En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Fantômas

Saga Fantômas

Fantômas -

1913
Louis Feuillade

René Navarre - Fantômas || Edmund Breon - Inspector Juve || Georges Melchior - Jérôme Fandor || Renée Carl - Lady Beltham || Jane Faber - Princesse Danidoff || Volbert - Valgrand || Naudier - Nibet || Maillard - Valgrand's dresser || Yvette Andréyor - Josephine 1106 lectures

Fantômas
En Images

Synopsis
Fantômas - Fantômas - Fantômas - Fantômas -
Fantômas - Fantômas - Fantômas - Fantômas -
Film composé de trois parties

1. Le Vol du Royal Palace Hotel
Fantômas détrousse Princesse Danidoff

2. La Disparition de Lord Beltham
Juve retrouve le cadavre du Lord au domicile de Gurn

3. Autour de l'échafaud
Lady Beltham piège un acteur qu’elle substitue à Fantômas l’expédiant ainsi à sa place à la guillotine

Quelques mots sur
Fantômas

 
Avant de dire quelques mots sur ce premier film de la série Fantômas de Louis Feuillade, il convient, peut-être de préciser quelques éléments.
Le cinéma est dès ses origines une industrie dont le but consiste à remplir les salles, que ce soit celles des bistrots ou celles de l’Hippodrome de Montmartre, construite à l’occasion de l'exposition universelle de 1900. Les cinéastes de l’époque, qui travaillent directement pour des sociétés de production, ont en charge cette tâche. Tel est le cas de l’un des plus célèbres, Victorin Hippolyte Jasset, qui œuvre pour la Société Eclair et qui dans ce cadre ne sera pas seulement l’un des inventeurs, en 1908, du film de genre policier, mais aussi des films à série (1).
Louis Feuillade, après des débuts comme journaliste tauromachique, se tourne vers cette industrie à qui il propose ses scénarios. Et en 1905, il signe un contrat avec Leon Gaumont, le patron de la plus importante compagnie cinématographique française (2). Entre 1907 et 1925 (date de sa mort), il réalise plusieurs centaines de films (3) qui couvrent tous les styles : plagiats de Méliès, comédies, drames bourgeois, drames antiques, historiques ou bibliques, policiers ou d'aventures exotiques. Mais il signe surtout d’imposantes séries, dans la tradition littéraire des feuilletonistes et cinématographique de Jasset. (4)
Tel est le cadre dans le s’inscrit cette série des Fantômas

Pour ce premier épisode, Louis Feuillade décide, tout naturellement, d’adapter le premier roman de Pierre Souvestre et Marcel Allain et de reprendre comme affiche du film la couverture de ce premier fascicule. A cette fin, il s’entoure d’une troupe de comédiens, pour la plupart issue du théâtre, troupe qui le suivra tout au long de la série.
Notons enfin deux éléments, dont l’un est pour le moins amusant.
La couverture du Fantômas de Pierre Souvestre et Marcel Allain montre un individu masqué qui se dresse au-dessus de Paris, un pied posé sur le palais de justice, un poignard ensanglanté à la main. Leon Gaumont exigea que disparaisse ce poignard ! Comme il exigea que soit modifié le dénouement. A la différence du livre, l’acteur Valgrand n’est pas guillotiné à la place de Fantômas, Juve découvrant la supercherie à temps (ce qui semble d’ailleurs bien plus crédible)

Mais venons-en à l’un des éléments qui caractérisent cette série : la métamorphose.

Dès les premières images, le spectateur est avisé des différentes « têtes » que va revêtir Fantômas (Images 1 à 4). A la différence des protagonistes, il ne sera jamais surpris par les différentes transformations de cet être diabolique. Cet élément était probablement une nécessité du cinéma muet –on ne pouvait compliquer le scénario au-delà d’une certaine limite - mais il introduit aussi un élément de modernité : le spectateur sait tout, car il voit tout.
Il peut assister à la mue en « direct », dans une mise en abyme différée (Image 7). Nous sommes au théâtre, Valgrand, qui doit interpréter le rôle d’un condamné à mort, se grime et prend les traits de Gurn (Fantômas) (Images 5 et 6). Lorsqu’il entre en scène, la métamorphose n’englobe pas uniquement le simple maquillage, le décor que nous découvrons, dans la position de l’un des spectateurs de la pièce, est la parfaite reproduction de la véritable cellule de Fantômas. Lors du dénouement ce sera à la transformation inverse à laquelle nous serons conviés (Image 8).
Mais observer la métamorphose ne suffit pas, car pour tout savoir il convient aussi d’en mesurer la promptitude.
Lors du premier chapitre du film, « Le Vol du Royal Palace », nous voyons la Princesse Danidoff arriver à son hôtel. Celle-ci emprunte l’ascenseur afin de rejoindre sa chambre. La caméra de Louis Feuillade suit d’étage en étage et en temps réel le trajet de cet ascenseur. Par la suite, son forfait commis, Fantômas suivra le même trajet et c’est durant celui-ci, durant ce court laps de temps qu’il devra se métamorphoser.

Le spectateur sait tout, car il voit tout, voilà l’un des préceptes qui charpentera tout le cinéma d’Alfred Hitchcock, toute sa conception du suspense.



1- 1908 : Nick Carter, le roi des détectives (6 épisodes)
1910 : Zigomar
1911 : Zigomar roi des voleurs
1912 : Zigomar contre Nick Carter
1913 : Zigomar peau d'anguille

2- La seconde au plan mondial.

3- Entre 600 et 800 selon les sources. Certains ne durent qu’une dizaine de minutes et dont la plupart est perdue

4- 1913-14 : " FANTÔMAS " (Drames policiers-5 films)
1915 : " LES VAMPIRES " (10 épisodes)
1916 : " JUDEX " (12 épisodes)
1918 : " TIH-MINH " (12 épisodes)
1919 : " BARRABAS " (12 épisodes)
1921-22 " BELLE HUMEUR " (vaudevilles-5 films)
1922 : " PARISETTE " (12 épisodes)
1923 : " VINDICTA " (5 périodes)

Les Cinéastes

Les Sagas

Les Acteurs


[Alfred Hitchcock]
[John Carpenter]
[Serguei Eisenstein]
[Quentin Tarantino]
[Jean-luc Godard]
[Claude Chabrol]
[Russ Meyer]
[Francis Ford Coppola]
[Dario Argento]
[Mario Bava]
[Orson Welles]
[Brian de Palma]
[John Cassavetes]
[Clint Eastwood]
[Woody Allen]

[Men in Black]
[ Emmanuelle]
[ Underworld]
[Mad Max]
[Joseph Rouletabille]
[Arsène Lupin]
[Hannibal Lecter]
[ Angelique]
[La Planète des Singes]
[ Carrie]
[The Hunger Games]
[ Hercule]
[Robert Langdon]
[Jason Bourne]
[James Bond]
[John McClane]
[Mission Impossible]
[ Fantomas]
[OSS 117]
[Lemmy Caution]
[Star Wars]
[Indiana Jones]
[ Alien]
[ Terminator]
[ Millenium]
[Arme Fatale]
[Resident Evil]

[Bruce Willis]
[Julia Roberts]
[Peta Wilson]
[Sean Connery]
[Harrison Ford]
[Marlène Jobert]
[Noomi Rapace]

reclame

Pour votre publicité, contactez le site

Pub sur RayonPolar




En accédant à ce site marchand par l'intermédiaire de ce lien vous soutenez financièrement le RayonPolar



Régie publicitaire internet


Sur les 32200 pages du Site
chiffres Google Le jeudi 3 Novembre 2011






(C) Les textes n'engagent que leurs signataires
RayonPolar
La majorité des illustrations de ce site sont des reprises des couvertures de la collection Néo et sont signées de
Jean-Claude Claeys.

Reproduit ici avec son aimable autorisation
Pour visiter son Site
Pour acheter des originaux
Cliquez sur l'image
RayonPolar
Les forums du Rayon du polar ne sont pas modérés
...dans la mesure où chaque intervenant respecte les règles élémentaires du savoir vivre...
Alors n'hésitez pas :
poussez une porte...
"Site Fumeur.
Y'a plus que sur le Web qu'on peut maintenant"
RayonPolar
Site dédié au Polar (roman policier)
Si vous entrez directement sur cette page,
Retrouvez ses nouvelles en ligne, ses critiques de polars, de films, de séries TV
Sa liste de revues et sa galerie de couvertures de polars anciens.
Visitez le Rayon Polar
Il y a trois sortes de mensonges : les mensonges, les gros mensonges et les statistiques.
- Benjamin Disraeli (1804-1881), homme politique britannique


PageRank Actuel