Claude Chabrol - Paris vu par... - - sur le site RayonPolar


Paris vu par...



Paris Vu Par... -

1965
Jean Douchet, Jean Rouch, Jean-Daniel Pollet, Éric Rohmer, Jean-Luc Godard et Claude Chabrol.

Stéphane Audran || Claude Chabrol || Gilles Chusseau
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Paris vu par...
sur
Amazone


fleche
fleche


229 lectures

Paris vu par...
En Images

Retour à Claude Chabrol
Retour à Claude Chabrol
Paris vu par... - Paris vu par... - Paris vu par... - Paris vu par... -
Paris vu par... - Paris vu par... - Paris vu par... - Paris vu par... -

Paris vu par...
Synopsis

Pour ce jeune lycéen, la vie s’écoule entre les disputes perpétuelles de ses parents et les infidélités de son père avec la bonne.
Un jour, il découvre les boules Quiès et ainsi s’enferme dans un silence reposant !

Quelques mots sur
Paris vu par...

Au cours de ce sixième sketch -La Muette– nous suivons sur un son diégétique, fait d’escaliers qui grincent, de portes qui claquent ou qui couinent, de discutions anodines ou de disputes violentes, les repas et le quotidien invariable d’une famille semi-bourgeoise, au milieu de laquelle évolue l’enfant de la maison que cette monotonie lasse.
Probablement rêve-t-il de parents muets au point qu’il se bouche les oreilles avec des boules Quiès et s’enferme dans une solitude sans bruit.
Claude Chabrol capte l’ennui grâce à une succession de plans serrés des repas familiaux, succession qui n’est que répétition, comme le sont les bruits et les paroles ou les baisés qu’échangent l’homme et la bonne (1).
Subitement, à la surprise de tous, un faux pas brise le bel agencement de la maisonnée. A partir de cet instant, le réalisateur aurait pu introduire un pur suspens, mais il n’en fait rien et préfère se cantonner à une ironie cynique, totalement en adéquation avec le ton qui précédait.

Notons avant de conclure, d’une part la liste des autres réalisateurs qui se sont joints à ce film :
Jean Douchet pour «Saint-Germain-des-Prés », an Rouch pour «Gare du Nord », Jean-Daniel Pollet pour « Rue Saint-Denis», Éric Rohmer pour « Place de l'Étoile» et Jean-Luc Godard pour « Montparnasse et Levallois » (2)
Et d’autre par, le fait que si ce projet n’a pas connu la suite escomptait (3), il renaitra en 1984 avec « Paris vu par... vingt ans après » (4), puis en 2006 avec « Paris, je t'aime » (5).



1. On remarquera la scène où, pour la deuxième fois, l’enfant surprend son père dans les bras de la bonne. Alors que d’évidence, ils s’embrassaient goulûment, lorsque la bonne s’éloigne, le père (Claude Chabrol) apparait avec un mégot entre les lèvres

2. Une jeune femme envoie une lettre à chacun de ses deux amants. A l’un, elle annonce qu’elle rompt, à l’autre, elle déclare son amour. Mais alors qu’elle vient de poster ses lettres, elle pense s’être trompée dans les destinataires… Comment savoir ? Comment réparer la bévue ? Il s’agit là de reprise du sketch du pneumatique déjà traité dans » Une femme est une femme »

3. Il était prévu que chacun des réalisateurs réalise ensuite un long métrage autour de son thème

4. « J'ai faim, j'ai froid » de Chantal AKERMAN - « Place Clichy » de Bernard DUBOIS - « Rue Fontaine » de Philippe GARREL - « Rue du Bac » de Frédéric MITTERRAND - « Paris plage » de Vincent NORDON - « Canal Saint-Martin » de Philippe VENAULT

5. Ce film est une suite de 18 courts-métrages sur 18 des 20 arrondissements de Paris. On relève comme réalisateurs Olivier Assayas, Frédéric Auburtin, Sylvain Chomet, Ethan Coen, Joel Coen

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs




Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar