Critiques Polar-Jazz - MICHEL EMBARECK


Rock en vrac. Rencontres avec des cads du rock et du roman noir

MICHEL EMBARECK


Rock En Vrac. Rencontres Avec Des Cads Du Rock Et Du Roman Noir

Aux ditions EDITIONS DE LCAILLER

3

Lectures depuis
Le vendredi 11 Novembre 2011
 
 

Une lecture de
PAUL MAUGENDRE


Longtemps, durant une dizaine dannes, le magazine Best fut concurrent et complmentaire Rock & Folk, deux revues emblmatiques de la scne musicale des annes 70 et 80. Michel Embareck revient sur cette priode quil a connue de lintrieur en que reporter, forant sans mal la porte de la rdaction.
Les bureaux, sis au 23 rue dAntin Paris dans le 2me arrondissement, Michel Embareck les dcouvre un jour de 1974 et ne les quittera que dix ans plus tard, aprs avoir voyag tous azimuts afin dassister des concerts, interviewer des idoles du rock et de ses drivs, prospecter dans des endroits plus ou moins branchs ou franchement crades, la recherche des pousses montantes, couter des disques et les chroniquer longueur de pages, photographier dans des postures plus ou moins mises en scnes (Elton Jones, Mike Jagger) ces enfants de la musique qui ont marqu lhistoire ou nont effectu quun passage phmre dans la galaxie musicale.
Avec gouaille, coups de griffe, nostalgie peut-tre, posie en filigrane, il trie le bon grain de livraie, il nous fait partager ses amitis noues au cours des rencontres et qui perdurent encore maintenant. Il nous entrane dans les coulisses des bureaux de Best, un appartement amnag au sixime tage dun immeuble plant non loin de lOpra. Mais ne ntait pas la mme musique que celle joue lOpra Garnier. Portraits des collgues (Laurent Chalumeau, Herv Picart et autres), du rdacteur en chef, du propritaire, mais surtout de Rgine qui cumulait sans rechigner les fonctions indispensables dhtesse daccueil, de secrtaire, de standardiste, de vendeuse danciens numros, de trieuse de petites annonces, et autres activits essentielles la bonne marche de la boutique sans oublier de prter une oreille attentive aux lamentations des journalistes et de fournir des rconforts, sous forme de sandwichs dgotts en bas de limmeuble pour attnuer les brumes occasionnes par lingestion de liquides alcooliss, et accessoirement recoudre un bouton. Aujourdhui, avec le progrs, que reste-t-il de toutes ces activits qui semblaient naturelles de la part dune personne dvoue et qui ne sont plus rpertories dans le cahier des charges dune secrtaire ? Mais je me dissipe.
Aprs la prsentation de ces dix annes de labeur, qui furent dix annes de bonheur et de turbulence, Michel Embareck revient sur ses rencontres dcisives, puisquil en garde un souvenir mu. Certains des musiciens, des groupes quil voque ne vous diront peut-tre rien, et pourtant Comme chantait Charles Aznavour dans La Bohme, Je vous parle d'un temps Que les moins de vingt ans Ne peuvent pas connatre mais leurs parents sen souviennent avec un petit pincement au cur. Les annes folles de leur adolescence prolonge avec ct franais des groupes comme Bijou, Starshooter, Trust, les Dogs, Tlphone dont deux des membres cument toujours les scnes, Jean-Louis Aubert et Louis Bertignac, Little Bob Story qui lui aussi parcourt toujours la France sous lalias raccourci de Little Bob sans oublier les groupes trangers, dont Sex Pistols, The Clash.
Au travers de ses chroniques et de ses rencontres, Michel Embarek dresse les portraits de personnages aussi dissemblables que Serge Gainsbourg, qui retrouva un second souffle avec Aux armes et ctera. une adaptation reggae de La Marseillaise avec leves de boucliers des Anciens Combattants ou des parachutistes lappui, AC/DC mais aussi Bo Diddley, des reportages sur Memphis, le Printemps de Bourges, La Nouvelle-Orlans avec James Lee Burke, Missoula avec James Crumley, Lavilliers, voque les dbuts des Rita Mitsouko, Brurier Noir, des tournes, vous men remettrez bien une, et combien dautres qui raviveront les souvenirs enfouis dans les crnes dgarnis.
Des textes indits, des nouvelles, compltent ce recueil quil vaut mieux lire sans piocher gauche ou droite, mais comme les annes qui dfilent, en bon ordre, ainsi que des chroniques parues dans Rolling Stone et regroupes sous le titre de Les Gardiens du Temple. Difficile et inconcevable de parler de tout, ce qui par ailleurs dflorerait par trop lambiance, la magie et la rigueur de ce livre, difficile aussi de puiser une ou deux chroniques au dtriment des autres et qui ne serait videmment quune entreprise subjective, mais malgr tout je npeux signaler la chronique consacre Hank Williams III, lhritier authentique, Hank Williams troisime du nom qui nest autre que le petit-fils de lempereur icne de la Country et du Rock, dcd alors quil navait pas trente ans. Deux artistes diamtralement opposs.
Cessons l ce petit rpertoire musical, car ou jen dirais trop, ou pas assez et le lecteur pourrait se sentir frustr.
Michel Embarek entretient la mmoire de ses dix annes foisonnantes, qui dbutrent avec le premier choc ptrolier, et qui signifiaient sous une fausse insouciance, le dbut dune prise de conscience et de rbellion et si aujourdhui, ces groupes naissaient, ils seraient synonymes dindignation envers un monde qui tourne la tte lenvers.
Entre ici, camarade.
PAUL MAUGENDRE




Pour tre inform des Mises Jour, Abonnez-vous l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les rclames du RayonPolar

Pour votre publicit, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accdant ce site marchand par l'intermdiaire de ce lien vous soutenez financirement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar