Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma



Grandeur Et Décadence D'un Petit Commerce De Cinéma -

1985
Jean-Luc Godard
- Episode de la série: Série noire.

Jean-Pierre Mocky ... Jean Almereyda || Marie Valera ... Eurydice || Jean-Pierre Léaud ... Gaspard Bazin || Anne Carrel || Françoise Desprote || Jean-Pierre Delamour || Jacques Pena || Jean Grécault || Jean Brisa || || Nathalie Richard ... Elle-même (comme Les chômeurs de l'A.N.P.E.) || Jean-Luc Godard ... Lui-même
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma

sur
Amazone

fleche
fleche


4243 lectures

Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma -
Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma - Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma -

Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma
Synopsis

Le metteur en scène Gaspard Bazin prépare un nouveau long métrage.
Pour l'heure, il en est encore au casting et au montage financier. Il fait appel à Jean Almereyda, un producteur autrefois à la mode, mais aujourd'hui au creux de la vague. Celui-ci a de plus en plus de mal à réunir les capitaux nécessaires à ses entreprises.
Sa femme Eurydice rêve d'être une star de cinéma.
Entre les deux hommes, un jeu pervers s'installe, Almereyda souhaitant faire plaisir à sa femme, mais la réputation de séducteur impénitent de Bazin le retient d'exiger un rôle pour Eurydice...
- www.programme-tv.net -

Quelques mots sur
Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma





En septembre 1945 Marcel Duhamel fonde la Série Noire
Cette collection se distingue des autres collections par son aspect : couverture cartonnée noire et jaune avec une jaquette noire avec un liseré blanc.
La littérature anglo-américaine se taille la part du lion (1) dans la collection et plonge le lecteur dans l’univers de la rue où se côtoient malfrats, truands, tueurs, flics, détectives et femmes fatales.
Entre 1984 et 1988, TF1 et Hamster Productions rendent hommage à cette collection mythique dans l’univers du polar en réalisant une série de 33 adaptations de titres célèbres publiés par la « Série Noire » (2).

JLG se voit confier la direction du 21 ° épisode qui devrait être l’adaptation du roman de James Hadley Chase (3), « Chantons en chœur ». Les programmes TV fournissent aux téléspectateurs un synopsis des plus classiques quant au genre.
Malheureusement, ou heureusement, ce qui revient au même, et comme a son habitude, JLG ne respecte aucun des termes du cahier des charges. La série noire de James Hadley Chase se métamorphose en un objet embarrassant qui encombre les mains de Jean-Pierre Léaud, alias Gaspard Bazin, jusqu’au moment où il décrète qu’il est mal écrit et lance :
« Ceux qui disent aimer les romans policiers parce que c’est vite lu et oublié aussi tôt, ne pourraient pas vivre sans, alors qu’ils peuvent vivre sans les grands classiques »
Et le texte de cet auteur est englouti sous le flot des mots isolés qu’énonce la ronde interminable des figurants :
« Les morts contre les vivants, protégeant au contraire les ossements vides et pulvérisés, la poussière inoffensive et sans défense contre l’angoisse et la douleur et l’inhumanité de la race humaine. » Faulkner
Car pour JLG, si meurtre il y a, et meurtre il y a, c’est celui du cinéma par la télévision, de la création, de la beauté, de toute idée de recherche esthétique par l’argent. Et d’égrener les noms des réalisateurs, producteurs, acteurs morts au champ d’honneur. Seuls demeurent les visages… de Dita Parlo (4) au travers de celui de Marie Valéra que caresse la lumière chaude ou qui se fond en lui-même.
Tout est dit dans le titre, tout est dit dans le choix des acteurs : Jean-Pierre Léaud, Jean-Pierre Mocky ; un symbole de la nouvelle Vague, la figure de l’anarchiste du cinéma indépendant ; Bazin et Almereyda dit Vigo ; le militant des ciné-clubs et le réalisateur de « Zéro de conduite »
« Grandeur Et Décadence D'un Petit Commerce De Cinéma » constitue un manifeste cinématographique en défense du cinéma qui a donné envie à JLG de faire du cinéma. Il est une défense illustrée et virulente du cinéma que tue la télévision avec sa grille des programmes et sa mire. Il est un plaidoyer sans concession, provocateur et suicidaire réalisé par celui qui voudrait enfin « voir les choses avant de les dire », celui qui s’est retiré à Reykjavik parce que c’est là que c’est déroulé la plus grande partie d’échec au monde.
Car maintenant le créateur est comme L'albatros (5) que Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

« Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait ! »




1- Tous les grands auteurs du roman noir américain sont petit à petit publiés : Raymond Chandler, Dashiell Hammett, Horace McCoy, W. R. Burnett, Ed McBain, Chester Himes, Robert Bloch, Richard Matheson, Lou Cameron, Jim Thompson…

2- Episode1 : L'ennemi public n° 2 de Edouard Niermans
Episode2 Aveugle, que veux-tu? de Juan Luis Buñuel
Episode3 Sa majesté le flic de Jean-Pierre Decourt
Episode4 J'ai bien l'honneur de Jacques Rouffio
Episode5 Coeur de hareng de Paul Vecchiali
Episode6 Un chien écrasé de Daniel Duval
Episode7 Noces de soufre de Raymond Vouillamoz
Episode8 Neige à Capri de Gianluigi Calderone
Episode9 Meurtres pour mémoire de Laurent Heynemann
Episode10 Pitié pour les rats de Jacques Ertaud
Episode11 Le tueur du dimanche de José Giovanni
Episode12 Rhapsodie en jaune de Gérard Marx
Episode13 Pas de vieux os de Gérard Mordillat
Episode14 Pour venger Pépère de Joël Séria
Episode15 La lune d'Omaha de Jean Marboeuf
Episode16 Le grand môme de Jacques Ertaud
Episode17 Adieu la vie de Maurice Dugowson
Episode18 Piège à flics de Dominique Othenin-Girard
Episode19 Le salon du prêt-à-saigner de Joël Séria
Episode20 La nuit du flingueur de Pierre Grimblat
Episode21 Grandeur et décadence d'un petit commerce de cinéma
Episode22 1996 de Marcel Bluwal
Episode23 Le cimetière des durs de Yvan Butler
Episode24 Ballon mort de György Gát
Episode25 Lorfou de Daniel Duval
Episode26 Mort aux ténors de Serge Moati
Episode27 Chantons en chœur de Maurice Dugowson
Episode28 Le manteau de Saint Martin de Gilles Béhat
Episode29 La louve de José Giovanni
Episode30 La fée carabine de Yves Boisset
Episode31 Cause à l'autre de Carlo Lizzani
Episode32 Episode #1.32
Episode33 Le funiculaire des anges de Roger Gillioz

3- Chris, à la suite d'un accident de voiture, souffre d'une étrange maladie du cerveau (son cerveau est comprimé par des adhérences !). Val, son épouse, décide de le sortir du milieu hospitalier, qu'il fréquente depuis trop de temps, et de partir à l'hôtel de Spanish Bay, l'un des plus luxueux palaces de Floride.
Chris consacre ses journées à la lecture, sous l’œil amoureux de Val.
Mais un matin Chris disparaît. Il a quitté l'hôtel en voiture: or depuis son accident il n'a jamais plus repris le volant.
Morte d'inquiétude, Val se décide à contacter la police.
Chris sera retrouvé au bord de la route le lendemain.
Qu'a-t-il fait durant sa "fugue"? Il ne se souvient de rien....
Mais au même moment, dans un motel de la région le cadavre d'une femme est découvert lacéré de coups de couteau.
James Hadley Chase, en grand professionnel de l'écriture policière, nous donne à lire un petit polar extrêmement agréable, dans lequel il semble dénoncer la force de l'argent qui permet d'excuser ou de masquer bien des turpitudes, y compris l'amnésie.

4- « La Grande Illusion »

5- L'Albatros est aussi un film français réalisé par Jean-Pierre Mocky en 1971.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar
getfluence.com


Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar