Charlotte et son Jules



Charlotte Et Son Jules -

1958
Jean-Luc Godard

Jean-Paul Belmondo (doublage : Jean-Luc Godard) : Jean || Anne Colette : Charlotte || Gérard Blain : l'ami de Charlotte qui attend dans la voiture
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Charlotte et son Jules

sur
Amazone
fleche


1679 lectures

Charlotte et son Jules
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules -
Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules - Charlotte et son Jules -

Charlotte et son Jules
Synopsis

Une voiture dépose Charlotte chez son ancien fiancé…
Celui-ci croit qu'elle revient et se lance dans un interminable monologue alors que Charlotte lèche les deux boules d’une glace… et n’est venue chercher que sa brosse à dents.

Quelques mots sur
Charlotte et son Jules

Pour réagir
à cette chronique
sur le Forum
Pour réagir sur le forum du RayonPolar
Tour à tour, Jean reproche à Charlotte de vouloir faire du cinéma, de coucher avec n’importe qui, de s’être fait couper les cheveux ou de ne pas savoir faire l’amour. En un mot, il lui reproche d’être bête.
Ce sketch, d’une dizaine de minutes, se conforme aux règles des trois unités du théâtre classique :

- Le temps de l'action correspond au temps de la représentation, il n’y a ici ni dilatation ni contraction du temps. La continuité du monologue en témoigne.
- Tous les événements sont liés et nécessaires, de l'exposition jusqu'au dénouement. Le monologue assure ici cette unité d’action.
- Quant à l'unité de lieu, elle saute aux yeux puisque tout se déroule dans la chambre de Jean.

Et ce ne sera pas la dernière fois que JLG tournera sa caméra vers le théâtre, à la recherche de ce qu’il nomme un réalisme théâtral, parce que le théâtre est « un bloc que l’on ne peut retoucher ».
Pour autant, cette volonté ne le conduira jamais à capter une pièce de théâtre, car dans ce cas autant mettre en scène une pièce de théâtre.
« Un film c’est superposer trois opérations : penser, tourner, monter » et peut-être aussi post-synchroniser afin de distancier l’acteur du personnage en prêtant sa voix à Jean-Paul Belmondo et ainsi, par un effet d'étrangeté, accentuer le ridicule de son monologue.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar





En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique