Brian de Palma - Furie - The Fury - sur le site RayonPolar


Furie

[Alfred Hitchcock] [Brian de Palma] [Clint Eastwood] [Woody Allen] [John Cassavetes] [Orson Welles] [Francis Ford Coppola] [Russ Meyer] [Claude Chabrol] [Serguei Eisenstein] [John Carpenter] [Quentin Tarantino] [Jean-luc Godard] [Dario Argento] [Mario Bava] [Robert Guediguian] [Agnès Jaoui] [Jean-Pierre Mocky] [Luc Besson]
[James Bond] [ Alien] [Indiana Jones] [Star Wars] [Lemmy Caution] [OSS 117] [ Fantomas] [Mission Impossible] [John McClane] [ Terminator] [Arme Fatale] [Resident Evil] [ Millenium] [Jason Bourne] [ Emmanuelle] [Men in Black] [Mad Max] [ Underworld] [Joseph Rouletabille] [Arsène Lupin] [Hannibal Lecter] [ Angelique] [La Planète des Singes] [ Carrie] [The Hunger Games] [ Hercule] [Robert Langdon] [La Mutante] [ Stargate] [The Maze Runner] [Francis Coplan] [Jules Maigret] [ Divergent] [ Dracula] [Département V] [Jurassic Park] [Star Trek] [Le Transporteur] [Les Mystères de Paris] [48 heures - Le Flic de Beverly Hills] [Xavier Rousseau] [X Men] [ Matrix] [ Rocambole] [Caroline Cherie] [Dix Petits Negres] [Harry Potter] [ Batman] [Sherlock Holmes] [La Momie] [ Ocean] [Henri de Lagardère / Le Bossu] [ Predator] [Les Animaux Fantastiques] [Ryan Jack] [Eugène-François Vidocq] [Slim Callaghan] [San Antonio] [John Rambo] [Donatien Alphonse François de Sade] [ Tarzan] [Allan Quatermain] [ Jumanji] [Retour vers le Futur] [ Taken] [Charlie's Angels] [Tomb Raider] [Bad Boys] [Le Retour des Morts Vivants] [Matt Helm] [ Zorro] [Pirates des Caraibes] [Bulldog Drummond] [ Attack] [ Dune]
[Harrison Ford] [Julia Roberts] [Noomi Rapace] [Peta Wilson] [Sean Connery] [Marlène Jobert] [Bruce Willis] [Meg Ryan] [Sigourney Weaver] [Jacques Higelin] [Laura Antonelli] [Brigitte Bardot] [Jean-Paul Belmondo] [Raquel Welch]


Filmographie de Brian de Palma

Furie - The Fury

1978

Peter Sandza : Kirk Douglas || Childress : John Cassavetes || Hester : Carrie Snodgress || Dr Jim McKeever : Charles Durning || Gillian : Amy Irving || Susan Charles : Fiona Lewis || Robin : Andrew Steven || Pam : Daryl Hannah || Raymond Dunwoodie : William Finley || Dr Ellen Lindstrom : Carol Eve Rossen || Kristen : Rutanya Alda || Katharine Bellaver : Joyce Easton || Vivian Nuckells : Jane Lambert || Blackfish : Sam Laws || Robertson : J. Patrick McNamara || LaRue : Melody Thomas Scott || Cheryl : Hilary Thompson || Greene : J.P. Bumstead || un conducteur : Barry Cullison || Bob Eggleston : Dennis Franz || Drunk - Van Buren : John Roche || M. Nuckells : Gordon Jump || : Joe Finnegan || Jody : Laura Innes || le mordu de la plage : Jordan Williams
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Furie
sur
Amazone


fleche
fleche


Furie

4911 lectures

Synopsis

Furie
Peter, un agent secret américain, et son fils Robin passent des vacances au Moyen-Orient. Soudain, alors qu’ils bronzent sur la plage, des terroristes débarquent et une violente fusillade s’ensuit. Peter grimpe sur un canot et confie Robin à son ami Childress.
Le canot est détruit par une explosion.
Miraculeusement Peter ressurgit… Il découvre que Childress est de mèche avec les terroristes et que le but de cette opération était d’enlever Robin, que ses dons de télékinésie rendent précieux.
Un an plus tard, Peter, toujours à recherche son fils, peut s’approcher de l’institue Paragon où travaille sa maîtresse. Il croise une jeune adolescente aux pouvoirs télépathiques incontrôlables qui entre en communication avec Robin.


Furie

Du stade suprême

 
 
Par delà l’esthétique fantastique, tendance gore, qui conclut ce film, tout entier articulé autour de la course de Peter Sandza pour retrouver, sauver, venger, son fils, deux éléments méritent l’attention du spectateur.
L’un d’entre eux est caractéristique des films d’espionnage : le complot. Et c’est bien par celui-ci que débute le film. Peter et son fils Robin passent des vacances paisibles dans une station balnéaire d’Israël, quand un commando de fedayins mitraille les lieux. Cette ouverture, inscrite dans l’actualité, relève d’une figure classique du film d’espionnage. A cette introduction, Brian de Palma accole un autre archétype du genre : Childress, que Peter croyait être son ami, se dévoile n’être qu’un traître.
La séquence se conclut par une scène de violence impuissante, qui annonce la furie finale. Peter découvre la trahison de son ami et mitraille au hasard le haut des remparts avant de disparaître.
Dans le plan suivant, qui cadre toujours une page, un carton nous annonce qu’une année s’est écoulée et que nous sommes maintenant à Chicago. En toute logique, nous nous attendons à ce l’intrigue se contente de dérouler les prémices posées dans la séquence précédente, qu’il nous montre le combat de Peter pour démasquer et déjouer le complot ourdi par Childress. Mais il n'en sera que partiellement ainsi puisque le film s’oriente vers un élément postérieurement présent dans la conversation entre Peter et Robin : la télékinésie.
A partir de cet instant, sans se défaire de la forme propre aux films d’espionnages, Furie prend son envol vers les contrées du paranormal.
Il s’agit là du second élément qui mérite notre attention, car au-delà des effets spéciaux à couper le souffle qu'il insuffle au film, au-delà de l’esthétique qu’il induit - Childress quitte ses habits de couleur claire pour ne plus paraître à l’image que de noir vêtu; Gillian peut toucher quelqu’un sans que le rouge envahisse l’écran etc. - il renvoie à une des obsessions récurrentes du cinéaste : le voyeurisme.
Celui-ci est présent à l’écran, sous sa forme classique, propre à l’espionnage, au travers des écrans de contrôle et des micros unidirectionnels, mais si l’on excepte l’usage spectaculaire de la télékinésie que fait Brian de Palma dans les scènes de fin, force est d’admettre qu’il ne s’agit là que du stade suprême du voyeurisme. Gillian utilise d’abord -et avant tout- la télékinésie pour sonder - voir- l’esprit des personnes qu’elle croise. Et ce n’est que parce qu’elle y découvre le mal que, comme par contagion, elle sombrera dans la Furie, à la suite de Robin.

Il convient, avant de finir avec cette brève approche, de noter la sorte de pied de nez que fait le cinéaste en faisant endosser à Amy Irving, qui dans le rôle de Sue Snell était la seule réchapper à la folie meurtrière de Carrie, le rôle de Gillian, celle par qui arrive la mort.
Furie



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar