Clint Eastwood - De l'or pour les braves - Kelly's Heroes - sur le site RayonPolar


De l'or pour les braves



De L'or Pour Les Braves - Kelly's Heroes

1970
Brian G. Hutton

Kelly:Clint Eastwood - Big Joe :Telly Savalas - Crapgame:Don Rickles - Colt:Carroll O'Connor - Oddball:Donald Sutherland - Moriarty:Gavin MacLeod - Maitland:Hal Buckley - Little Joe:Stuart Margolin - Cowboy:Jeff Morris - Gutowski:Richard Davalos - Petuko:Perry Lopez -
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
De l'or pour les braves
sur
Amazone


fleche
fleche


145 lectures

De l'or pour les braves
En Images

Retour à Clint Eastwood
Retour à Clint Eastwood
De l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's Heroes
De l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's HeroesDe l'or pour les braves - Kelly's Heroes

De l'or pour les braves
Synopsis

En 1944, alors que les armées américaines préparent une offensive sur Nancy, le lieutenant Kelly capture un colonel allemand.
Il découvre que celui-ci est en possession de lingots d’or. Très vite le colonel lui révèle que non loin du camp, le coffre d’une banque recèle un stock de lingots.
Pour Kelly et ses hommes, une guerre privée débute avec pour seul objectif, l’or.

Quelques mots sur
De l'or pour les braves





1970, la guerre du Vietnam fait rage et au cinéma apparaissent des films qui déclinent leur antimilitariste sur un ton léger. « M.A.S.H » de Robert Altman en est un. « De l'or pour les braves » en est un autre.
Il suffit pour se convaincre du propos commun de ces deux films d’observer la scène où Kelly rencontre Oddball (Donald Sutherland) dit le « cinglé ».
Oddbal commande une unité de blindés réduite à trois tanks Sherman couverts de rouille qui stationnent au milieu d’un campement où courent les animaux de la ferme. Pendant ce temps, ses hommes se reposent au soleil en écoutant une musique aux relents indiens et en admirant des femmes danser ou dormir…
L’action se déroule en 1944 et se teinte de relents anachroniques en laissant l’esprit hippie pointer le bout de son nez.
Mais il ne faut pas se tromper, si ces soldats n’ont qu’un seul objectif, se soustraire à la stupidité et à la sauvagerie de la guerre, sous les capots de leurs tanks, les moteurs sont gonflés à bloc…
Le film se poursuit sur ce même ton désenchanté et sous œil impassible d’un Clint Eastwood qui a troqué son poncho pour une chemise vert bouteille. Pour autant le duel, scène canonique du western n’est pas absente de l’écran. Elle se déroule, comme il se doit, en fin de film : deux chars se font face dans la rue déserte qui conduit à la banque. Mais la ressemblance s’arrête là : personne ne tirera, car autour d’un monticule d’or, il est toujours possible pour des gens raisonnables, de s’entendre.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar