Homme sans visage

Nuits Rouges

D’aucuns affirment que parallèlement au tournage de « L’Homme Sans Visage », Franju réalisa le long métrage « Nuits Rouges ». En fait, le réalisateur ramena les 6 heures 30 de « L’Homme Sans Visage » à 1 heure 40 grâce à un montage différent. Ainsi, il remonte fort adroitement le moment où l’Homme Sans Visage, sous les traits d’un styliste de mode, rend visite à Martine afin de déposer des micros dans son appartement. De même, il introduit différemment le personnage du professeur Petrie (1), évitant au spectateur la scène grotesque où Séraphin bondit sur celui-ci.
Mais un montage différent ne suffit pas à réduire la durée. Il lui faut aussi effectuer des coupes franches. « Nuits Rouges » passe sous silence les deux premiers épisodes (2) et débute au moment où Albert, le domestique de Maxime de Borrego, rend visite à Mlle Ermance pour lui parler du trésor des templiers. Franju gomme les rôles de La Futaille et le Sacristain, du patron du Clairon de Sidi-Brahim (3) et de Bernard Trévoux. Il efface les personnages de Moule-à-Singe et du receleur Pogne-en-Jonc et du docteur Fortier. Par voie de conséquences, tous les rebondissements, liés à ces personnages, disparaissent du métrage. Et s’il conserve le personnage du docteur Dutreuil, il le réduit au strict minimum, une portion tellement insignifiante dans le déroulement de l’intrigue qu’il en devient abscons.
Mais bien plus important que ces petits arrangements avec les péripéties de l’action, il supprime tout ce qui a trait à l’une des facettes de l’Homme Sans Visage : le promoteur Léopold de Baklava. Exit béton, banlieue et travailleurs immigrés ; place à un maléfique homme à la cagoule rouge. En extrayant son bandit protéiforme et surpuissant de la réalité sociale, le film reste agréable, mais se trouve radicalement amputé de ce qui aurait pu en faire son intérêt.


1- Il recourt à une scène absente du feuilleton : une rencontre dans un café sous l’œil curieux de l’Homme sans visage.
Il agit de même lors du dénouement en présentant une courte scène originale : le kidnapping simultané de Paul, Martine et de Séraphin.

2- Il élimine aussi le dernier épisode qui était consacré aux révélations sur la vérité du trésor des Templiers

3- Débaptisées ils sont réduits à de fugaces apparitions
Homme sans visage
Homme sans visage
Homme sans visage

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar