En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Pepe Carvalho

Asesinato en el comite central -1982-

de Vicente Aranda
Paxti Andion : PEPE CARVALHO
et
Victoria Abril, Conrado San Martin, José Vivo, Hector Alterio, Carlos Plaza, Ramon Duran, Rosa Maria Mateo, Jack Taylor

Le secrétaire général du comité central du Parti Communiste est assassiné lors d’une réunion de cette instance.
Deux enquêtes parallèles, une officielle et l’autre privée, vont se dérouler.
A la demande des dirigeants du Parti Carvalho est en charge de l’enquête privée. Dans ce but, il est secondé par Carmela une militante de confiance.
Pepe Carvalho
Pepe Carvalho

        

[D'après le roman :] Meurtre Au Comité Central

La réunion du comité central du PCE va commencer, dans l'auditorium d'un grand hôtel madrilène, quand la lumière s'éteint. A peine une minute plus tard, lorsqu'elle se rallume, le secrétaire général, Fernando Garrido, gît, affaissé sur la table, poignardé en plein cœur. Qui a commandité ce meurtre ? Un membre de la direction du parti ? Un homme qui a combattu le franquisme pendant plus de trente ans ?

- Une pièce fermée. Des accès gardés par le service d'ordre. Dans la pièce, cent quarante membres du comité central dont cent trente-neuf peuvent être: des assassins. Voilà toutes les données du problème, sauf si quelqu'un a trompé la surveillance, est entré, a tué et est ressorti. Le plus vraisemblable reste que le meurtrier se soit trouvé à l'intérieur et qu'il ait utilisé un complice pour éteindre les lumières.
- Qu'en dit le Parti ?
- Il se refuse à admettre que l'assassin ait pu se trouver à l'intérieur.
- On se croirait dans un roman anglais.
Malheureusement on n’est pas dans un roman anglais alors il faut se rendre à l’évidence: le tueur ne peut-être qu’un des membres de la prestigieuse direction.
Certes, mais comment a-t-il pu frapper, dans l’obscurité, avec autant de précision ?
La direction du PCE fait appel à Pepe Carvalho pour découvrir l’identité du traître. Pourquoi moi ? demande Pepe Carvalho au responsable du parti venu de Madrid.
Parce que le gouvernement a désigné Fonseca comme enquêteur et que ce flic a commencé sa carrière dans notre Parti comme infiltré franquiste. Son infiltration nous a valu un très grave coup de filet dans les années quarante et quatre exécutions.
De plus:
Parce que vous êtes un ancien communiste. Parce que vous savez qui nous sommes, comment nous sommes, d'où nous venons, où nous allons.
Pepe Carvalho d’abord réticent se laissera convaincre à la perspective de déguster un cocido, pensée qui deviendra vite réalité
Carvalho disserta sur les rapports du pot-au-feu et du cocido, à l'arrivée de ce dernier, apparemment excellent. Le pois chiche, dit-il, caractérise la culture du pot-au-feu à l'espagnole et c'est presque toujours le légume sec qui apporte la nuance particulière. Par exemple, dans le Yucatan on fait un cocido avec des lentilles, et au Brésil avec des haricots noirs. Parmi les cocidos aux pois chiches des villages castillans, celui de Madrid se distingue par le chorizo et celui de Catalogne par la saucisse au sang et la farce.

C’est à la suite d’une boutade de Carillo Santiago, le dirigeant du PCE, que Montalban rédigea Meurtre au Comité Central.
Ecrit en 1981, quelques années après la mort de Franco alors que l’appareil d’état hérité de la dictature n’a subi que des modifications de façade, laissant en poste tous les dignitaires de la dictature, Meurtre au Comité Central, offre à l’auteur l’occasion de batailler pour une transformation du PCE, de rompre avec sa culture stalinienne et de rallier le camp de ce qui à l’époque se nommait l’eurocommunisme.
Mais cette position politique que l’auteur défendait dans les instances du parti socialiste unifié catalan (PSUC) se trouve tempérée par le souvenir du coup d’état militaire chilien et la crainte de voir l’armée espagnole se soulever et interrompre la transition
La tentative de Golpe de Tejero viendra confirmer ces craintes
Pepe Carvalho



reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




1.89 euros au format Kindle
sur




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique
















Pinterest