Brian de Palma - Mission Impossible - - sur le site RayonPolar


Mission  Impossible

[Alfred Hitchcock] [Brian de Palma] [Clint Eastwood] [Woody Allen] [John Cassavetes] [Orson Welles] [Francis Ford Coppola] [Russ Meyer] [Claude Chabrol] [Serguei Eisenstein] [John Carpenter] [Quentin Tarantino] [Jean-luc Godard] [Dario Argento] [Mario Bava] [Robert Guediguian] [Agnès Jaoui] [Jean-Pierre Mocky] [Luc Besson]
[James Bond] [ Alien] [Indiana Jones] [Star Wars] [Lemmy Caution] [OSS 117] [ Fantomas] [Mission Impossible] [John McClane] [ Terminator] [Arme Fatale] [Resident Evil] [ Millenium] [Jason Bourne] [ Emmanuelle] [Men in Black] [Mad Max] [ Underworld] [Joseph Rouletabille] [Arsène Lupin] [Hannibal Lecter] [ Angelique] [La Planète des Singes] [ Carrie] [The Hunger Games] [ Hercule] [Robert Langdon] [La Mutante] [ Stargate] [The Maze Runner] [Francis Coplan] [Jules Maigret] [ Divergent] [ Dracula] [Département V] [Jurassic Park] [Star Trek] [Le Transporteur] [Les Mystères de Paris] [48 heures - Le Flic de Beverly Hills] [Xavier Rousseau] [X Men] [ Matrix] [ Rocambole] [Caroline Cherie] [Dix Petits Negres] [Harry Potter] [ Batman] [Sherlock Holmes] [La Momie] [ Ocean] [Henri de Lagardère / Le Bossu] [ Predator] [Les Animaux Fantastiques] [Ryan Jack] [Eugène-François Vidocq] [Slim Callaghan] [San Antonio] [John Rambo] [Donatien Alphonse François de Sade] [ Tarzan] [Allan Quatermain] [ Jumanji] [Retour vers le Futur] [ Taken] [Charlie's Angels] [Tomb Raider] [Bad Boys] [Le Retour des Morts Vivants] [Matt Helm] [ Zorro] [Pirates des Caraibes] [Bulldog Drummond] [ Attack] [ Dune]
[Harrison Ford] [Julia Roberts] [Noomi Rapace] [Peta Wilson] [Sean Connery] [Marlène Jobert] [Bruce Willis] [Meg Ryan] [Sigourney Weaver] [Jacques Higelin] [Laura Antonelli] [Brigitte Bardot] [Jean-Paul Belmondo] [Raquel Welch]


Filmographie de Brian de Palma

Mission Impossible -

1996

Ethan Hunt : Tom Cruise || Franz Krieger : Jean Reno || Eugene Kittridge : Henry Czerny || Jim Phelps : Jon Voight || Luther Stickell : Ving Rhames || Sarah Davies : Kristin Scott Thomas || Max : Vanessa Redgrave || Claire Phelps : Emmanuelle Béart || Frank Barnes : Dale Dye || Alexander Golitsyn : Marcel Iures || Zozimov : Ion Caramitru || Hannah Williams : Ingeborga Dapkunaite || : Marek Vasut || un technicien : Nathan Osgood || l'intervieweur : John McLaughlin || Donloe, l'analyste de la CIA : Rolf Saxon || le compagnon de Max : Andreas Wisniewski || un garde : Ricco Ross || un garde : Mark Houghton || l'hôtesse de l'air : Annabel Mullion || un reporter de CNN : Garrick Hagon || un agent : Olegar Fedoro || un ingénieur : David Schneider (II)
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Mission Impossible
sur
Amazone


fleche
fleche


Mission  Impossible

5348 lectures

Synopsis

Mission  Impossible
Jim Phelps est chargé d’intercepter, lors d’une soirée à l’ambassade des États-Unis à Prague un espion de l’Est, venu prendre possession d’une disquette contenant la liste de tous les membres de la CIA travaillant à l’Est
Pour cette mission, qui n’a rien d’impossible, Jim Phelps constitue une équipe d’élite. Mais la mission tourne au fiasco : Phelps est abattu sur un pont et de tous les membres du commando sont éliminés.
Ethan, seul survivant, apprend par son supérieur, qui se trouve sur place, que l’équipe était infiltrée par un certain Job. Comme il est le seul rescapé, les soupçons se portent sur lui et il ne réussit à s’enfuir dans brisant l’aquarium gigantesque du bar où a lieu le rendez-vous.
Rejoint par Claire, miraculeusement vivante, Ethan monte une nouvelle équipe pour une mission qui ce coup-ci est réellement impossible : il projette de prendre la place de Job, de contacter l’acheteur de la liste, mais aussi de dérober celle-ci à Langley, siège de la CIA.
Son but étant bien sûr d’obliger tout ce petit monde à sortir du bois, afin de prouver son innocence.


Mission  Impossible

Du cinéma

 
 
Avec « Mission Impossible », le cinéaste signe, à la demande de Tom Cruise acteur et producteur, un film spectaculaire et coûteux, où il ressuscite une célèbre série américaine des années 60-70. Mais pour autant il ne renonce pas à ses thèmes favoris.
Le film s’ouvre sur un pré générique qui permet de faire le lien avec la série télé, mais qui annonce aussi le propos.
Un homme regarde sur un écran télé un homme et une femme qui interrogent un troisième individu pendant que sur un lit une femme, couverte de sang, semble déjà morte. Brusquement, alors que l’individu, qui était interrogé, tombe au sol visiblement mort, celui qui menait l’interrogatoire ouvre une porte. L’homme quitte l’écran télé et passe sur l’écran du cinéma alors que la couleur envahit l’image. Il arrache son masque et quitte son pardessus. Pendant ce temps, la femme qui l’accompagnait, frappe à la paroi. Celle-ci coulisse aussitôt. L’homme se précipite vers la femme, qui repose sur le lit, et lui injecte un produit par intraveineuse. La femme ouvre les yeux.
Tout ceci était décor et mise en scène, jeu d’ombres et de masques, caméras et écrans de surveillance. Et le film, qui peut enfin commencer, ne sera que faux semblants et trahissons.

Alors qu’ils sont chargés d’intercepter un espion de l’Est, l’équipe de mission impossible est décimée.
Alerté par les cris de Jim Phelps, le responsable de l’équipe, Ethan regarde l’écran de contrôle de sa montre -qui est relié à une caméra miniature, incorporée dans les lunettes de Jim. La caméra ne cadre plus que cet écran, nous sommes les yeux d’Ethan et nous voyons une main qui brandit un revolver. La caméra abandonne un instant l’écran de contrôle pour zoomer sur les yeux d’Ethan. Puis elle revient sur l’écran et nous découvrons des mains ensanglantées.
Ethan se précipite… La caméra le quitte pour nous montrer Jim qui bascule par-dessus le parapet du pont et tombe à l’eau.
La mission est un fiasco. Ethan n’a plus qu’à décrocher.

Mais ces images n’étaient que jeu de dupe. Nous n’avons vu que ce qu’Ethan a vu : le champ, jamais le hors-champ. Alors que la vérité était dans ce hors-champ.
Et l’intrigue du film est entièrement bâtie autour de ce malentendu, sur cette croyance que l’image, qui émane du réel, est le réel. Le dénouement ne repose d’ailleurs que sur cette compréhension. Et à plus d’un titre!

Lorsque Jim Phelps, que nous pensions mort, réapparaît à la fin du film, Ethan visionne mentalement les images de la scène inaugurale et ce n’est que parce qu’il comprend le sens véritable du hors-champ qu’il peut saisir les enjeux souterrains de l’affaire. A l’inverse Jim Phelps et sa femme Claire, en oubliant qu’apparences et simulacres font bon ménage, ne sortirons pas vivant de l’aventure.
Quant à nous spectateurs, Brian de Palma s’amuse à nous rappeler, dans la sublime scène où l’hélicoptère que pilote Franz Krieger pénètre dans le tunnel, tente de récupérer Jim Phelps et de tuer Ethan alors qu’ils gambadent sur le toit de l’Eurostar lancé à vive allure, que tout ceci n’est que cinéma, que jeu de lumières et de couleurs, que plans, travellings et montage.
Mission  Impossible



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar