En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Filmographie de Orson Welles

- Orson Welles' Magic Show

1985
Orson Welles - TV -

1372 lectures


En Images

Synopsis
 - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show
 - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show - Orson welles' Magic Show

Quelques mots sur

 
Orson Welles aurait été initié à l’art de la magie, dès l’âge de onze ans, par Houdini.
Son goût pour cette forme de spectacle ne le quittera jamais.
En 1944, il participe, avec une flopée d’acteurs, au film « Hollywood Parade », film produit pour soutenir l'effort de guerre. Il y interprète un magicien qui donne une représentation devant les troupes avec comme partenaire Marlene Dietrich (1)
Dans « Casino Royal », il fait léviter une femme au-dessus d’une table de baccara. Dans « Un coin tranquille » il effectue encore un numéro de lévitation et on ne compte pas les émissions de télévision centrée sur la prestidigitation auxquelles il participe.
« F for Fake » est une autre illustration de cet attrait, tout comme son goût pour le déguisement et peut-être son projet de film « It's All True »
Entre 1976 et 1982, il travaille à la réalisation d’un long métrage intitulé « The magic Show », fait de scènes de prestidigitation et d’extraits de ses films antérieurs. Mais le projet ne sera jamais mené à terme.
« Orson welles' Magic Show » est un montage réalisé par le filmmuseum de Munich à partir de divers éléments filmés par Welles dans le cadre de ce projet.


Prologue : (photogramme 0)
Il s’agit d’une scène de The Duck trick, tourné en 1969 à Los Angeles. Welles, le cigare à la bouche, fait apparaître un canard avant de l’hypnotiser.
« Est-ce que vous croyez en la magie ? Vous croyez ce que vous voyez, n’est ce pas ? Nos caméras ne mentent pas. Elles voient tout sans trucage, sans poudre de perlimpinpin. »

The light box : (photogramme 1)
Orson Welles, en maître de cérémonie, présente le sarcophage du roi Kosseroth, vieux de sept siècles. Il le recouvre d’un voile et lorsqu’il retire celui-ci une femme vint de se matérialiser… Nous quittons l’univers à dominante rouge pour nous propulser dans le futur. L’image est bleutée, le sarcophage a cédé sa place à une « boite » lumineuse. La femme s’y introduit. Des pics la transpercent… Elle disparaît s'en laisser de traces, si ce n’est de la vapeur.

Abu Khan’s levitation trick : (photogrammes 2 et 3)
Welles interprète un mage de music-hall. Une femme est conduite sur scène par ses assistants, sous les yeux ébahis du public -filmé en noir et blanc, probablement des images d’un « vieux » film- La femme est hypnotisée puis déposée sur une banquette par les assistants. Sous l’action du mage - à moins que ce ne soit sous l’action du petit ballon attaché à sa ceinture- son corps se met à léviter - mais brusquement un forcené apparaît. Armé d’un revolver, il monte sur scène et tire sur le ballon.
L’homme sera assommé, à coup de maillet, par un assistant du mage posté derrière le rideau. Mais pour le public, il aura été hypnotisé par le mage.

The magic mummy : (photogrammes 4 et 5)
Orson Welles, le cigare à la main, raconte l’histoire d’Adepfar, princesse du Nil. Un jour la colère des prêtes s’abattit sur elle. Ils l’enfermèrent dans un sarcophage qu’ils transpercèrent de part en part par des énormes lames en métal.
Bien sûr, sur scène, ce rituel est reconstitué. Welles s’avance vers la boîte qui contient la malheureuse. Il ouvre la porte et fait coulisser les lames avant de refermer les battants. Il s’éloigne, ses assistants déguisés en égyptien ouvrent de nouveau la porte : le tronc de la femme a disparu.
Au final, la femme réapparaîtra.

Chung Ling Soo : (photogrammes 6 et 7)
Welles nous présente les magiciens Fu-Manchu et Chung Ling Soo, capables d’arrêter une balle avec leurs dents…
Après cette introduction, il se propose de mettre à l’épreuve ses dons de divination en se soumettant au test de la Roulette Russe. On lui bande les yeux et on le ligote sur une chaise. Une femme pointe sur lui un revolver dont les balles ont été authentifiées par un groupe d’experts.
Welles lui ordonne de lui tirer dessus avec les trois premières balles.
Au troisième tir, il feint d’avoir été mortellement touché. Puis il ordonne à son assistante de tirer la cinquième balle vers une cible et de lui expédier la quatrième et la sixième.
Welles vint de triompher de la Roulette Russe.

The thread trick : (photogramme 8)
Assis derrière un guéridon Welles coupe un fil en plusieurs morceaux. Puis il souffle la fumée de son cigare en direction des brins de fil, fait appel à l’esprit du sage Ali Ben Dei, et le fil retrouve son état originel.
Un sourire malicieux aux lèvres, Welles fixe la caméra qui s’avance. Puis il nous expédie un clin d’œil

1- Dans une scène, en ombre chinoise, à rendre fou les soldats et la commission de censure

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


[Alfred Hitchcock]
[Quentin Tarantino]
[John Carpenter]
[Dario Argento]
[Jean-luc Godard]
[Serguei Eisenstein]
[Claude Chabrol]
[Russ Meyer]
[Francis Ford Coppola]
[Woody Allen]
[John Cassavetes]
[Clint Eastwood]
[Brian de Palma]
[Orson Welles]

[Mad Max]
[Men in Black]
[ Underworld]
[ Emmanuelle]
[Joseph Rouletabille]
[ Carrie]
[Arsène Lupin]
[Hannibal Lecter]
[ Angelique]
[La Planète des Singes]
[ Hercule]
[The Hunger Games]
[Jason Bourne]
[ Millenium]
[James Bond]
[ Fantomas]
[OSS 117]
[ Terminator]
[Arme Fatale]
[John McClane]
[Lemmy Caution]
[Star Wars]
[Resident Evil]
[Indiana Jones]
[ Alien]
[Mission Impossible]

[Bruce Willis]
[Marlène Jobert]
[Sean Connery]
[Peta Wilson]
[Harrison Ford]
[Julia Roberts]
[Noomi Rapace]



reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar


En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Régie publicitaire internet
Régie publicitaire internet



(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique


PageRank Actuel