En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



France tour détour deux enfants



France Tour Détour Deux Enfants -

1979
Jean-Luc Godard
- coréalisé avec Anne-Marie Miéville -

Betty Berr ... Betty, la présentatrice (1977) || Albert Dray ... Albert, le présentateur (1977) || Evane Hanska ... La cantinière (ep. 4) (1977) || Arnaud Martin ... Arnaud, le petit garçon (1977) || Camille Virolleaud ... Camille, la petite fille (1977)
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
France tour détour deux enfants

sur
Amazone

fleche
fleche


4573 lectures

France tour détour deux enfants
En Images

Retour à Jean-luc Godard
Retour à Jean-luc Godard
France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants -
France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants - France tour détour deux enfants -

France tour détour deux enfants
Synopsis

Il s’agit d’une série de douze émissions de télévision de trente minutes commandée par Antenne 2 en 1978 et très librement inspirée du manuel scolaire «Le Tour de la France par deux enfants» de G. Bruno (1877) nous disent JLG et Anne-Marie Miéville

Quelques mots sur
France tour détour deux enfants





Jean-Luc Godard discute avec deux enfants, un garçon et une fille. À tour de rôle, JLG interroge les deux enfants chez leurs parents, à l’école ou dans la rue. Il les questionne sur leur vie, leurs rêves, leurs désirs, leurs rapports avec leurs instituteurs, avec leurs parents ou avec les adultes.
Les questions nous surprennent ou nous dérangent, mais les enfants répondent à tout sauf lorsqu’ils refusent de répondre et que le blanc envahit la bande-son ou que seuls des oui ou des non y résonnent.
Etrange documentaire que ce « France Tour Détour Deux Enfants » (1), étrange, car il brise toutes les règles, tous les codes télévisuels, qu’il refuse de recourir au spectaculaire ou au faussement scandaleux, qu’il nous livre des images et des sons tels quels, à l’état pur. Etrange quant à son cadre : la télévision ; ordinaire quant aux préoccupations des signataires.


1- « Le Tour de la France par deux enfants » est un livre de lecture scolaire d’Augustine Fouillée. L’ensemble relate le périple de deux enfants, André et Julien Volden, qui, à la suite de l’annexion de l’Alsace-Lorraine par les Prussiens et du décès de leur père, partent à la recherche d'un oncle paternel à travers les provinces françaises (Wikipédia)



Voici la « présentation » publiée dans JLG par JLG Tome 1


• PREMIER MOUVEMENT (Obscur/Chimie)
Les monstres sont sur les routes.

Camille, la petite fille, est chez elle, dans sa chambre. Elle s'apprête à se coucher, elle se prépare pour la nuit. Un reporter, le journaliste Robert Linard qui est venu la voir, la questionne. Il lui parle du jour et de la nuit, de l'existence, de l'image, de sa maison, du travail ménager, de l'obscurité et de la lumière...

Albert, le présentateur raconte l'histoire d'un début.


• DEUXIEME MOUVEMENT (Lumière /Physique)
Les monstres sortent chaque jour de la terre pour aller travailler.

Arnaud, le petit garçon, est dans la rue, à contre-jour. Derrière lui des voitures passent. Il est sur le chemin de l'école. Robert Linard, le journaliste, l'interroge sur la lumière, la clarté, sur ce qu'on peut éclairer et tirer au clair.

Betty, la présentatrice, raconte l'histoire d'une photo et du temps qu'elle a mis pour venir a la " une " des journaux.


• TROISIEME MOUVEMENT (Connu/Géométrie/Géographie)
Les monstres ont un plan, mais ils se sentent à l'étroit.

Camille est dans la rue. Elle aussi va en classe. Le reporter lui pose des questions sur l'école et la maison, le trajet de l'une l'autre, sur le mouvement, sur les distances.

Albert, le présentateur, raconte une histoire de coupables et d'innocents.


• QUATRIEME MOUVEMENT (Inconnu/Technique)
Les monstres vivent avec leurs machines.

Arnaud est en classe. Il lit un livre de lecture. On entend la maitresse commenter le texte et poser des questions aux enfants.
Robert Linard n'intervient pas.

Betty, la présentatrice, raconte une histoire de femmes.


• CINQUIEME MOUVEMENT (Impression/Dictée)
Les monstres obéissent à leurs machines.

Arnaud est devant un appareil à ronéotyper. Il tire les stencils d'une leçon de calcul.
Robert Linard l'interroge sur l'impression, l'imprimerie, sur ce qui l'impressionne, sur la mémoire.

La présentatrice raconte une histoire d'hommes et de femmes.


• SIXIEME MOUVEMENT (Expression/Francais)
Les monstres font un grand usage des adjectifs.

Camille est dans la cour de récréation de l'école. Le journaliste parle avec elle de l'école et du travail, du travail et de l'argent, du cri et de l'emprisonnement, du fait aussi que personne ne peut venir voir les enfants à l'école.

La présentatrice raconte une histoire de style.


• SEPTIEME MOUVEMENT (Violence/Grammaire)
Les monstres sont pris en charge dès leur naissance.

Camille est seule avec son institutrice dans la salle de classe. Elle est punie. Sa maîtresse lui a demandé de copier 50 fois la même phrase. Le reporter la questionne sur l'obéissance, sur le devoir, sur les lois, celles de l'école et celles de la vie, sur la copie et sur l'invention, sur l'école et l'entreprise.

Le présentateur raconte une histoire de paysage.


• HUITIEME MOUVEMENT (Désordre/Calcul)
Les monstres se soumettent à la loi des grands nombres.

Arnaud est rentré de l'école. Il est chez lui (avec un ami que l'on ne voit pas). Robert Linard l'interroge sur le commerce, l'échange, les mathématiques, sur la propriété, sur la multiplication, sur l'argent et la valeur des choses. Il lui apporte 10 000 francs en billets de banque.

La présentatrice raconte l'histoire d'un sourire.


• NEUVIEME MOUVEMENT (Pouvoir/Musique)
Les monstres ont des compagnons favoris, les marchandises.

Camille est dans sa chambre, de retour de l'école. En lisant un journal de bandes dessinées, elle a mis sur son électrophone un disque de Mozart. Le reporter la questionne sur la musique et lui demande, à son avis, à qui elle appartient. Il l'interroge sur le rôle du son par rapport à celui de l'image, sur le bruit, sur le savoir et le pouvoir. Il lui demande si les sirènes existent toujours.

Le présentateur raconte l'histoire du successeur de Mozart.


• DIXIEME MOUVEMENT (Roman/Economie)
Les monstres se distraient.

Arnaud regarde à la télévision un film de James Bond. C'est l'après-midi. Robert Linard parle avec lui de la télévision, du spectacle, du regard et de la digestion, de l'ennui, de l'envie de raconter et de parler, de la solitude.

La présentatrice raconte l'histoire de ceux et de celles qui n'en font pas un roman.


• ONZIEME MOUVEMENT (Réalité/Logique)
Les monstres ont fait deux inventions.

Après avoir mis le couvert, Camille dine avec ses parents et son petit frère. On entend les conversations du repas. Camille mange presque sans parler.
Le reporter n'intervient pas.

Le présentateur, Albert, raconte une histoire de vérité et de mensonge.


• DOUZIEME MOUVEMENT (Rêve/Morale)
Les monstres reviennent encore une fois...

C'est le soir. Comme Camille dans le premier mouvement, Arnaud se prépare à se coucher. Tandis qu'il est allongé dans son lit, et avant qu'il s'endorme, Robert Linard, le reporter, vient lui parler. Il l'interroge sur le sommeil, le rêve, la pensée, l'existence, sur ce qui est obscur et ce qui est clair, sur le bonheur et le malheur, sur la vie, la mort, les origines du monde.

La présentatrice, Betty, raconte l'histoire de Richard et de sa solitude (sur une chanson de Leo Ferre).

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar





Itinéraire d’un flic
- Compil -
- Episode 5 -
Emasculation
3.99 Euros

(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique














Pinterest