Je vous salue Sarajevo



Je Vous Salue Sarajevo -

1993
Jean-Luc Godard

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Je vous salue Sarajevo

sur
Amazone

fleche
fleche


3011 lectures

Je vous salue Sarajevo
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo -
Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo - Je vous salue Sarajevo -

Quelques mots sur
Je vous salue Sarajevo





La caméra de JLG, tels un microscope ou un scalpel, détaille ou dissèque une photo unique en 19 plans différents : en « vingt-quatre fois la vérité par seconde » dirait JLG lui-même, alors que Brian de Palma dirait peut-être en « vingt-quatre fois un mensonge par seconde ».

Mensonge, vérité… antonymes qui renvoient au même réel, à la même complexité que l’œil ne perce qu’avec l’aide du cinéaste. Ce qui établit que « Le travelling est une affaire de morale » ou plus généralement, que le moindre mouvement de caméra est une affaire de morale, car c’est l’expression d’une volonté de dévoiler une vérité possible, c'est-à-dire le mensonge qui se terre dans le hors champ, dans le regard du photographe ou l’objectif du cinéaste.
Alors quel est le hors champ de cette photographie ? Aucun, si l’on ne pose pas correctement la question. Car cette photographie a une double existence.
Elle est d’abord photographie prise par un photographe dans une rue de Sarajevo : trois militaires arme à la main ; trois civils allongés sur le sol, mains sur la tête ; deux militaires observent les alentours, le troisième décroche un coup de pied à l’un des civils.
Que se passait-il autour de cette scène ? Qu’est-il advenu avant et après que le photographe ait déclenché ? Et où était-il placé ?

Mais cette photographie existe aussi comme objet du film de JLG. Et là, son hors champ est tout autre. Il est ce qui n’est dévoilé que quelques secondes avant la fin, c’est à dire elle-même. La photographie est son propre hors champ puisqu’au-delà n’existe que le néant de la table de travail du cinéaste que symbolise peut-être la fermeture de l’iris sur une autre image.

A ces deux existences, il convient peut-être d’en ajouter une troisième, elle est aussi le support d’un son extradiégétique : la voix de JLG disant, sur une musique d’Arvo Pärt :
« En un sens voyez-vous, la peur est tout de même la fille de Dieu… rachetée la nuit du Vendredi Saint. Elle n’est pas belle à voir, non, tantôt raillée, tantôt maudite, renoncé par tous et cependant, ne vous y trompez pas, elle est au chevet de chaque agonie, elle intercède pour l’homme, car il y a la règle et il y a l’exception, il y a la culture qui est de la règle, il y a l’exception qui est de l’art.
Tous disent la règle : cigarette, ordinateur, télévision tourisme, guerre.
Personne ne dit l’exception.
Cela ne se dit pas, cela s’écrit : Flaubert, Dostoïevski.
Cela se compose : Gershwin, Mozart
Cela se peint : Cézanne, Vermeer
Cela s'enregistre : Antonioni, Vigo
Ou cela se vit et c’est alors l’art de vivre : Srebrenitsa, Mostar, Sarajevo
Il est de la règle que vouloir la mort de l’exception, il sera donc de la règle de l'Europe de la Culture d’organiser la mort de l’art de vivre qui fleuri encore à nos pieds
Quand il faudra fermer le livre, ce sera sans regretter rien
J'ai vu tant de gens si mal vivre et tant de gens mourir si bien »

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar