On s'est tous défilés



On S'est Tous Défilés - Film Publicitaire

1987
Jean-Luc Godard

fleche Soutenez RayonPolar en achetant
On s'est tous défilés

sur
Amazone

fleche
fleche


2807 lectures

On s'est tous défilés
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
On s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaire
On s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaireOn s'est tous défilés - Film publicitaire

On s'est tous défilés
Synopsis

Le défilé de mode des créateurs Marithé et François Girbaud

Quelques mots sur
On s'est tous défilés





Pour la troisième fois, Marithé et François Girbaud, qui se sont passés de publicité TV pendant une quinzaine d’années, confient à JLG le soin de réaliser un clip à l’occasion du défilé de leur nouvelle collection.
Rares sont les créateurs de mode qui se sont aventurés sur ce terrain. Peut-être parce que derrière ces créateurs se cachent les marchands qui ne raisonnent qu’en terme de visibilité. Ce qu’il convient de traduire par : caméra fixe et glamour à tendance érotique ; détail net et précis de la moindre soierie…
Mais il faut croire que Marithé et François Girbaud ne sont pas de cet acabit, qu’ils sont à la mode ce que JLG est au cinéma : d’honnêtes gens.

Mais disons deux mots sur ce « On s'est tous défilés ».
En voix off, le réalisateur entonne un long monologue qui commence par « Que feront ici des vivants » et se conclut avec, « Essentiellement l'œuvre d'art se suffit à l'oppose des ambitions et des intérêts. ». Tout un programme, aussi bien esthétique que moral. Ce qui revient au même.
Et entre ces deux tronçons de phrases, JLG s’adonne à un cinéma expérimental où défilent, puisque tel est le sujet, des passants dans les rues et des mannequins de mode. Où défilent aussi les images des uns et des autres dans un désordre que rythment des tableaux de maitre qui s’enchainent et se fondent, alors que sur la bande-son s’installe le défilé des musiques classiques ou de jazz. Défilé jusqu’au clignotement, jusqu’à frôler l’image subliminale. Et au défilé de jambes et de pieds répond celui des visages de passants ou des fondues enchainées sur les visages de Marithé et François Girbaud.

Et les impulsions de chacun de ces éléments, visuels, sonores, signifiants, signifiés, agissent sur la totalité, le film atteint sa résonance pour vibrer et émettre une musique qu’aucun clip n’a jamais atteinte.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar