Le Jour Et La Nuit

par

JEAN-CLAUDE RENOUX

Après avoir créé la terre, le ciel et les astres, l’herbe et les arbres, les mers et les rivières, les animaux qui peuplèrent la terre, les mers et les cieux, l’homme et la femme, Dieu était bien fatigué quoique satisfait !
Il vit la nuit venir à Lui et lui dire :
- Seigneur, tout cela est bel et bon. Mais si je vois bien la terre et les astres, les mers et les rivières, jamais je n’ai loisir de contempler les animaux qui peuplent la terre, les mers et les cieux, pas plus que l’homme et la femme.
- Qui t’en empêche ?
- Eh bien, Seigneur, lorsque le jour s’en va, tous s’en vont dormir. Est-il juste que le jour puisse se réjouir de votre bon plaisir, s’émerveiller de vos talents de Créateur, quand je ne vois âme qui vive ? Cela me rend bien sombre ! Pourquoi suis-je privée, Seigneur, d’admirer le meilleur de votre œuvre ?
Dieu se dit qu’il y avait là du bon sens. Il demanda au jour de venir aussi. Il leur dit :
- J’ai beaucoup travaillé, j’aspire à un peu de tranquillité. Je vais vous demander de choisir vous-mêmes parmi tous ceux de ma création lesquels peupleront le jour, lesquels peupleront la nuit !
- Comment cela, Seigneur ?
- C’est très simple ! Ceux qui verront le jour, appartiendront au jour. Ceux qui verront la nuit, seront à toi, la nuit. Je vais vous indiquer comment fabriquer, toi le jour, un breuvage de jour, toi la nuit, un breuvage de nuit. Qui boira du breuvage de jour, sera un animal de jour et verra le jour, qui boira du breuvage de nuit, sera un animal de nuit et verra la nuit.
- Qu’il soit fait, Seigneur, selon votre divine volonté, votre infinie sagesse !
Le jour et la nuit se mirent à l’ouvrage, chacun dans un coin différent de la loge divine. Les animaux étaient impatients. Mais aucun comme la pie, qui volait vers le jour :
- Kakaka, est-ce fini ?
Puis vers la nuit :
- Kakaka, ce n’est pas terminé ?
Son manège dura si longtemps, qu’excédé le jour lui jeta un peu de breuvage de jour, et la nuit, un peu de breuvage de nuit. C’est pourquoi la pie est blanche et noire, aux couleurs du jour et de la nuit. Si elle parade le jour, elle dérobe tout ce qui brille, comme les voleurs qui sont créatures de la nuit !
Quand tous eurent reçu, qui le breuvage de jour, qui le breuvage de nuit, chacun s’en trouva bien et remercia, qui le jour, qui la nuit. Deux êtres ne voulurent point boire de breuvage ! L’un s’enterra bien vite. Loin de la lumière, il devint aveugle. L’autre voulut vivre au soleil. Il méprisa tant bien l’ombre qu’il grilla et n’y voyait pas mieux. Il s’en fut, trop tard, cacher un corps si long, si rose, si démuni de poils qu’il prêtait à rire... Le premier s’appelle la taupe ! Le second, le ver de terre.
La sagesse est d’aimer la lumière et l’obscurité, d’user de l’une et de l’autre. L’une sans l’autre rend pareillement aveugle...
Le jour et la nuit virent qu’ils avaient l’un et l’autre laissé un peu de breuvage de nuit, un peu de substance de jour, au fond des creusets qui servirent à leur pratique. L’un et l’autre breuvages, en séchant, avaient formé un cristal, un cristal de jour pour le breuvage de jour, un cristal de nuit pour le breuvage de nuit. Le jour et la nuit sont gens honnêtes. Aussi s’en furent-ils offrir au Seigneur le fruit imprévu de ses bontés ! Dieu remercia le jour et la nuit. Il réfléchit pour savoir comment utiliser ces deux cristaux. Il décida d’en doter l’Amour, qui eut à cette époque un œil de jour, un œil de nuit. Les informations données par l’un et l’autre organes étaient à ce point contradictoires que l’Amour en eut mal au crâne, si violemment qu’il s’arracha les yeux et les jeta bien loin ! Depuis ce temps-là, on dit l’Amour aveugle.
Figurez-vous que les yeux de jour et de nuit, lancés à toute volée, devinrent oiseaux. L’un, sombre comme la nuit, corneille qui ne cesse de grailler :
- Craaaa, le monde est bien laid. J’ai vu aujourd’hui pendre un innocent, frire un faux monnayeur, violer trois fillettes qui se tairont pour ne pas jeter l’opprobre sur leur famille et trouver quand même mari pour les battre, et brûler un hérétique qui priait le même Dieu que son bourreau ! Craaaa, le monde est trop laid !
L’autre oiseau, beau comme le jour, s’appelle la colombe. Ecoutez-la chanter.
- Rooooou, le monde est beau. J’ai vu une mère sourire à son petit en lui donnant le sein. J’ai vu deux enfants se tenir par la main en se disant je t’aime. J’ai vu le pauvre donner à plus pauvre que lui... Rooooou, le monde est beau !
Le monde est-il beau, le monde est-il laid ? Selon que vous serez corneille ou colombe, vous répondrez !

Avec l’aimable autorisation des Editions l’Harmattan
www.jeanclauderenoux.com


Depuis sa mise en ligne vous avez été
1039

visiteurs à consulter cette page

Vos commentaires
peuvent sauver
Jean-Claude Renoux

Après avoir créé la terre, le ciel et les astres, l’herbe et les arbres, les mers et les rivières, les animaux qui peuplèrent la terre, les mers et les cieux, l’homme et la femme, Dieu était bien fatigué quoique satisfait !
Il vit la nuit venir à Lu
Commentaire
Nom
Mail
Recopier le code:
Le champs commentaire est obligatoire
Les commentaires apparaissent immédiatement

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar