Art du crime

Une morte galante — Partie 2

Assommée par un inconnu, Florence se réveille doucement en présence d'Antoine et du commandant Pardo. Hormis le fait d'avoir découvert des draps maculés de sang, elle ne se souvient de rien.
Au même moment, un incident se produit dans l'atelier de céramique : le four a été allumé. L'agresseur est en train de bruler les draps… Alerté, Antoine le pourchasse, mais ne parvient pas à l'appréhender.
Selon Florence, le drap disparu faisait partie d'un jeu sexuel, destiné à reproduire un tableau du maître Watteau. Son père, appelé en renfort, pense qu’il s’agit du « Nymphe et satyre », peint en 1715, mais Florence ne partage pas son avis…

En fait, la solution réside dans le « Judith décapitant Holopherne » (1612-14), toile italienne baroque d’Artemisia Gentileschi. Viol, vengeance et procès…
Art du crime
Art du crime
Art du crime



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar