En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Suite Noire

Quand la ville mord

Avec Aïssa Maïga, Samir Guesmi, Laurentine Milebo, Alain Dzukam-Simo, Assane Seck, Djeneba Kone, Gérald Papasian, Kadi Diarra

Réalisation : Dominique Cabrera

Sara, une jeune Congolaise, débarque à Roissy. Elle arrive de Brazza avec Zinasa cousine. Sara est une artiste en herbe, elle peint, elle dessine. Elle révère Jean-Michel Basquiat, premier peintre noir mondialement célèbre.
Trois mois plus tard… Trois mois passés sur un grabat à enchaîner les passes pour le bénéfice d’Omar et Brigitte. Sara va trouver Tramson, un ancien éducateur de rue. Il lui promet de l’aider à sortir de là quand elle aura tout remboursé. Il est un peu amoureux d’elle, elle l’aime bien. Le jour de Noël, Sara trouve sa cousine morte, leurs économies envolées. Omar l’a tabassée à mort. Sara explose. Elle le piste armée d’un tournevis aiguisé comme un poinçon et le tue d’un coup en plein coeur.
Mais Brigitte l’a vue et met sa tête à prix. Avec l’aide de Tramson, Sara trouve refuge dans un squat d’artistes.
Mais les hommes de main de Brigitte la pistent.




Dominique Cabrera : C’est l’histoire d’une désillusion. Mais ce n’est pas seulement l’histoire de Sara, c’est l’histoire de beaucoup de femmes et d’hommes qui arrivent en France et qui vivent une désillusion. Il me semble que le film est vraiment porté parle mouvement profond du livre : un mouvement d’émancipation, de libération.
Montreuil, c’est une ville très belle dans sa rudesse, dans sa crudité, j’ai souvent rêvé à des histoires sur les passants, sur les cafés. Ce que j’ai filmé, ce n’est pas un documentaire sur la prostitution à Montreuil. C’est vraiment un film noir.
Ce que j’ai préféré filmer, ce sont les meurtres, ce sont des actes qui sont à la fois des chorégraphies et du théâtre, c’est encore là qu’il y a le plus de représentation. Dans la manière dont je les filme, je crée un écho entre le meurtre et la peinture.
La peinture a beaucoup d’importance dans le film. On a choisi des toiles de Basquiat et on a essayé de créer des correspondances entre les costumes, les fonds, les couleurs, les traits. Je crois que vraiment ça innerve complètement le film.

Dossier de presse
Suite Noire
Suite Noire

        

[D'après le roman :] de Marc Villard
Poète, graphiste, scénariste et écrivain né en1947, entre à la « Série Noire » en 1984 avec Ballon mort (n° 1964), après plusieurs textes remarqués pour leur noirceur et leur approche sans concession du monde musical. Cet adepte du roman court, chef de file des nouvellistes français, a imposé depuis, entre poésie et vérisme, un des styles les plus remarquables du polar français.

Dossier de presse
Suite Noire



reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




4.73 euros au format Kindle
9.99 euros au format broché
sur




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique
















Pinterest