Voyage au pays de la peur



Voyage Au Pays De La Peur - Journey Into Fear

1943
Orson Welles

Howard Graham : Joseph Cotten - Josette Martel : Dolores del R?o - Mlle Mathews : Agnes Moorehead - Stephanie Graham : Ruth Warrick - Colonel Haki : Orson Welles - Kopeikin : Everett Sloane - Dr Haller : Eustace Wyatt -
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Voyage au pays de la peur

sur
Amazone

fleche
fleche


2236 lectures

Voyage au pays de la peur
En Images

Retour à Orson Welles
Retour à Orson Welles
Voyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into Fear
Voyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into FearVoyage au pays de la peur - Journey into Fear

Voyage au pays de la peur
Synopsis

L’action se déroule durant la seconde guerre mondiale à Istanbul. Un ingénieur en armement américain manque de se faire assassiner dans un cabaret par des agents nazis. Les services secrets locaux lui font quitter le pays par la mer Noire, mais le discret navire utilisé se trouve rempli de passagers interlopes et de l’assassin.

Quelques mots sur
Voyage au pays de la peur

Au générique de ce film, Welles n’apparaît que comme producteur, scénariste et acteur. Mais des témoignages directs font état de sa forte implication dans la mise en scène.
D’ailleurs le choix des acteurs (1) et le parti pris esthétique (2) ne font que le confirmer. (3)

Tiré d’un roman d’Eric Ambler, ce film narre les mésaventures d’un homme ordinaire, Howard Graham, qui se trouve entrainé dans une histoire qui le dépasse et d’où il ne peut se sortir qu’en devenant un « héros » (4). De petit film d’espionnage, qui a connu un remake de Daniel Mann en 1975, on ne retiendra pas l’attitude incohérente de l’épouse du « héros » et on préférera se souvenir de la scène finale. De la même manière, on oubliera le ratage sonore qui accompagne le tueur (5) pour ne se remémorer que de la figure du colonel Haki.
Car c’est, peut-être, dans cette figure ambigüe que réside la clé de ce film. Orson Welles interprète un colonel Turc qui ressemble en tout point à Staline (6). Et c’est ce sosie du dirigeant communiste qui sauve l’Américain (7). Faut-il y voir un message politique? Certes un message lié à la situation de guerre contre le nazisme, mais un message malgré tout?

1- La troupe du Mercury ; certains membres de son équipe, comme Jack Moss dans le rôle du tueur ; sa nouvelle compagne…

2- On reconnaît le travail sur la lumière ; les contrastes entre ombre et lumière ; l’importance des zones d’ombres…

3- Longtemps « Le troisième homme » a été porté au crédit de Welles et cela pour une seule raison : la manière dont Carol Reed Filme Welles ne peut qu’évoquer le style du Welles metteur en scène. Pourtant, d’après les spécialistes, Welles ne serait jamais intervenu sur ce tournage.

4- Thème retrouvé depuis mille fois, avec plus ou moins de bonheur. Citons pour l’exemple « La mort aux trousses »

5- Lors de la séquence d'ouverture, nous découvrons un homme très gros, vêtu d'un costume trop serré, qui se peigne en écoutant une vieille chanson française. Le disque est rayé. L’apparition du tueur est liée à ce disque rayé. Plus tard nous entendrons de nouveau ce même disque qui annonce la venue du tueur. Mais cette association, à peine ébauchée, s’arrêtera là.

6- Cette image de Staline nous la retrouvons à un autre moment du film. Mais ce coup-ci ce sera celle du véritable chef de l’Union Soviétique

7- Le communisme sauve l’Amérique ? En tout cas, il a sauvé l’un des passagers, du bateau à bord duquel fuit Howard Graham, du joug de sa femme !

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
LinkJuice.io


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar