En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



La Fiancée de Dracula



La Fiancée De Dracula -

2002
Jean Rollin

Cyrille Iste : Isabelle ||| Jacques Orth : le professeur ||| Thomas Smith : Triboulet ||| Sandrine Thoquet : la vampire ||| Magalie Madison : l'ogresse / la folle ||| Céline Mauge : sœur Toutière ||| Marie-Laurence : la mère supérieure de Paris ||| Danièle Servais-Orth : la mère supérieure des îles Chausey ||| Denis Tallaron : Éric ||| Sabine Lenoël : sœur Marthe ||| Céline Clémentel : sœur Simplicité ||| Mira Petri : sœur Cigare ||| Marianna Palmieri : sœur Bouffarde ||| Catherine Castel : La sœur à la corde à sauter ||| Bernard Musson : le sorcier ||| Nathalie Perrey : la sorcière ||| Brigitte Lahaie : la louve ||| Thomas Desfossé : Dracula
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La Fiancée de Dracula

sur
Amazone

fleche
fleche


940 lectures

La Fiancée de Dracula
En Images

Retour à  Dracula
Retour à Dracula
La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  -
La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  - La Fiancée de Dracula  -

La Fiancée de Dracula
Synopsis

Les admirateurs de Dracula, Les Parallèles, souhaitent offrir une épouse au Comte.
Le Professeur et son disciple Eric partent à la recherche de la promise afin d’empêcher ce mariage. Pour parvenir à leurs fins, il leur faudra « affronter » une vampire nue et son amant, une Ogresse dévoreuse de nouveau-nés vivant dans les catacombes, une agitée du bocal résidant aux champs, un couple de vieillards pratiquant la sorcellerie, un nain fou du Roi, La Louve Ecarlate, les sœurs de l’Ordre de la Vierge Blanche (dont on ne sait quel est leur camp, Dieu ou le Diable)…

Quelques mots sur
La Fiancée de Dracula

 
 
Jean Michel Rollin Roth Le Gentil (1) est un des rares cinéastes français à avoir consacré sa carrière au fantastique. Certes, le public ne lui en a pas rendu grâce et la critique l’a systématiquement étrillé, pour autant il est toujours resté fidèle à ces passions de jeunesse et c’est avec elles qu’il a clôturé son parcours (2).
Sous l’influence du surréalisme, du nouveau roman et de sa déconstruction de la narration, il signe son étrange rencontre avec Dracula. Armé d’un dialogue sibyllin, quand il ne cite pas Gaston Leroux et son « Mystère de la chambre Jaune » (3), il aligne les êtres les plus improbables le long d’une quête, qui ne manque pas d’humour, et s’amuse du blasphème.
Présentant aux spectateurs des images à la beauté envoutante, il fait jaillir de la singulière juxtaposition qu’il y tisse, le fantastique et l’horrifique.

• Image 1.
Un nain qui se penche sur une femme nue, au corps bleuté, allongée sur une pierre tombale : Eros et Tanatos, malédiction et sorcellerie.
• Image 2.
La campagne rieuse, le lierre qui part à l’assaut d’un mur de pierre. Une jeune fille, légèrement vêtue, au discours de voyante : présages et prédiction, spiritisme et la mort qui rôde…
• Image 3.
Une femme, d’apparence ordinaire, et un nain qui s’enfonce dans un passage qu’aucune barrière n’interdit. Et un couffin blanc… quel crime monstrueux préparent ces êtres ?
• Image 4.
Vert, rouge, blanc et gris… blanc comme la virginité ; rouge comme le sang, comme la mort ; vert comme espoir, comme jeunesse, mais aussi comme la jalousie et la mort ; gris comme la mélancolie, le désespoir et la tristesse.
• Image 5
Quoi de plus banal que ces remparts crénelés que surplombe un imposant donjon ? Mais lorsqu’un nain se dresse à leur pied et qu’une femme de rouge vêtue lui fait face du haut de son cheval noir (4), cet inoffensif paysage se charge de tous les dangers.
• Image 6.
Une femme, drapée de blancs, qui se redresse sur son lit. Deux statues de squelette qui encadre l’image…
• Image 7.
Des falaises en bord de mer qui surplombent une plage de galets et des religieuses synonymes de chasteté et de vertu qui conduisent une femme nue aux seins et au sexe dissimulés de rouge (5). Conjonction des contraires, flirt avec le blasphème : le diable ne peut que surgir…
• Image 8
Et sur cette même plage une femme qui joue du violon !




1- https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Rollin

2- dans les années 70, il tourne quelques pornos alimentaires

3- « Le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat »

4- Le spectateur grincheux pourrait reprocher au cinéaste de n’avoir fait appel à Brigitte Lahaie que pour inscrire son nom sulfureux sur l’affiche tant son personnage est inutile et éphémère

5- Le réalisateur ne se privera pas de leur faire commettre quelques autres diableries. Comme de montrer leurs fesses, d’applaudir à une danse du ventre, de se coiffer d’un entonnoir ou de métamorphoser un crucifix en briquet lumineux…

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar




1.84 euros au format Kindle
4.91 euros au format broché
sur




(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique
















Pinterest