écrasé, pour plus se relever
Je sais, maint’nant c’est mon tour de plonger
C’est mon tour de plonger

Depuis sa mise en ligne vous avez été
1293

visiteurs à consulter cette page

Vos commentaires

J'aime bien, on a envie de l'entendre chantée.
dominique
dofadial@wanadoo.fr
Le vendredi 27 Aout 2005

Vos commentaires

oui, qu'ele soit chantée, ça nous enchante!
Farfadette

Le jeudi 16 Septembre 2005

Vos commentaires

chantée,... enchanté,... chant du cygne, oui!...et désenchantement!
H.P.

Le jeudi 16 Septembre 2005

Vos commentaires
peuvent sauver
Jean-Claude Renoux

Délocalisations blues

J’me pointe à l’usin’ de chaussures
Je dis, j’me pointe à l’usine de chaussures
L’gardien m’dit, on est fermé, on a licencié
En Chin’, c’est moins cher, question rentabilité
Mon gars, c’est l’progrès, fallait délocaliser
Commentaire
Nom
Mail
Recopier le code:
Le champs commentaire est obligatoire
Les commentaires apparaissent immédiatement

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar