Empreintes criminelles

Imprimer Empreintes criminelles Imprimer (format pdf) Imprimer Empreintes criminelles



- EMPREINTES CRIMINELLES -


Scénario et Réalisation

Réalisée par Christian Bonnet

Épisodes 1 et 2 : Direction de collection : Stéphane Drouet

Épisodes 3 à 6 : Direction de collection : Olivier Marvaud & Lionel Olenga

Directrice littéraire : Aurélie Meimon

Empreintes criminelles

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Empreintes criminelles

sur
Amazone

fleche
fleche

Distribution

Pierre Cassignard : Julien Valour
Julie Debazac : Léa Perlova
Arnaud Binard : Pierre Cassini
Alexandre Steiger : Marius Delcourt
Hubert Benhamdine : Vincent Martello
Cassandre Vittu : Pauline Kernel
Jacques Fontanel : Blanchard
Sören Prévost : Gilardi
Marion Creusvaux : Edmée


Guide des Episodes

Empreintes criminelles

Guide des Episodes

Devant le petit écran
L A

 
Du renouveau

Alors que la télévision britannique, renouant avec son dynamisme des années 60(1), dépoussière le personnage de Sherlock Holmes en le propulsant, avec bonheur, dans le Londres du XXI siècle(2), France Télévisions choisie le parti inverse et décide de nous présenter l’ancêtre des « Experts ».
Nous sommes en 1920 et dans le grenier du 36 quai des Orfèvres, l'inspecteur Valour installe les bureaux et les laboratoires de son équipe faite de bric et de broc.
Durant six épisodes, ce groupe de pionniers, qui ouvre la voie à la police scientifique, résout, souvent sous l’œil moqueur de ses collègues, deux affaires en 52 minutes, dans une capitale aux relents esthétiques néo-gothiques, macérés dans les marmites d'Adèle Blanc-Sec version Luc Besson(3).
Mais que l’on ne se méprenne pas, si la double intrigue est parfois peu convaincante, l’une entravant parfois l’autre(4), le déroulement de chaque épisode constitue une véritable réussite, une bouffée d’air pur dans l’univers vieillissant des séries à tendance criminelles.
Loin des décors papier glacé, qui hantent les récentes productions ou les éternelles rediffusions, « Empreintes criminelles », en louchant du côté de chez Adèle introduit une esthétique décalée que souligne l’enchaînement, volontairement chaotique, des mouvements de caméra. Et les gros plans succèdent aux plans serrés sur des cadavres ensanglantés, pendus ou noyés. Et la caméra n’hésite jamais à capter les scènes sous des angles et des profondeurs de champ peu usités sur le petit écran.


Des personnages au service du futur… de la série

Le second atout de cette série est à chercher dans la personnalité de chaque personnage. Qu’il s’agisse d’un gendarme en uniforme, d’une princesse croisée dans l'Orient-Express, d’une tenancière de maison close ou d’un officier supérieur de l’armée, pour ne citer que cela, chacun semble jaillir du début du vingtième siècle, chacun incarne ces temps révolus, au maintien et à l’éthique si rigide.
Et les personnages autour desquels sont construites les intrigues ne dérogent pas à ce fumé de véracité historique. Bien plus, ils en constituent le terreau, tant leurs conflits et leurs combats vis-à-vis des institutions ou de la morale ambiante revoient à la forme et au fond des luttes de ce siècle naissant.

• L'inspecteur Valour, longtemps relégué aux archives, tente de prouver à sa hiérarchie la supériorité des méthodes scientifiques. D’un tempérament nerveux, il arbore des lunettes quelque peu anachroniques et semble trouver le réconfort après une injection de solution à 7%.
• Léa Perlova, chimiste à l'Institut Pasteur, connaît l’inspecteur de longue date. Ses tendances féministes militantes ne font aucun doute, tant elle les affiche dans sa tenue que dans sa liberté de parole ou la brièveté de ses rapports amoureux.
• Marius Delcourt, sorte de professeur Tournesol, enchaîne les expériences scientifiques avec un insuccès éclatant.
• Pauline Kernel, femme d’un médecin de renom, elle est elle-même médecin, mais aussi et avant tout, femme. Elle se doit donc à son époux… ce qui ne l’empêche pas d’aimer la compagnie des cadavres. Comme quoi : à chacune sa route vers l’émancipation.
• Pierre Cassini, transfuge d’une équipe de policiers traditionnels, il campe à merveille l’homme d’action et de terrain. En un mot le musculeux.
• Vincent Martello, policier en uniforme, il a rejoint l’équipe pour y incarner le candide.


1- On se souvient des trois séries mythiques produites par la télévision britannique : The Avengers (161 épisodes de 52 minutes), The Prisoner (17 épisodes de 48 minutes), Doctor Who (679 épisodes de 26 minutes)

2- Sherlock est une série télévisée policière britannique créée par Mark Gatiss et Steven Moffat.

3- Particulièrement visible dans le plan des toits parisiens qui sert de transition.

4- Par exemple dans l’épisode 3, l'unité de Valour enquête sur deux meurtres celui d'un physicien de renom assassiné dans une maison close en galante compagnie et celui d'un maréchal-ferrant couvert de contusions.
L A
Le dimanche 28 Mars 2011
 
 


Empreintes criminelles

saison 1

  SAISON 1
Guide des épisodes

Retour aux saisons de  Empreintes criminelles
L'affaire Lefranc
Empreintes criminelles
Fiche
L'affaire de l'Orient-Express
Empreintes criminelles
Fiche
L'affaire de la maison close
Empreintes criminelles
Fiche
L'affaire Saint-Brice
Empreintes criminelles
Fiche
L'affaire de la prison
Empreintes criminelles
Fiche
L'affaire de l'illusionniste
Empreintes criminelles
Fiche
 

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
5.28 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar