Critiques Polar-Jazz - ALAIN GERBER


Paul Desmond et le ct fminin du monde

ALAIN GERBER


Paul Desmond Et Le Ct Fminin Du Monde

Aux ditions LE LIVRE DE POCHE

3

Lectures depuis
Le vendredi 12 Fevrier 2010
 
 

Une lecture de
PAUL MAUGENDRE


N le 25 novembre 1924 San Francisco, Paul Breitenfeld devint Paul Desmond pour ce quil considrait comme un handicap. Appartenir une minorit suspecte aux yeux de beaucoup ne me semblait ni plus ni moins prilleux que de traverser en dehors des clous lheure de pointe : certaines prcautions taient indispensables , et ce malgr que deux de ses premires idoles, Benny Goodman et Artie Shaw, taient des musiciens de jazz blancs de confession isralite. Son pre tait organiste dans un cinma, et lorsque le cinma parlant succda au cinma muet, laissant sur le carreau bon nombre de personnes, le tout alli au Krach de 1929, il se recycla en crivant des arrangements pour le music-hall. La mre de Paul tait une obsde de la propret, de lhygine outrance, traquant la moindre poussire, adepte de leau de javel en toutes occasions, tyrannisant la famille et plus particulirement son fils qui lui ne pensait qu jouer et scorcher les genoux, se salir comme un gosse normal. Paul, sur les conseils de son pre, et aprs un passage dans une pension pendant sept ans loin de San Francisco o il se distingua au carillon dans lorchestre de ltablissement, abandonna lide de jouer du violon et se tourna vers la clarinette puis le saxophone alto. Mais qui tait vraiment Paul Desmond surtout connu pour son association avec Dave Brubeck pour le fameux Dave Brubeck Quartet ? Sans oublier ses participations avec dautres musiciens dont Gerry Mulligan et Chet Baker, et son propre quartet. Tout ce quil fut saxophoniste, star ou mal aim, don Juan, homme sans femme, littrateur sans littrature, alcoolique, dsespr, solitaire, bon convive, nostalgique, dsinvolte, faiseurs dpigramme et de bons mots, amateur de calembours, raconteur dhistoires, et de bien dautres choses encore - , tout ce quil fut, il ne le fut jamais vraiment .
Paul Desmond fut mari, trs peu de temps, et trnait dans un cadre sur un piano la photo dune femme. Pas la sienne mais celle dun ami. Des femmes il en aura, mais ses plus fidles compagnes seront les bouteilles de Whisky et les cigarettes. Et lorsquon lui annonc quil avait un cancer du des poumons, dont il dcdera, il rtorqua quil tait content davoir un foie en bonne sant. Il dcdera le 30 mai 1977. Sil ne fut pas un adepte de Charlie Parker, il se reconnaitra plus volontiers en Willie Smith, Benny Carter ou encore Johnny Hodges, mais il gardera sa propre identit, contre courant. Je me suis efforc dviter (linfluence du Bird) tout particulirement. A mes dbuts, tous les saxophonistes, les altistes en particulier, et les musiciens en gnral, taient tous chambouls et bahis par Charlie Parker Je me suis pratiquement appliqu du coton dans les oreilles et des illres pour viter de me hasarder dans ces sables mouvants, car je savais que cen serait fini pour moi .
Alain Gerber ncrit pas le jazz, il le potise. Il malaxe les mots, triture les phrases, devient partie prenante du rcit comme sil se mettait lui-mme en scne, crivant la partition et les arrangements. Mais sa mlodie devient parfois trop bouillonnante, et ses phrases se rvlent brouillonnes, absconses comme dans le premier chapitre. Toutefois, lorsquil invite son personnage sexprimer, alors cela devient lumineux, fluide, comme les morceaux interprts par Paul Desmond.
PAUL MAUGENDRE




Pour tre inform des Mises Jour, Abonnez-vous l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les rclames du RayonPolar

Pour votre publicit, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accdant ce site marchand par l'intermdiaire de ce lien vous soutenez financirement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar