Nouvelle vague



Nouvelle Vague -

1990
Jean-Luc Godard

Alain Delon ... Lui / Roger Lennox / Richard Lennox || Domiziana Giordano ... Elle: Elena Torlato-Favrini || Jacques Dacqmine ... Le PDG || Christophe Odent ... Raoul Dorfman, l'avocat || Roland Amstutz ... Jules, le jardinier || Cécile Reigher ... La serveuse || Laurence Côte ... Cécile, la gouvernante || Joseph Lisbona ... Le docteur || Véronique Müller ... L'amie de Raoul 1 || Joe Sheridan ... Robert, aka Bob || Belkacem Tatem || Violaine Barret ... Yvonne, la femme du jardinier || Hubert Ravel ... Laurent || Laurence Guerre ... La secrétaire || Pascal Sablier ... Le client iranien
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Nouvelle vague

sur
Amazone

fleche
fleche


2736 lectures

Nouvelle vague
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
Nouvelle vague - Nouvelle vague - Nouvelle vague - Nouvelle vague -
Nouvelle vague - Nouvelle vague - Nouvelle vague - Nouvelle vague -

Nouvelle vague
Synopsis

La richissime Elena Torlato-Favrini, alors qu’elle conduisait sa voiture, renverse un homme. Elle hésite puis le secourt et finalement l’héberge avant de devenir la maitresse de cet homme.
L’homme, Roger Lennox, qui se désintéresse de tout, amène par son attitude la Comtesse à négliger ses affaires.
Mais lorsqu’arrive l’été, au cours d’une promenade en barque, Elena précipite Lennox à l’eau. Celui-ci, qui ne sait pas nager, se noie sous le regard impassible d’Elena.

La Comtesse Elena Torlato-Favrini renoue avec sa vie d’avant, c'est-à-dire avec la gestion de son empire industriel et financier.

Mais un jour le frère de Lennox se présente à la Comtesse et lui explique qu’il a été témoin de la noyade.
Roger Lennox est l’opposé de Richard Lennox. Il est décidé, sûr de lui et conquérant… et très vite il prend une place centrale dans les affaires de la Contesse qui sombre dans le désintérêt.
Mais lorsqu’arrive l’été, au cours d’une promenade en barque, c’est la Comtesse qui se noie sous les yeux de Roger Lennox…

Finalement, celui-ci lui tend la main.

Quelques mots sur
Nouvelle vague





Autour d’un scénario limpide, JLG construit un film à la symétrie quasi parfaite où les secondes quarante minutes sont le reflet des quarante premières. Mais comme le miroir qui inverse les images tout en les conservant à l’identique, l’homme se substitue à la femme et le caractère de l’un prend la place de l’autre.

« Les mêmes gens, les mêmes plans-séquences, ou presque, comme s'il y avait une chance de revivre la même chose, quoique différemment puisque lui est différent maintenant, et pourtant semblable.
Vif, hale — artificiellement — et fort, alors que l'autre était pâle, absent, faible. D'abord habillé lorsqu'il frappe à la porte, en sorte de clergyman, puis très vite en cadre à chemise rayée au décor suivant. Elle, au contraire, devient silencieuse et apathique. Ce sont les mêmes scènes, mais a l'envers, de l'autre cote du miroir. » JLG

Et l’effet de symétrie, qui englobe le film, emporte aussi les personnages. Roger Lennox se reflète en Richard Lennox, sosie parfait s’il n’était mentalement autre ou s’il ne tentait dans cette réincarnation de corriger ses erreurs et par là celle de la Comtesse.
Tendre la main, saisir la main, serait l’ultime marque d’humanité dans ce monde où fait rage une guerre invisible, celle de la finance et de l’économie, guerre dont on n’aperçoit que des indices, au travers d’objets ou de mots. L’humanité, ce dont n’a pas fait preuve Elena en refusant de tendre sa main ; l’humanité, ce dont fait preuve Roger Lennox en tendant sa main.
« Je est un autre » car il peut d’un simple geste, non pas seulement sauver une vie, mais sauver la vie en la ramenant à l’humanité.

-Alors, c’était toi
-C’était toi, et c’est moi

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar