Brian de Palma - Obsession - - sur le site RayonPolar


Obsession

[Alfred Hitchcock] [Brian de Palma] [Clint Eastwood] [Woody Allen] [John Cassavetes] [Orson Welles] [Francis Ford Coppola] [Russ Meyer] [Claude Chabrol] [Serguei Eisenstein] [John Carpenter] [Quentin Tarantino] [Jean-luc Godard] [Dario Argento] [Mario Bava] [Robert Guediguian] [Agnès Jaoui] [Jean-Pierre Mocky] [Luc Besson]
[James Bond] [ Alien] [Indiana Jones] [Star Wars] [Lemmy Caution] [OSS 117] [ Fantomas] [Mission Impossible] [John McClane] [ Terminator] [Arme Fatale] [Resident Evil] [ Millenium] [Jason Bourne] [ Emmanuelle] [Men in Black] [Mad Max] [ Underworld] [Joseph Rouletabille] [Arsène Lupin] [Hannibal Lecter] [ Angelique] [La Planète des Singes] [ Carrie] [The Hunger Games] [ Hercule] [Robert Langdon] [La Mutante] [ Stargate] [The Maze Runner] [Francis Coplan] [Jules Maigret] [ Divergent] [ Dracula] [Département V] [Jurassic Park] [Star Trek] [Le Transporteur] [Les Mystères de Paris] [48 heures - Le Flic de Beverly Hills] [Xavier Rousseau] [X Men] [ Matrix] [ Rocambole] [Caroline Cherie] [Dix Petits Negres] [Harry Potter] [ Batman] [Sherlock Holmes] [La Momie] [ Ocean] [Henri de Lagardère / Le Bossu] [ Predator] [Les Animaux Fantastiques] [Ryan Jack] [Eugène-François Vidocq] [Slim Callaghan] [San Antonio] [John Rambo] [Donatien Alphonse François de Sade] [ Tarzan] [Allan Quatermain] [ Jumanji] [Retour vers le Futur] [ Taken] [Charlie's Angels] [Tomb Raider] [Bad Boys] [Le Retour des Morts Vivants] [Matt Helm] [ Zorro] [Pirates des Caraibes] [Bulldog Drummond] [ Attack] [ Dune]
[Harrison Ford] [Julia Roberts] [Noomi Rapace] [Peta Wilson] [Sean Connery] [Marlène Jobert] [Bruce Willis] [Meg Ryan] [Sigourney Weaver] [Jacques Higelin] [Laura Antonelli] [Brigitte Bardot] [Jean-Paul Belmondo] [Raquel Welch]


Filmographie de Brian de Palma

Obsession -

1976

Michael Courtland : Cliff Robertson || Elizabeth Courtland / Sandra Portinari : Geneviève Bujold || Robert Lasalle : John Lithgow || Amy Courtland : Wanda Blackman || L'inspecteur Brie : Stanley J. Reyes || Le docteur Ellman : Stocker Fontelieu || D'Annunzio : Andrea Esterhazy || Ferguson : Don Hood || Un kidnappeur : J. Patrick McNamara || La serveuse : Sylvia Kuumba Williams || Mme Portinari : Nella Simoncini Barbieri || Farber : Nick Kreiger
fleche Soutenez RayonPolar en achetant
Obsession
sur
Amazone


fleche
fleche


Obsession

5851 lectures

Synopsis

Obsession
1959. Pour le richissime promoteur immobilier, Michael Courtland, cette année sera maudite. Elisabeth et sa fille, Amy, sont kidnappées et l’intervention de la police se solde par un carnage : Elisabeth et Amy sont tués.
Seize ans plus tard, Courtland effectue un voyage en Italie. Alors qu’il visite l'église San Miniato al Monte, où il avait rencontré son épouse, il croise une jeune étudiante en histoire de l'art qui est le sosie d’Elizabeth.
Sandra, la jeune étudiante, repart avec lui pour la Nouvelle-Orléans… Michaël espère, en l’épousant, renouer avec sa vie antérieure...
Mais il découvre que Sandra n’est autre que Amy…
Son oncle Lasalle avait commandité le kidnapping et avait expédié la fillette en Italie où elle avait été élevée dans la haine de son père… dans l’espoir d’assouvir sa vengeance.


Obsession

Du voyage impossible

 
 
L’anecdote raconte qu’à la sortie d’une projection de « Sueurs froides », totalement sous le charme, le cinéaste et son ami Shrader se sont immédiatement mis à la rédaction du scénario de ce film. Le résultat fut une intrigue en plusieurs temps, quelque peu complexe, que Brian de Palma décida de simplifier en supprimant la dernière partie.(1)
« Obsession » serait donc une relecture de « Sueurs froides », c’est du moins ce qu’affirme Brian de Palma.
A la question de Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud (2):
« Obsession renoue avec l'inspiration hitchcockienne, mais différemment de Sœurs de Sang, puisque c'est littéralement à une variation autour de l'idée de Vertigo d'Hitchcock que vous nous conviez... »
De Palma répond :
« Tout à fait. C'était exactement ce qu'on s'était dit avec Schrader(co-auteur du scénario du film) lorsqu'on a eu l'idée du film : quelle variation pourrait-on imaginer à partir de Vertigo? »
La filiation entre les intrigues de ces deux films relève de l’évidence. Mais si l’inspiration hitchcockienne dans ce domaine est patente, elle ne se cantonne pas à ce seul aspect. Le spectateur peut identifier aisément une scène qui rappelle « Rebecca » et une autre qui renvoie au « Le crime était presque parfait ». Il peut aussi déceler des répliques ou des plans qui évoquent « Marnie » ou « Psychose ».
Envisagé sous cet angle « Obsession » ne serait qu’une sorte de mix des œuvres d’Hitchcock. Et rien ne serait plus faux, car aveuglant.
Certes, dans le cas de « Sueur froides » comme dans celui d’« Obsession » l’intrigue peut se résumer ainsi :
Un homme perd l’objet de son amour et sa vie se fige. La perte le paralyse, il est incapable de combler cette absence. Subitement il redécouvre dans la personne d’une autre femme l’objet de son amour. Non pas un nouvel amour, ou un nouvel objet de son amour, mais le même. Subitement l’objet de son amour semble ressusciter et il n’aura de cesse que de parfaire cette réincarnation (3).
On pourrait aussi encadrer ce résumé ainsi :
Une machination se met en place, mais ni nous, ni la victime, ne le savons […] Nous découvrons les rouages et les enjeux du complot en même temps que la victime.
Les deux films sont donc construits autour d’un étrange trouble psychologique : la nécrophilie.
Certes, Brian de Palma, à la manière d’Hitchcock, situe son film géographiquement : lorsqu’Hitchcock filme la Hollande, il nous montre des moulins; lorsqu’il filme Paris, il nous montre les Champs Elysée; Lorsqu’il filme l’Amérique, il nous montre la statue de la liberté; lorsque Brian de Palma filme Florence, il nous montre des églises, les ruelles et la peinture de la Renaissance.
Mais là s’arrêtent les similitudes (4), ou plutôt divergent en s’approfondissant.
A la nécrophilie, Brian de Palma ajoute l’inceste -qui n’est involontaire que pour Courtland-
Dans l’église de San Miniato al Monte, Sandra restaure la fresque représentant Une Madone de Bernardo Daddi, « La Vierge et l'Enfant » : Sandra serait-elle l’enfant ? La Vierge serait-elle Elisabeth?
« L’humidité s’est infiltrée dans le retable qui a commencé à s’écailler révélant un tableau plus ancien. Alors, les historiens d’art ont dû prendre une décision : fallait-il détruire l’œuvre de Daddi pour mettre à nu ce qui semble être une ébauche rudimentaire? Ou valait-il mieux restaurer l’original et ne jamais savoir ce qu’il dissimule? Qu’est-ce que vous feriez ? » Demande Sandra à Courtland.
« Je garderai le tableau. La beauté doit être préservée » répond celui-ci
Sandra sait ce qui se dissimule sous « La vierge et l’enfant » : la permutation des rôles; l’enfant va devenir la Vierge. Alors que Courtland ne veut pas savoir ce qui se cache sous le hasard de la rencontre il ne veut en retenir que la beauté de la rencontre, la résurrection de sa femme, d’Elisabeth.
Et cette résurrection n’est pas une simple renaissance.
Courtland a rencontré Elisabeth dans l’église de San Miniato al Monte alors qu’il était en garnison à Florence. Tout naturellement le monument funéraire qu’il a fait construire sur la tombe de sa femme est la reproduction de la façade de cette église. Derrière celle-ci, se dresse sa femme, il lui suffirait de pousser la porte pour la retrouver, pour la ramener. Mais il ne peut pas faire ce voyage, seul Dante peut l’entreprendre…
Pourtant c’est bien cette excursion qu’il réalise.
Son associé La Salle le conduit devant l’église de San Miniato al Monte… Il gravit les marches qui mènent à l’église…. Travelling subjectif… en haut de l’image apparaît la façade de l’église… Courtland pousse la porte… Derrière cette façade, l’attend la réincarnation d’Elisabeth.
Et il la suivra dans les ruelles obscures de Florance jusqu’à « l’église où Dante venait contempler Béatrice, la bella dona » pour s’asseoir à la place du jeune Dante. Puisque comme lui il a fait le voyage.
Et il écoutera Sandra le réciter :
« Tandis que la vie se poursuit A votre Dame jamais ne soyez infidèle Qui dans la mort vie Ainsi parle mon cœur puis soupire »
Avant d’entendre bien plus tard, lorsqu’il aura ramené Sandra en Amérique :
« Je suis revenu pour te donner une seconde chance de prouver ton amour »


1- Arrivée à l’aéroport, alors qu’il s’apprête à tuer Sandra, Courtland est arrêté et emprisonné. Quinze ans plus tard, il repart pour Florence, toujours décidé à tuer Sandra. Mais il découvre qu’elle est dans un état de prostration complète. Le psychiatre qui la traite décide de lui faire revivre le choc matriciel. Et Courtland arrive avec une valise de billets. Chacun revit mentalement l’un des kidnappings. L’expérience est un succès : le père et la fille se retrouvent
2- Blumenfeld Samuel, Vachaud Laurent, Brian De Palma, entretiens avec Samuel Blumenfeld et Laurent Vachaud
3- Vertigo est une adaptation d’un roman de Pierre Boileau et Thomas Narcejac, « D'entre les morts ».
4- Il en existe, bien sûr, une autre : dans les deux cas, la musique est signée : Bernard Herrmann
Obsession



Pour être informé des Mises à Jour, Abonnez-vous à l'Hebdo du RayonPolar
Indiquez votre Mail

Les réclames du RayonPolar

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar

Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011







En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar






Site dédié au Polar-Film-Série
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique

















Pinterest
(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
Certaines illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar