La Planète des Singes - La Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the Apes - sur le site RayonPolar


La Planète des singes : Suprématie



La Planète Des Singes : Suprématie - War For The Planet Of The Apes

2017
Matt Reeves

Andy Serkis : César ||| Woody Harrelson : le colonel ||| Judy Greer : Cornelia ||| Karin Konoval : Maurice ||| Steve Zahn ||| Chad Rook : Boyle ||| Amiah Miller : Nova 5 ||| Terry Notary (en) : Rocket ||| Gabriel Chavarria (en) : Preacher ||| Mercedes de la Zerda : Lang ||| Michael Adamthwaite : Luca ||| Sara Canning ||| Aleks Paunovic
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
La Planète des singes : Suprématie
sur
Amazone


fleche
fleche


425 lectures

La Planète des singes : Suprématie
En Images

Retour à La Planète des Singes
Retour à La Planète des Singes
La Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the Apes
La Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the ApesLa Planète des singes : Suprématie - War for the Planet of the Apes

La Planète des singes : Suprématie
Synopsis

L’humanité a été décimée par la grippe simienne.
Les singes se sont réfugiés dans la forêt où ils vivent loin des hommes…
Mais le colonel McCullough n’entend pas les laisser vivre en paix. Il est persuadé que seule leur extermination ainsi que celle des humains atteints du virus mettra un terme à l’épidémie qui menace la survie de l’Homme.
Dans sa lutte sans merci contre les singes, il parvient à localiser le repère de Cesar. Il s’y introduit et tue le fils de César ainsi que sa femme.
Accompagné par l’orang-outan Maurice, le singe Rocket et le gorille Luca, César se lance à la poursuite du colonel… pendant ce temps, son peuple se met en route vers d’autres cieux.

Quelques mots sur
La Planète des singes : Suprématie





Après un début conforme à la doxa blockbuster, le métrage glisse imperceptiblement vers un Bergman survitaminé. La psychologie, envisagée du point de vue des singes (1), envahit le scénario. La bataille principale se déroule dans le cerveau de César, déchiré entre sa soif de vengeance et son désir de vivre en paix.
La colonne de singes, contraints à l’exil, est repérée, capturée et déportée… leur prison, ancienne base militaire, a tous les attributs du camp d’extermination, kapo compris, et si aucune fumée ne s’échappe d’une cheminée, le sous-texte est limpide et chacun devine, qu’une fois leur tâche absurde accomplie, ils seront exterminés. Et des plans évoquant des films telle « La Liste de Schindler » (2) se mêlent à une situation qui rappelle d’autres métrages, comme « Le Pont de la rivière Kwaï » (3).
Au final, si les troupes du colonel McCullough (4), un soldat dissident, aux méthodes radicales, sont vaincues par l’armée loyaliste, c’est le doigt de la providence divine qui sauve le peuple simien de l’extermination et lui permet de gagner la terre promise que baigne une lumière douce.
Deux personnages adoucissent le propos cruellement pessimiste de ce dernier volet du reboot débuté avec le vivifiant « Les Origines » :
• « Méchant Singe », un singe chétif au passé incertain, sorte de fou du roi maladroit et craintif. Il constitue le contrepoint comique, un Guido Orefice (5) qui cache aux spectateurs l’horreur de la situation.
• Nova, fillette que la grippe simienne a rendue muette. Elle est le contrepoint au titre du film. Elle est l’optimiste promesse d’un possible avenir échappant à la problématique de la « Suprématie ».



1- La motion capture se trouve au centre de cette approche puisque les singes ne parlant pas (mis à part César et « Méchant Singe ») seuls les « mouvements » expriment les sentiments.

2- https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Liste_de_Schindler

3- https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Pont_de_la_rivi%C3%A8re_Kwa%C3%AF_(film)#R.C3.A9sum.C3.A9_d.C3.A9taill.C3.A9

4- Il évoque le colonel Walter E. Kurtz d’« Apocalypse Now ». Cette référence est renforcée par le graffiti « Ape-Pocalypse Now » (« l'apocalypse des singes maintenant ») écrit dans les égouts par où aura lieu « La grande évasion »

5- https://fr.wikipedia.org/wiki/La_vie_est_belle_(film,_1997)#Synopsis

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar