Miles Davis

QUINCY TROUPE


Miles Davis

Aux éditions COLLECTION CASTOR MUSIC. EDITI

2593

Lectures depuis
Le lundi 21 Avril 2009
 
 

Une lecture de
PAUL MAUGENDRE


Préface de Yves Buin

Caché derrière ses sempiternelles lunettes noires et l’embouchure de sa trompette, Miles Davis s’imposait, pour bon nombre de critiques ignares et atrabilaires comme un être suffisant, affichant mépris, dédain, arrogance. Surtout lorsqu’il tournait le dos au public. C’était oublier qu’il était d’abord un musicien à la recherche perpétuelle de la perfection, de la mélodie novatrice, empruntant parfois aux musiques de son époque (zouk, rock, rap…) pour y insuffler son empreinte. C’était oublier que ce Prince des Ténèbres souffrait de la couleur sombre de sa peau, que c’était uniquement par son travail, par son esprit perfectionniste, sa curiosité et son intransigeance, qu’il s’imposerait et non en tant que lèche-botte, façon de procéder qu’il reprochait à bon nombre d’Africains-américains qu’il était à même de côtoyer. Timide, il s’était protégé par une armure de verre anti-balles, n’appréciant pas la flatterie, la condescendance. Se faire aborder dans la rue, les bars ou les réceptions l’horripilait, et alors il ne ménageait ni jurons, ni grossièretés, ni rebuffades vexatoires. Quincy Troupe, qui fut son biographe, narre son expérience personnelle des relations parfois ombrageuses qu’il eut avec Miles Davis. Sa première approche physique réelle date de 1978 et il y fit l’apprentissage lors de ses échanges verbaux. Mais c’est en 1985, pour la rédaction d’un article puis pour l’écriture de la bio, qu’il dut apprivoiser l’homme révolté. Il lui fallut apprendre à encaisser, à se rebeller aussi, dans des joutes oratoires souvent âpres mais qui se soldaient par une reconnaissance réciproque de leur amitié bourrue, sincère, orageuse, mais constante.
Le titre originel de cet ouvrage est Miles and me, et il est dommage que le titre français soit aussi réducteur. Car il s’agit bien de la relation des deux hommes qui est ici décrite, une association qui permet de mieux comprendre le musicien, son caractère, ses choix musicaux, ses relations avec ses confrères, ses compatriotes. La confiance réciproque qui les habitait, permettant à Miles de se dévoiler tout en asticotant son interlocuteur et ami, se révélant odieux mais sachant aussi reconnaître ses erreurs. Ainsi lorsqu’il demande à Quincy Troupe s’il apprécie MacToy Tiner en tant que pianiste, l’auteur du livre, coincé, ne peut expliciter le pourquoi du comment. Un ouvrage à deux voix qui incite à écouter, ou réécouter les enregistrements de Miles Davis d’une oreille plus sensible.
PAUL MAUGENDRE


Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar