Prière pour refusniks



Prière Pour Refusniks -

2004
Jean-Luc Godard

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Prière pour refusniks

sur
Amazone

fleche
fleche


3058 lectures

Prière pour refusniks
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
Prière pour refusniks - Prière pour refusniks - Prière pour refusniks - Prière pour refusniks -
Prière pour refusniks - Prière pour refusniks - Prière pour refusniks - Prière pour refusniks -

Quelques mots sur
Prière pour refusniks

Il faudrait montrer avant de dire. Mais comment dire sans avoir vu ?
« Prières pour refusniks » serait constitué de deux courts métrages respectivement de 7' et 3'30''. Ils auraient été créés pour la fameuse exposition de 2006 à Beaubourg qui de « Collage de France » est devenu « Voyages(s) en utopie » (1)


Un jour, JLG a dit que pour mieux voir un film, il fallait fermer les yeux alors, à quoi bon voir le premier puisqu’on l’entend, puisqu’on se souvient. :
« Les Carabiniers » de 1963. Une jeune partisane blonde est fusillée par des militaires aussi enfants qu’elle. Un foulard sur la tête, un faux raccord et elle s’écrie « Frères ! Frères ! », avant de déclamer :

Admirables fables Laissez donc ! Cela ne peut être la mort. Pourquoi irait-elle rôder dans le fort ? Vous n’avez pas honte, croire Une fable ? Simplement quelqu’un pour sa fête Ordonna ce carnaval, inventa ce tir, Tandis que lui, crapaud sur le mur, Du fond d’un mortier battait des paupières. Qu’elle est charmante la basse de l’hôte, Simplement semblable au canon. Et le masque n’est pas à gaz, Simplement un jouet farceur. Voyez ! Dans sa course une fusée Prend les mesures du ciel. La mort aurait-elle cette grâce À glisser sur le parquet des cieux ? Ah, ne dites pas : « le sang d’une blessure ». C’est odieux ! Simplement pour honorer les héros On les avait parés d’œillets. Bien sûr ! Le cerveau ne veut le comprendre Ni le peut : Les nuques des canons, Si ce n’est pour un baiser, Pourquoi seraient-elles Enlacées par les bras des tranchées ? Personne n’a été tué. Simplement ne tenant plus debout, On s’est couchés de la Seine au Rhin, Parce que fleurit Et grise la gangrène Sur les plates-bandes des tués. Qui dit tués ? Mais non, Ils diront : il n’y eut ni obus, ni fougasse, Et bien sûr qu’il n’y avait pas de fort ! Non ! Tous vont se relever, Simplement – Comme ça Vont revenir Et souriant conter à leur femme, Quel plaisantin, quel phénomène était leur hôte. Simplement quelqu’un inventa pour sa fête Un tas d’admirables fables.
Vladimir Maïakovski, 1915.

Et la rumeur affirme que JLG aurait adjoint à ces « images » :

Ces mains bonnes à tout même à tenir des armes
Dans ces rues que les hommes ont tracées pour ton bien
Ces rivages perdus vers lesquels tu t´acharnes
Où tu veux aborder
Et pour t´en empêcher
Les mains de l´oppression

Regarde-la gémir sur la gueule des gens
Avec les yeux fardés d´horaires et de rêves
Regarde-là se taire aux gorges du printemps
Avec les mains trahies par la faim qui se lève

Ces yeux qui te regardent et la nuit et le jour
Et que l´on dit braqués sur les chiffres et la haine
Ces choses "défendues" vers lesquelles tu te traînes
Et qui seront à toi
Lorsque tu fermeras
Les yeux de l´oppression

Regarde-la pointer son sourire indécent
Sur la censure apprise et qui va à la messe
Regarde-la jouir dans ce jouet d´enfant
Et qui tue des fantômes en perdant ta jeunesse

Ces lois qui t´embarrassent au point de les nier
Dans les couloirs glacés de la nuit conseillère
Et l´Amour qui se lève à l´Université
Et qui t´envahira
Lorsque tu casseras
Les lois de l´oppression

Regarde-la flâner dans l´œil de tes copains
Sous le couvert joyeux de soleils fraternels
Regarde-la glisser peu à peu dans leurs mains
Qui formerons des poings
Dès qu´ils auront atteint
L´âge de l´oppression

Ces yeux qui te regardent et la nuit et le jour
Et que l´on dit braqués sur les chiffres et la haine
Ces choses "défendues" vers lesquelles tu te traînes
Et qui seront à toi
Lorsque tu fermeras
Les yeux de l´oppression
L'oppression - Léo Ferré


Le second « chapitre » serait un collage de photos : guerre en Israël ; la place Tian-An-Men ; un visage d'une tristesse insondable ; un carton portant la mention
« Terre contre Ciel » ; une étoile juive multicolore ; une chanteuse et quelques notes de piano. A voir pour l’entendre…



1- http://www.centrepompidou.fr/Pompidou/Manifs.nsf/AllExpositions/245D724C79824489C1257099003103E4

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar