Claude Chabrol - Le Diable en ville - - sur le site RayonPolar


Le Diable en ville



Le Diable En Ville -

1989
Christian de Chalonge - TV Série Les Dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin

Jean Poiret >... >Inspecteur Jean Lavardin ||| Bruno Cremer >... >Jacques Pincemaille ||| Bulle Ogier >... >Laure Pincemaille ||| Nathalie Nell >... >Sophie Pessac ||| Maria de Medeiros >... >Charlotte ||| Michel Berto >... >Georges ||| Lydia Ewandé >... >Juliette Triboulet ||| Jean-Pierre Darroussin >... >Jean Leroux ||| André Penvern >... >Le préfet ||| Louis Balance ||| Joël Barc ||| Stéphane Dausse ||| Robert Delas ||| Maurice Derville ||| Paul Derville
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Le Diable en ville
sur
Amazone


fleche
fleche


487 lectures

Le Diable en ville
En Images

Retour à Claude Chabrol
Retour à Claude Chabrol
Le Diable en ville - Le Diable en ville - Le Diable en ville - Le Diable en ville -
Le Diable en ville - Le Diable en ville - Le Diable en ville - Le Diable en ville -

Le Diable en ville
Synopsis

Qui a tué Jérôme Peyssac, le délégué syndical, devant l'usine d’emballage de Jacques Pincemaille, alors qu'il venait d’accrocher une banderole à la façade du bâtiment appelant à la grève générale ?
L’attention de l'inspecteur Lavardin fraichement débarqué à Arcachon se porte sur Pincemaille.
Ce meurtre serait-il l’expression dévoyé de la lutte des classes ?

Quelques mots sur
Le Diable en ville

Exit le délire du « Château du pendu », enquête en terre portugaise de l’inspecteur Lavardin (1), retour au crime en milieu non hostile à la raison et à l’enquête ordinaire si tant est que l’ordinaire soit possible lorsqu’il s’agit d’un inspecteur prompt à professer des conseils sur la confection des œufs frits (Image 6), à faire peu de cas des contingences hiérarchiques et armé d’une ironie grinçante.
Lavardin croit-il à la culpabilité du capital ? Croit-il Jacques Pincemaille stupide au point d’abattre à la 22 un représentant syndical parce que celui-ci prônait la grève générale ? L’hypothèse semble peu probable, pour autant Lavardin sait que ceux qui situent leur vignette automobile au prix d’un SMIG ont pour coutume d’ordonner leurs affaires dans le plus grand silence, à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes, dans les salons feutrés où les sourires dissimulent les couteaux aiguisés des opérations financières.
C’est à ce mutisme hostile, armé du soutien préfectoral et familial que couve l’œil bienveillant de la pensée unique (Image 7), que cet électron libre, irrespectueux et original (Image 4) de Larvardin se heurte immédiatement.
Alors que les pendules égrènent les minutes, que les retraités promènent leur chien, grignotent des biscuits ou longent d’un pas lent la mer qu’agite la monotonie de ressac, il pressent que l’origine du drame se terre non pas dans les rapports conflictuels entre le syndicaliste et le patron, mais entre ces hommes, qu’il plonge ses racines dans leur vie privée tout en se nourrissant des antagonismes sociaux.
Et à l’image de la quasi-totalité des romans de Montalban, l’affaire se vautre dans le sordide le plus ordinaire (image 1-8).



1- Une nouvelle fois Chabrol ne réalise pas le métrage, il se contente de participer à l’écriture du scénario.

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar