Divine enfant



Divine Enfant -

1988
Jean-Pierre Mocky

Laura Martel > > Sarah ||| Jean-Pierre Mocky > > Aurélien Brada ||| Sophie Moyse > > Yacinthe Jacob-Fontaine ||| Louise Boisvert > > Catherine Morange ||| Luc Delhumeau > > Graton, directeur de l'orphelinat ||| Jean-Pierre Clami > > le commissaire Franquette ||| Hélène Roussel > > Blanche ||| Tolsty > > Carboni ||| Charles Varel > > Loupic ||| Chadik Hniki > > Lulu ||| Guillaume Gatteau > > Riri ||| Jean-Paul Bonnaire > > le chauffeur de taxi ||| Antoine Mayor > > Eureka ||| Dominique Zardi > > Bouche ||| Jean Abeillé > > un client de l'hôtel ||| Jean-Claude Romer > > le satyre au ballon ||| Michel Francini > > le chef des CRS ||| Gérard Sagroun > > Grenouillères ||| Pascal Bénezech > > Gustave ||| Anna Leroux > > Mme Graton ||| Grégory Herpe > > CRS
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Divine enfant

sur
Amazone

fleche
fleche


115 lectures

Divine enfant
En Images

Retour à Jean-Pierre Mocky
Retour à Jean-Pierre Mocky
Divine enfant - Divine enfant - Divine enfant - Divine enfant -
Divine enfant - Divine enfant - Divine enfant - Divine enfant -

Divine enfant
Synopsis

Parce qu’on ne veut pas qu’elle garde son petit chien Toto, Sarah, 6 ans, s'enfuit de son orphelinat. Elle rencontre alors Aurélien Brada, ancien pilote de Formule 1, dont un accident brisa la carrière et elle l’adopte comme papa.
Au terme de moult mésaventures, au cours desquelles ils rencontreront Yacinthe Fontaine, une fille de bonne famille qui se dévoue à la cause des orphelins, croiseront Catherine, une nymphomane évadée d'un asile … Aurélien, Sarah, Toto et Yacinthe s'envoleront vers les rivages ensoleillés de l'Océanie.

Quelques mots sur
Divine enfant





Après quelques films rassemblant des stars de l’écran hexagonal, films qui n’ont pas manqué de déchainer les controverses, JPM propose au public un métrage sans tête d’affiche et d’apparence bien plus sage puisqu’il se focalise sur les mésaventures d’une orpheline de 6 ans qui fugue de l’orphelinat peu accueillant qui l’héberge.
Le métrage, dont la forme n’échappe pas à la poursuite loufoque, signature scénaristique du réalisateur, se trouve sublimé par la très jeune et très étonnante Laura Martel (1) qui allie grâce et naturel. Bien sûr les critiques pisse-vinaigre qui ne jurent que par le cinéma pelleteur de nuages ont déversé leur amical fiel, jugeant le métrage comme le fruit d’un réalisateur certes toujours provocateur, mais vieillissant réduit à proposer des métrages brouillon et de plus en plus bâclé. Que la postérité leur pardonne leur méchanceté.


1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Martel

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs

Quelques liens

Visitez l'officiel : http://jpierre-mocky.fr/


La caverne d'Ali Baba : http://atreyucinema.blogspot.com/2017/07/filmo-jean-pierre-mocky.html?zx=73fc62ab1c46f8b7



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar