Django Unchained



Django Unchained - Django Unchained

2012
Quentin Tarantino

Jamie Foxx : Django ||| Christoph Waltz : docteur King Schultz ||| Leonardo DiCaprio : Calvin J. Candie ||| Samuel L. Jackson : Stephen ||| Kerry Washington : Broomhilda von Shaft ||| Laura Cayouette : Lara Lee Candie-Fitzwilly, la sœur veuve de Calvin ||| Dennis Christopher : Léonid « Léo » Moguy, avocat de Calvin J. Candie ||| Walton Goggins : Billy Crash ||| James Remar : Ace Speck et Butch Pooch ||| Don Johnson : Spencer Gordon « Big Daddy » Bennet ||| Tom Wopat : Marshall Gill Tatum ||| Jonah Hill : l'un des hommes avec les sacs sur la tête ||| Quentin Tarantino : Frankie, un employé de The LeQuint Dickey Mining Co. ||| John Jarratt : Floyd, un employé de The LeQuint Dickey Mining Co. ||| Michael Parks : Roy, un employé de The LeQuint Dickey Mining Co. ||| David Steen : monsieur Stonesipher ||| Dana Michelle Gourrier : Cora ||| Nichole Galicia : Sheba ||| Ato Essandoh : D'Artagnan ||| Sammi Rotibi : Rodney ||| Clay Donahue Fontenot : Roscoe ||| Escalante Lundy : Big Fred ||| Miriam F. Glover : Betina ||| Franco Nero : Amerigo Vassepi ||| Russ Tamblyn : le fils d'un gunfighter ||| Amber Tamblyn : la fille du fils d'un gunfighter ||| James Russo : Dicky Speck ||| Don Stroud : shérif Bill Sharp ||| Bruce Dern : Curtis Carrucan ||| M. C. Gainey : Big John Brittle ||| Cooper Huckabee : Roger « Lil Raj » Brittle ||| Doc Duhame : Ellis Brittle ||| Michael Bowen : Stew ||| Zoe Bell : Peg ||| James Parks : Catfish ||| Tom Savini : Cheney ||| Robert Carradine : Lex ||| Ted Neeley : Ted ||| Jake Garber : Jake ||| Lee Horsley : shérif Gus ||| Rex Linn : Tennesse Harry ||| Brian Brown : Hoot Peters ||| Evan Parke : Chester ||| Omar J. Dorsey : Chicken Charlie
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Django Unchained

sur
Amazone

fleche
fleche


651 lectures

Django Unchained
En Images

Retour à Quentin Tarantino
Retour à Quentin Tarantino
Django Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django Unchained
Django Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django UnchainedDjango Unchained - Django Unchained

Django Unchained
Synopsis

Sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession.
Le docteur allemand King Schultz, devenu chasseur de primes, pourchasse les frères Brittle. Mais sa traque est chose mal aisée puisqu’il ne les a jamais vus. Alors, pour surmonter ce handicap, il fait l’acquisition de l’esclave Django, qui connait très bien ces négriers…
Les trois frères Brittle abattus, le docteur Schultz rend la liberté à Django et lui propose de l’accompagner dans sa chasse aux criminels. Django accepte l’offre, mais n’oublie pas pour autant que son seul but est de retrouver sa femme, Broomhilda esclave dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie.

Quelques mots sur
Django Unchained

Quentin Tarantino poursuit sa virée dans l’univers des films de genre et après les films de gangsters (Reservoir Dogs, 1992 ; Pulp Fiction, 1994), d’arts martiaux (Kill Bill, volume 1 et 2, 2003,2004), de guerre (Inglourious Basterds, 2009) il affronte l’incontournable western, ses images d'Épinal (Image 2), ses figures mythiques (1) et ses relecteurs italiens (2).
Western et esclavagisme, deux moments de l’histoire des Etats-unis, mais aussi de l’histoire du cinéma, rendez-vous mainte fois orchestré, organisent ici leur rencontre autour du positionnement de chacun des protagonistes vis-à-vis de la violence.
Le docteur King Schultz, baratineur et menteur comme un arracheur de dents, tue d’abord, discute après… mais sa violence n’est pas seulement cinématographique, elle est aussi socialement et moralement acceptable puisqu’elle est l’expression de la Justice. Et s’il compare son commerce de chair humaine à celui des esclavagistes, il précise qu’à la différence de ces derniers il ne prive pas de liberté ou de vie de pauvres hères, mais des criminels.
Le fidèle serviteur noir de Calvin J. Candie Stephen, figure paradoxale du collaborateur et anachronique kapo, pratique la violence de la dénonciation, celle qui « rapporte de la tune », celle qui, moyennant courbettes, assure un confortable quotidien.
Calvin J. Candie, ce richissime et raffiné esclavagiste se passionne pour les combats à mains nues de nègres, combats qu’il organise dans des salons feutrés, et donne ses esclaves à manger à ses chiens féroces.
Lorsqu’il s’agit de filmer la violence grand-guignolesque, comme celle qui éclate après que Schultz est abattu Candie d’une balle en plein cœur (3), Quentin Tarantino n’hésite pas : le sang jaillit en geyser ; les morts agonisent bruyamment ; les corps criblés mille fois tressautent à chaque impact… Par contre, Quentin Tarantino tient à distance la violence raciste et donc réelle, il la chasse dans le hors-champs ou l’emprisonne dans des gros plans au cadrage faussement imprécis (Image 4).
Quant au quatrième protagoniste, factuellement il souhaite libérer sa femme, mais le halo irréel qui accompagne la plupart de ses apparitions incite à la penser comme la liberté, la dignité. De ce fait, Django ne tue pas les esclavagistes par vengeance, mais pour la Justice. Il est celui qui montre la voie, celui que les esclaves, ébahis et surpris, voient tuer quelques maîtres. Il est la conscience naissante d’un peuple opprimé. Et sa violence se situe dans la lignée de celle des Inglourious Basterds, à l’image du dénouement.
Avec « Django Unchained » Quentin Tarantino ne se contente pas de revisiter le western, d’accumuler de références au cinéma d’exploitation, il signe un grand film politique aux allures jubilatoires :

Les Inglourious Basterds faisaient disparaître Adolf Hitler le dictateur nazi dans un cinéma en flammes.
Django raye du paysage l’esclavagisme dans une explosion finale…


1- Celle du chasseur de prime et peut-être de « Au nom de la loi »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Au_nom_de_la_loi_(s%C3%A9rie_t%C3%A9l%C3%A9vis%C3%A9e,_1958)

2- En 1966, Sergio Corbucci réalisa un western intitulé « Django » qui fut un succès mondial et connut de multiples déclinaisons. Quentin Tarantino lui rend hommage en insérant dans son métrage la chanson « Django » et en offrant à Franco Nero un (petit) rôle.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Django_(film)

3- Schultz dissimule dans sa manche un revolver qu’il fait jaillir grâce à un mécanisme qui évoque « Les Mystères de l'Ouest »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Myst%C3%A8res_de_l%27Ouest

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011

1.89 euros au format Kindle
sur








En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar