Les Ballets écarlates



Les Ballets écarlates -

2004
Jean-Pierre Mocky

Patricia Barzyk > > Violaine ||| Jean-Pierre Mocky > > Mathieu, l'armurier ||| Florian Junique > > Éric ||| Hortense Belhôte > > Colette, la sœur d'Eric ||| François Toumarkine > > le père d'Eric ||| Alain Fourès > > Martin, le rabatteur ||| Michel Bertay > > Fred ||| Dominique Zardi > > Hugo ||| Jean-Pierre Le Cloarec > > Axel ||| Jean Abeillé > > Maxime ||| Christian Chauvaud > > le photographe ||| Denise Aron-Schropfer > > la femme de Gaspar ||| Nadia Vasil > > la sœur de Gaspar ||| André Cazalas ||| Séverine Poupin-Vêque > > l'assistante sociale
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Les Ballets écarlates

sur
Amazone

fleche
fleche


165 lectures

Les Ballets écarlates
En Images

Retour à Jean-Pierre Mocky
Retour à Jean-Pierre Mocky
Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates -
Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates - Les Ballets écarlates -

Les Ballets écarlates
Synopsis

Quelque part en province, un groupe de notables pédophiles organise des parties fines.
Un des enfants, Eric, parvient à fuir la soirée de débauche. Il trouve refuge dans les bois chez la jeune garde forestière dont le fils a disparu mystérieusement deux ans auparavant. Et Eric se confie à elle…
Alors avec l'aide de son ami, un armurier anarchiste, elle va détruire ce réseau pédophile.

Quelques mots sur
Les Ballets écarlates





C’est du JPM et c’est du lourd. Aucune concession, aucune digression qui édulcorerait le propos, pas de tronches ou de scènes loufoques et caricaturales. JPM dénonce avec force la pédophilie, avec force, mais peu de moyens. Mais qu’importe ? Le sujet est traité frontalement, dans toute son abjection sans fioritures esthétiques.
Les ballets écarlates, un film dicté par le dégout et la haine, un film trempé dans le vitriol, un film qui ne fut jamais projeté en salle et qui n’est sorti qu’en DVD en 2007.

« Il a été interdit par la censure, ce qui est rare de nos jours. Il devait sortir à l'époque où on brûlait des bagnoles. J'en ai profité pour aller voir Renaud Donnedieu de Vabres en lui disant: «moi, si vous me faites chier, avec mon copain du Monde, on va faire un scandale dans le journal». Mon film c'est du Douglas Sirk, un mélo sur une mère qui cherche son enfant; enfin, c'est Les deux orphelines. Sauf que cette mère découvre brusquement un réseau de pédophiles en province où il y a un député, un juge, pas de curé cette fois-ci. Elle démantelait le truc. La police ne peut pas l'aider parce qu'on ne peut pas toucher à ces gens-là. Résultat, elle prend une mitraillette et les abat tous à la fin. Prétexte de l'interdiction: incitation à la violence et au meurtre. On me réplique que si toutes les mères dont les enfants ont été violés tuaient les responsables à la mitraillette, ce serait quand même très grave. Au départ donc, ils l'ont interdit; ensuite, ils l'ont autorisé après ma visite et les chantages. En plus, je révélais une chose très importante sur les réseaux. Aujourd'hui, on parle des dix ou quinze enfants qui ont disparu définitivement et été tués par des sadiques, ça, c'est des cas cliniques. Par contre, des réseaux pédophiles, il y en a autant que vous voulez en France et ils enculent des enfants à tour de bras. On en retrouve 100000 enfants qui sont violés et rentrent à la maison le soir. Un journaliste comme vous avait une petite fille de neuf ans et il est venu me voir un jour en pleurant parce qu'il avait abandonné sa petite fille dans la voiture le temps d'aller poster une lettre. Quand il est revenu, il n'y avait plus de petite fille, plus de voiture. On l'a retrouvée trois jours après. Et depuis trois ans, elle ne bouge pas, elle reste prostrée. Ce film, je l'ai fait en souvenir de cette petite fille. J'ai pensé que tout le monde serait ému. En plus, j'ai donné l'argent aux enfants. Je n'en ai pas fait un commerce comme on fait parfois avec des films sur les camps de concentration. Les mecs, ils empochent les caisses et ne versent pas d'argent aux victimes du génocide. C'est comme ça que j'ai eu l'appui de sociétés caritatives qui s'occupent d'enfants qui reviennent traumatisés. Et là-dessus, on me l'interdit. Pathé qui sont mes amis l'avaient inscrit dans leur convention de septembre dernier et il a été resucré. Il y a une sorte de cabale. »
JPM - DVDRAMA en septembre 2006

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs

Quelques liens

Visitez l'officiel : http://jpierre-mocky.fr/


La caverne d'Ali Baba : http://atreyucinema.blogspot.com/2017/07/filmo-jean-pierre-mocky.html?zx=73fc62ab1c46f8b7



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar