Dracula in Istanbul



Dracula In Istanbul - Drakula Istanbul'da

1953
Mehmet Muhtar

Annie Ball >... >Güzin Arsoy ||| Cahit Irgat >... >Turan ||| Ayfer Feray >... >Sadan ||| Bülent Oran >... >Azmi ||| Atif Kaptan >... >Drakula ||| Kemal Emin Bara >... >Doktor Naci Eren ||| Kadri Ögelman >... >Usak ||| Münir Ceyhan >... >Doktor Afif ||| Osman Alyanak >... >Tiyatrocu ||| Eser Tezcan
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Dracula in Istanbul

sur
Amazone

fleche
fleche


636 lectures

Dracula in Istanbul
En Images

Retour à  Dracula
Retour à Dracula
Dracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'da
Dracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'daDracula in Istanbul  - Drakula Istanbul'da

Dracula in Istanbul
Synopsis

A l’invitation du comte Dracula, qui souhaite acquérir des propriétés à Istanbul, Azmi se rend en Roumanie. Non loin du château du Comte, il fait une halte dans un village et s’enquiert de sa route. Mais il se heurte à l’hostilité des villageois… Heureusement, au détour d’un chemin, il croise un serviteur du Comte.
Accueilli par le Comte Dracula, Azmi s’installe au château où il erre des journées entières en lisant un livre qui traite des vampires. Mais un jour, il découvre Dracula endormi dans un cercueil. Comprenant que le Comte est un vampire, il tente de le tuer, mais il échoue et n’a d’autres choix que de fuir…
Le Comte de Dracula décide alors de se venger. A Istanbul, il entreprend de tuer tous les proches d’Azmi

Quelques mots sur
Dracula in Istanbul

 
 
Dans les années 50, un vague de « İstanbul'da » s’abattit sur le cinéma turc. Ainsi, virent le jour des œuvres, aujourd’hui oubliées, telles que « Tarzan à Istanbul » (1952), « Görünmeyen Adam İstanbul'da » (L'homme invisible à Istanbul – 1955), « Şarlo İstanbulda » (Charlot à Istanbul -1954), « Uçan Daireler İstanbul'da » (Les soucoupes volantes à Istanbul – 1956) (1). Il n’est donc pas étonnant que Dracula ait connu sa version Turc, première version mondiale où le vampire est doté de longues canines (Image 8).
Nonobstant le fait consubstantiel que la colère de Dracula ne se déchaine pas à Londres, mais à Istanbul, si le spectateur oublie la disparition du personnage de Reinfeld et s’il ne s’offusque pas de découvrir une Nina danseuse de cabaret (Image 5), il sera contraint d’admettre que cette adaptation reste globalement fidèle au roman de Bram Stoker (2).
Certes, le métrage souffre de multiples longueurs (1h40) qui en ralentissent le rythme par une surcharge de temps morts (par exemple, le séjour de Azmi au château du Comte dure une quarantaine de minutes), pour autant le curieux le jugera agréable à visionner, peut-être parce qu’au-delà des images attendues (Image 7), il cherche à imposer une vision d’un Istanbul moderne.
Ainsi, cette capitale s’impose à l’écran au travers d’une enseigne lumineuse digne de Las Vegas (Image 2). De même, ni le téléphone et la voiture ne semblent (Image 1) pas un objet étranger au quotidien des Istanbuliotes. Les mœurs décrites relèvent d’une modernité identique et l’européocentriste ne décèlera aucun rapport inégalitaire entre les hommes et les femmes.
En fait, l’unique nuance qui différencie ce film de ses homologues anglais ou américains se niche dans la simplification des rapports, d’ordinaire complexes, entre Eros et Tanatos que véhicule Dracula. Ici point d’ambiguïtés, Dracule n’éveille aucun désir trouble chez ses victimes et son pouvoir n’est que maléfice. Pour autant le film ne manque pas de scènes et d’images sexy (Images 3-4), dont une particulièrement torride, que la censure US n’aurait pas supportée en ces années 50 (Image 6)




1- notons que ce phénomène a perduré avec « Superman à Istanbul » en 1972 ou « Badi » (Turkish E.T.) en 1983

2- Malgré la disparition bien compréhensible du crucifix comme arme contre Dracula.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le mercredi 3 Novembre 2011

4.69 euros au format Kindle
9.94 euros au format broché
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar