Adamsberg, Jean-Baptiste

Un lieu incertain

Jean-Hugues Anglade : Jean-Baptiste Adamsberg || Hélène Fillières : Camille Forestier || Charlotte Rampling : Mathilde || Pascal Greggory : Josselin || Jacques Spiesser : Adrien Danglard || Corinne Masiero : Retancourt || David Atrakchi : Vlad || Karim Belkhadra : Noël || Carlo Brandt: Émile Feuillant || Olivier Claverie : Dr Lavoisier || Roland Copé : le médecin légiste || Hélène Coulon : la villageoise serbe || Christophe Craig: Radstock || Aymeric Demarigny : Estalère || Sylvie Granotier : Emma Carnot || Ivry Gitlis: Aranjdel || Anthony Henry: Tom || Julien Honoré : Armel Louvois || Nino Kirtadze : Danica || Christopher King: Clyde Fox || Johan Leysen : Lucio || Christophe Lorcat : le steward || Wolfgang Pissors : Thalberg || Alan Rossett : le jardinier anglais

A Londres, au cimetière de Highgate, Danglard et Camille font une macabre découverte : 19 paires de chaussures chaussant des pieds coupés.
Dans un pavillon de la banlieue parisienne, Adamsberg et Retancourt se trouvent quant à eux face au massacre le plus bestial de leur carrière pourtant bien remplie : un corps littéralement réduit en bouillie.
Il s'avère rapidement que le tueur poursuit une vengeance vieille de trois siècles et qu'il n'est autre que le fils naturel d'Adamsberg.
L'enquête se poursuit dans un village du fin fond de la Serbie, sur les traces d'un vampire
Pascal Greggory
Pascal Greggory

        

[D'après le roman :] Un lieu incertain

Alors qu’il assiste, en compagnie d’Adrien Danglard, à un colloque sur l'harmonisation des flux migratoires au sein de l'Union européenne à Londres, Jean-Baptiste Adamsberg fait une macabre découverte. Face au cimetière d'Highgate, une main assassine a aligné dix-neuf pieds coupés, encore dans leur chaussure.
Mais après tout ceci regarde la police anglaise… et d’autres soucis attendent Adamsberg à Paris, comme aider une petite chatte à naître, ou de comprendre ce qui a pu pousser un meurtrier à réduire en bouillie le corps de sa victime, un journaliste à la retraite.
L’assassin serait-il le jardinier, un ancien repris de justice particulièrement violent et que le journaliste a désigné comme son légataire universel? Jean-Baptiste Adamsberg ne le croit pas, d’ailleurs au moment du crime l’homme avait un rendez-vous, comme tous les samedis, avec son chien.
Jean-Baptiste Adamsberg le croit d’autant moins qu’il apprend que l’Allemagne à été le théâtre d’un crime similaire, qu’il s’aperçoit que « là-haut » on cherche à le compromettre et qu’on n’hésite pas à faire pression sur l’un de ses hommes afin de saboter son enquête.
En marge de ces faits, Danglard identifie une des paires de pieds retrouvés à Londres comme étant ceux de l’un de ses ancêtres.
Mais qu’elle peut être le lien entre ses deux affaires? Un village de Serbie, le lieu d’où était originaire l’ancêtre de Danglard, le nom du village qu’avait inscrit sur une carte postale le journaliste à la retraite.
Et voilà Jean-Baptiste Adamsberg en partance pour la Serbie… sur la piste des vampires, car s’il ne doute pas de l’inexistence de ceux-ci, il ne doute pas que quelqu’un qui croit en leur existence ait décidé de réduire en miettes tous les descendants de la famille soupçonnés de vampirisme.

Il faut tout le talent de Fred Vargas, son don de conteuse, son écriture paradoxalement simple et pourtant complexe, ses perpétuelles digressions allusives pour tricoter avec autant de bonheur une intrigue qui sous la plume de quelqu’un d’autre se serait résumé à un bric-à-brac d’invraisemblances gothiques.
Loin des règles du vraisemblable, « un lieu incertain » nous entraine dans l’univers de la déraison et ceci jusqu’au bout de la nuit. Mais il est vrai que la fiction ne se doit pas de représenter le réel, mais d’en créer un nouveau, qui parfois peut en éclairer la face obscure
Adamsberg, Jean-Baptiste

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

1.88 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar